Suisse: Une Érythréenne naturalisée rejoint la Commission fédérale des migrations et milite pour les siens

Christian Hofer: En clair, l'article tente de nous faire croire que cette femme est suissesse alors que son unique priorité consiste à militer pour les siens, à exiger de l'Europe de l'argent en parlant de "dignité humaine" alors que les Européens viennent de subir des attaques de masse. Visiblement la dignité humaine n'est exigible que dans un seul sens! On notera encore qu'elle n'a pas un seul mot pour les Suisses, l'aide sociale étant utilisée à sens unique par les siens, comme si la Suisse était responsable de la situation en Érythrée! En vertu de quoi notre pays devrait-il palier les manquements et les problèmes du sien? Au nom de quoi devrions-nous nous lever chaque matin pour leur fournir nourriture et argent? A aucun moment cette femme ne pense en tant qu'Helvète, ni aux problèmes financiers que nos compatriotes subissent à cause de leur présence mais bien en tant qu'Érythréenne et ce qui peut profiter à ses véritables compatriotes! Sommes-nous devenus leurs esclaves, tout juste bons à payer et à se taire? Et c'est cette femme que notre administration engage. Cela démontre par quelle idéologie notre administration est gangrénée.

Vivre en portant l’image d’une communauté érythréenne très décriée en Suisse, est-ce difficile? Si la jeune femme n’a jamais été victime de racisme, elle connaît les critiques émises à l’encontre de sa communauté. Là encore, les réponses fusent comme un besoin d’expliquer ce que vivent ses compatriotes. Oui, beaucoup d’Erythréens sont à l’aide sociale. «Mais les permis qu’on leur octroie ne leur permettent pas de trouver un travail. De plus, ils ont été privés de formation en Erythrée, ils ont perdu leurs années les plus productives pour venir en Europe et ont dû surmonter un vécu lourdement traumatisant. Ici, ils doivent apprendre une langue avec un alphabet totalement différent. On ne peut pas s’attendre à une intégration complète sachant qu’on ne leur donne qu’une partie des outils pour s’en sortir.»

Face à l’afflux de migrants, elle appelle les Européens à respecter «la dignité humaine».

Source

Rappels:
Aarburg : Une famille érythréenne coûte 25’000 Frs par mois à la commune

Près de 90% des Erythréens ayant obtenu l’asile en Suisse touchent l’aide sociale

Réfugiés érythréens : une chance pour la Suisse ?

France: Un « migrant » érythréen sidaïque agresse sexuellement une fillette de 10 ans. Libéré, il agresse encore

Suède : ils accueillent un migrant erythréen, il poignarde à mort leur fille de 7 ans

« L’Érythrée a un intérêt direct que les demandeurs d’asile viennent en Suisse»

18 commentaires

  1. Posté par Pierre H. le

    J’ai vécu 10 ans aux Etats-Unis et il ne m’est jamais venu à l’idée de vouloir y faire venir tous les Suisses… Juste pour dire.

  2. Posté par Sentinelle le

    Veronica Almedom revendique de la « dignité humaine » pour ses compatriotes. Il y en a déjà 30’000 en Suisse… Et pourquoi ? La vérité l’intéresse ? Combien gagne-t-on là-bas quand on travaille ? Et combien reçoit-on quand on est à l’aide sociale en Suisse ? Ah ? Il paraît que les informations circulent bien… Le Dr. Toni Locher (« consul honoraire » de l’Erythrée), dans un article de la « Weltwoche », dit que le gouvernement devrait augmenter les salaires pour que ces jeunes gens ne partent plus (entre 2000 et 5000 par mois !).
    Quelle dignité ? Etre parasite dans un pays complètement différent (apprendre une langue, alphabet très différent) ? Plusieurs cas : Une seule famille en charge à toute une commune qui voit exploser son budget ? Dignité ? Quand on et « réfugié » aller dans son pays, rencontrer sa famille, se marier et revenir (!) avec sa femme et continuer de vivre de l’aide sociale ?

    Et la dignité des Suisses qui ont travaillé et cotisé toute une vie ? Gardez votre discours larmoyant, Veronica! Intervenez plutôt auprès de notre gouvernement pour que Mme S. cesse sa politique désastreuse qui contribue à vider votre pays de ses jeunes et, en plus, soutient les affaires des passeurs…! Berne devrait peut-être commencer à parler directement avec M. Afeworki, n’est-ce pas? Pour un Etat neutre, cela devrait être possible, ou bien?

  3. Posté par hubert le

    Est suisse celui dont les origines prouvent que ses ancêtres ont contribuer à l’édification de ce pays ainsi que lui-même dans la mesure de ses moyens!Pour cette femme être suisse,c’est un papier protecteur.Cette femme est devenue suisse par intérêt pas par esprit!Car il y a un esprit suisse,et sans cet état d’esprit la suisse n’existerait pas!Qui pourrait essayer d’être suisse?Les français,les allemands,les italiens,les portugais,les autrichiens,les espagnols et c’est tout!

  4. Posté par Christian Hofer le

    Remarquez bien une chose.

    1. Le premier paragraphe de l’article: « Et elle l’avoue, elle se sent d’abord Suisse. » (le journaliste essaie de formater le lecteur afin qu’il pense que cette femme est des nôtres et qu’elle défend nos intérêts = manipulation psychologique).

