Italie: l’un des Nigérians en prison pour le meurtre de Pamela logeait dans un hôtel 4 étoiles à la charge des Italiens.

Macerata, 12 févr. - Un hôtel 4 étoiles. Entre Macerata et Montecassino, c'était la maison d'un Nigérian arrêté pour avoir tué et avoir mis en morceaux Pamela Mastropietro. Lucky Awelima, aussi appelé Isha Boy, est un soi-disant réfugié. Il était arrivé en Italie sur un bateau débarqué en Sicile et avait demandé l'asile.

Ils l'ont débouté et il a fait appel. En attendant, il logeait à l'hôtel Recina. Gratuit, à la charge de l'Etat italien. (Christian Hofer: le site de l'hôtel est visible ici et ici)

17570141

17573999

17572643

17569309

(...)

Et sur TripAdvisor, l'hôtel est défini comme « très bon », avec d'excellentes caractéristiques et parmi les services offerts il y a un accès wifi gratuit, une piscine, un service d'étage et un bar / lounge. Car l'hôtel en question n'est pas désaffecté, contrairement à de nombreuses structures qui servent à héberger les réfugiés. Il est en pleine activité. Il suffit pour cela de voir la disponibilité et les prix sur leur site Internet. On y découvre que le prix moyen pour une nuit est de 85 euros pour une chambre double standard à 130 euros pour une suite.

3 Nigérians se trouvent en prison pour l'homicide de Pamela: Innocent Oseghale, son dealer d'héroïne, Lucky Desmond et Awelima Lucky, le requérant d'asile de l'hôtel 4 étoiles. Ils sont tous amis et refusent de collaborer, se limitant à se déclarer innocents et à se blâmer mutuellement.

Awelima a été arrêté alors qu'il voulait s'enfuir en Suisse

(...)

L'hypothèse avancée est que Pamela a été tuée par cette bande qui a d'abord tenté de la violer et ensuite l'aurait découpée en morceaux, essayant de cacher les preuves avec de l'eau de Javel

Source Source2 Source3 Traduction libre Schwarze Rose pour Les Observateurs.ch

Nos remerciements à Victoria Valentini

13 commentaires

  1. Posté par Julie Rochat le

    Hôtel 4 étoiles, faut le dire vite, z’avez vu cette vieille téloche?? Une honte pour un hôte de marque comme lui….. J’espère quand même qu’il ne va pas tolérer ça et exiger immédiatement un écran plat géant dernière génération !! Minimum….

  2. Posté par Astérix le

    Le pauvre « ni j’ai rien » dans un 4 étoiles
    ca doit le changer de la » bwousse »
    pendant que nos SDF sont toujours dans leur carton !

  3. Posté par OFF le

    A l’évidence il y a des connivences politiques avec les milieux de l’hôtellerie. Demandons à Bodenmann le millionnaire socialiste de Brig, s’il ne remplit pas son hôtellerie de cette manière et si ce n’est pas le cas, ce qu’il pense de ses associés politiques dans ces compromissions ?

  4. Posté par kitty le

    Tiens donc, pourtant les africains disent que l’ Italie est un pays de merde et que les Italiens
    sont racistes.

  5. Posté par Arnaud Schaller le

    c’est mieux que chez moi et la plupart de mes potes…et nous sommes d’ici, de plus en plus d’entre nous sans emploi…

  6. Posté par steve N le

    c’est indécent de voir des gens du coins qui si ils perdent leur emploi doivent dormir dans leur voiture, alors que des énergumènes sont dans des 4 étoiles…

    D’ailleurs en Suisse ils ne sont pas à l’hôtel, mais passent avant nous pour des logements sociaux.. C’est consternant.

    Pour avoir vécu au milieu des musulmans et des noirs je peux vous dire une chose, ils sont 100x plus identitaires que n’importe quel suisse, par contre pour les allocs c’est : « Je suis Suisse missiou ji vous jure, j’adore la fondue. »

    Retour au bled pour ces connards!!!

  7. Posté par Loulou le

    J’évite l’Italie pour cela. Il y a moins de 2 ans un hôtel en Italie avait loué la moitié de sa surface pour y loger des envahisseurs Africains. Ces derniers avaient provoqué une émeute, sortant les matelas, y mettant le feu car ils étaient mécontents de la nourriture et du manque de moyens de transports. Cet hôtel continuait de louer des chambres aux touristes, hôtel idéal pour des familles. Imaginez le choc: vous louez une suite pour 2 semaines de vacances en famille avec femme et enfants et vous vous retrouvez en pleine jungle, des Africains sans identité et passé connu rôdant partout et autour de la piscine. J’ai pourri cet hôtel sur TripAdvisor, avec liens sur les articles source parlant de ces émeutes, articles illustrés de magnifiques photos de ces chers « hôtes » en pleine action…

  8. Posté par Vengeur le

    Quand il y a appel à la lutte armée…..personne….tous de lâches.

  9. Posté par OFF le

    Chez ces islamistes, c’est le principe du coucou. Ils commencent par envoyer des hordes de jeunes soi-disant mineurs. Puis ils continuent avec des harems et des femmes portant un guignol dans le tiroir. Puis ils violent les femmes d’ici pour leur imposer de bi-nationaux. C’EST POURTANT CLAIR.

  10. Posté par Dominique Schwander le

    Et il n’y était pas pour faire les nettoyages ou le jardin! Il n’est pas venu en Italie pour travailler et apporter à l’Italie mais pour militer, coloniser et forniquer.
    Des sinistrés italiens du dernier tremblement de terre, eux, attendent toujours un logement.

  11. Posté par Maurice le

    « Gratuit, à la charge de l’Etat italien. » C’est-à-dire des contribuables italiens. C’est donc encore une preuve que les autochtones payent cher pour leurs envahisseurs, dont une partie seront leurs assassins.
    Et quand je pense que ce tueur veut venir en Suisse ! Combien y en a-t-il d’autres dans son cas ? A Genève, il y en a tant, d’ailleurs, certains ont déjà tué, et pas seulement pour des histoires de drogue…

  12. Posté par Tommy le

    Ces photos, c’était AVANT l’arrivée de ce dégénéré de la brousse?
    Et s’il voulait se réfugier en Suisse, il a manqué le coche!
    Avocats gratuits, comité de soutien et expulsion impossible.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.