Universités : La honte!

La Honte

Comment humilier d'autres docteurs honoris causa? Après l'Université "catholique" de Fribourg qui a décerné ce titre à Judith Butler, la papesse LGBT et fondatrice des "Etudes de genre", qui hait la famille, l'Université de Genève a fait tout aussi fort: elle vient d' attribuer, lors de son Dies academicus le 13.10.2017, ce titre à la Biélorusse Svetlana Alexievitch, Prix Nobel de littérature 2015. Cette dernière, au temps du communisme, a commis une bassesse d'une rare indignité : elle a signé un éloge appuyé à Félix Dzerjinski, fondateur de la Tcheka, institution criminelle de masse, qui est l'ancêtre  du KGB et de l'actuel FSB.

La même université de Genève n'hésite cependant pas à convoquer son " Comité d' éthique et de déontologie" pour menacer un professeur qui transgresse le politiquement correct. Les Universités restent, en effet, l'un des bastions toujours actifs de la bien-pensance et du politiquement correct, pourtant de plus en plus déconsidérés? Cela est principalement le cas  dans les sciences humaines, sociales et politique, avec des professeurs payés entre 15.000.- et 20.000 frs par mois.

Richard-Hélène_Alexievitch SvetlanaDrHonorisCausaUnige

Félicitations à Hélène Richard-Favre qui a rappelé l' indignité de ce Prix Nobel russe de la littérature de 2015 dans sa tribune libre comme Invitée de la Tribune de Genève du 25 octobre 2017.

Voir aussi cet autre article du même auteur (H. Richard-Favre) qui précise le contexte de cet éloge du criminel Félix Dzerjinski ! ici

Le lien :http://voix.blog.tdg.ch/archive/2015/12/18/1977-2015.html

5 commentaires

  1. Posté par Isaac le

    Il n’y a qu’à se rendre compte des prix littéraires attribués cette année en France, les dérives de l’art contemporain (un oxymore dans l’appellation même) et on comprend la déchéance de notre société…même la fameuse série pour enfants  » le club des cinq » d’Enid Blyton a été tellement remanié qu’on en pleure (passé simple supprimé pour le seul temps conjugué au présent…de vocabulaire supprimés….).
    La beauté se meurt et le bon sens, qui lui est intrinsèquement lié, se prostitue au gré des élucubrations psycho-scato-masturbatoires de l’homme moderne sans Histoire ni Foi…!

  2. Posté par Maurice le

    Bravo à Hélène Richard-Favre pour son article courageux ! C’est elle qui devrait recevoir des prix !

  3. Posté par Damien Francois le

    Les bolchéviques ont montré la voie: La Révolution. Cette fois, contre l’UE, le suicide de l’Europe…

  4. Posté par Sergio le

    Je l’écrivais hier, si nos anciens, Fribourgeois de souche, attachés au catholicisme, devaient voir leur canton, leur ville. leur université et lire ce brulot qu’est aujourd’hui le journal « La Liberté », ils se retourneraient dans leur tombe.

  5. Posté par Le Taz le

    La mafia bolchevique est toute puissante dans nos universités. Ces gauchistes sont ils seulement au courant que ce sont les banquiers mondialistes qui ont financé et financent toujours l’idéologie socialo-communiste??? Le mondialisme n’est rien d’autre que la version 2.0 de l’international socialisme! L’UE étant la tentative de mise en place d’une nouvelle version de l’URSS, aujourd’hui les bolcheviques s’appellent sociaux – démocrates! Une gigantesque escroquerie et les moutons aux cerveaux lavés par la propagande diffusée en permanence par nos médias et par Hollywood n’y comprennent rien!!! Beeehhhh, a voté, vas-y, rentre chez toi, lève-toi tôt pour te raccourcir les telomeres dans les embouteillages et bosse pour pouvoir consommer et payer des taxes… What a wonderful world…

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.