    2. Ce que l’article dit plus bas:  » Elle connaît les critiques émises à l’encontre de SA communauté. Là encore, les réponses fusent comme un besoin d’expliquer ce que vivent SES compatriotes. »

    En clair, elle se prétend « suissesse » mais ses compatriotes sont les Érythréens. C’est tout simplement énorme comme on nous prend pour des cons dans ce texte du 24H et à travers cette administration! Et ce n’est certainement qu’un exemple parmi de nombreux autres!

  5. Posté par Un valaisan le

    C’est une suisse du sud ? 😉

  6. Posté par Fanny le

    Je viens de lire les noms de la liste: c’est le muppett show? Une blague? Un cauchemar? J’aime bien les titres: « expert, écrivain » ou encore « expert, imam ». Quand la Suisse n’aura plus que des experts, nous saurons que nous serons à l’étranger dans notre pays!

  7. Posté par Pierre Adler le

    Sérieusement, depuis quand des communautés ethniques ou religieuses ont-elles des représentants assignés à leurs seuls intérêts dans les unités administratives de notre pays?
    Cela, n’est-il pas anti-constitutionnel?
    A quand un représentant dans l’administration préposé exclusivement aux affaires des jardiniers homosexuels?

  8. Posté par John Simpson le

    Elle a une véritable attitude tribale, il faut lutter contre ces gens par des moyens pacifiques et légaux pour éviter qu’ils ne fassent couler notre système social…Les Tchèques ou les Hongrois qui sont venus en tant que réfugiés dans les années 50-70, se sont fondus dans la masse, ces Érythréens resteront une charge pour de nombreuses années…

  9. Posté par Navigateur le

    Une Ayaan Hirsi Ali on comprendrait elle au moins tirerait la sonnette d’alarme, mais une érythréenne pareille naturalisée c’est de la folie, la Suisse à donc sa Najat, comme la France, la pire étant encore Mme Taubira (comment peut-on être à la fois ministre, qui n’eut jamais , comme la précédente, à affronter le suffrage, d’un pays dont elle méprise les électeurs et indépendantiste guyanaise?).

  10. Posté par Pierre Adler le

    Cette Erythréenne qui est aussi suisse que je suis mongol, c’est un foutage de gueule complet.

  11. Posté par Jacouille le

    Après le cheval de Troie….la cinquième colonne continue de se mettre en place…..lentement….inexorablement….les métastases sont là et vont se multiplier….jusqu’à quand ?

  12. Posté par S. Dumont le

    Voici ci-dessous, le lien, sur lequel vous y trouverez la liste des membres de la commission fédérale des migrations pour la législature 2016-2019. Avec une telle liste, on peut dormir tranquilles, l’invasion va continuer:
    http://www.ekm.admin.ch/ekm/fr/home/ueber-uns/mitglieder.html

  13. Posté par pierre frankenhauser le

    La grande majorité des Erythréens qui viennent chez nous ne foutent rien, profitent de la générosité de notre système, participent à couler les finances des nos assurances sociales. A l’origines, ces dernières ont été créées pour subvenir aux besoins de nos AUTOCHTONES les plus démunis, pas pour être dilapidées en sponsorisant de manière totalement aveugle des réfugiés avant tout économiques, donc des faux réfugiés, des profiteurs. Ceux-ci envoient ensuite une partie de NOTRE fric dans leur pays. La fuite de capitaux qui quittent la Suisse est énorme. Il faudra bien qu’un jour, on stoppe cette hémorragie. En outre, il n’y a pas de travail pour ces gens sous-qualifiés et qui ne cause pas un mot de notre langue. Le taux de chômage augmente en Suisse, et on n’a certainement pas besoin de ces boulets économiques et sociaux qui se pavanent dans nos centres-villes en hurlant dans leur langue. J’en croise tous les jours et ne peux plus les voir.

  14. Posté par Sergio Morosoli le

    Comment s’appelle la procédure que Hollande veut mettre en place en France concernant les traitres à La Patrie qui ont acquis la nationalité française ?

  15. Posté par Pierre H. le

    Il est temps que cesse cette comédie ! Au plus vite !

  16. Posté par Derek Doppler le

    Splendide agrégat d’éléments de langage de 24Heures. Non, vraiment, tout y est: Tragédie, prise de conscience, destin confisqué, communauté injustement décriée, appel au respect et à la dignité, regard factuel, potentiel des migrants, réelle richesse, pont entre communautés, la totale. De plus, ce chef d’œuvre implique 100% de bonnes femmes, le rêve féministe réalisé. Je finis sur une note d’extase: quand le Temps se décidera enfin à passer l’arme à l’extrême-gauche, il est évident que la relève sera assurée.

  17. Posté par Cenator le

    Une nouvelle Cécile Kyenge ?
    Ce qu’il faudrait, c’est la fin du régime Afewerki et une transition démocratique.
    Mais quand on sait comment finissent les interventions étrangères, ce n’est pas gagné.

  18. Posté par Pehem Veyh le

    Cette situation est l’aboutissement de la politique socialiste qui péjore et discrimine carrément le peuple suisse au détriment de tout ce qui vient d’ailleurs. Par ailleurs s’entend bien sûr des pays du Sud, non-blancs et surtout pas chrétiens. Ceux qui votent pour ce groupuscule de débiles mentales feraient bien de réfléchir, avant qu’ayant donné le droit de vote ici au monde entier, il regrettent leurs voix perdues, mais un peu tard…

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.