Aarburg : Une famille érythréenne coûte 25’000 Frs par mois à la commune

Une mère et ses quatre enfants ont été placés dans un appartement protégé en raison de violences domestiques. L'UDC d'Aarburg demande qu'on intervienne.

En effet, 25'000 frs d'aide sociale par mois sont alloués à cette mère et à ses quatre enfants. Ce chiffre à été fourni par l'Aargauer Zeitung au sujet de cette famille érythréenne dont le cas fait parler en Argovie.

Cette famille érythréenne, le mari, la femme et les quatre enfants vivent en Suisse depuis quatre ans et leur demande d'asile a été acceptée de façon définitive.

Comme le père de famille battait sa femme et ses enfants, cette situation a contraint cette femme et ses enfants à trouver refuge dans une maison pour femmes et enfants maltraités. Un arrangement qui coûte 25'000 frs par mois, soit 5'000 frs par personne à la commune d'Aarburg.

C'était le canton d'Argovie qui, pendant 4 ans, finançait la famille. Maintenant, c'est au tour de la commune d'Aarburg de prendre en charge les coûts. Une situation difficile pour cette commune qui a déjà beaucoup de personnes à l'aide sociale. Si au niveau cantonal les personnes à l'aide sociale sont de 2,1 %, à Aarburg cela monte à 5,9%.

[...]

Article entier en italien

Trad. D. Borer

 

 

14 commentaires

  1. Posté par Jacques le

    Excellente nouvelle! Cela va renforcer l’UDC. Même les lecteurs les plus bornés vont finir par comprendre.

  2. Posté par Pierre Müller le

    EN SUISSE, UNE FAMILLE NE COUTE JAMAIS 25’000 FRANCS PAR MOIS !

    A moins d’être Rotschild ou Cresus !

    Voici le budget vite fait pour
    1 adulte qui « calcule » + 4 enfants en Suisse =

    Appartement 4 pièces = 2000 max
    Eau électricité, téléphone, taxe télé = 400 max
    Impôts = ???
    Caisse d’assurance-maladie = 1300 max
    Mobilité (abonnements bus local) = 500 max
    Nourriture = 800 max
    Vêtements = 250 max

    TOTAL = 5’250 FRANCS SUISSES GRAND MAXIMUM !

    Et beaucoup de Suisses n’ont même pas une telle somme à disposition.
    De nombreux Suisses doivent se débrouiller avec 3’000 ou 4’000 francs pour vivre ou faire vivre leur famille !
    Ce qui veut dire qu’ils sont largement en-dessous du seuil de pauvreté.

    Et que ces mêmes Suisses se débrouillent avec ce qu’ils ont…

    Ce qui implique aussi qu’ils se passent :

    – de vacances,
    – de soins dentaires (qu’on paye de notre poche en Suisse),
    – de soins médicaux (pour éviter de payer les 10% à charge, ou pour éviter de devoir sortir les CHF 2’500 de franchise si on a opté pour des cotisations de caisse-maladie encore abordables),
    – de vêtements,
    – de sports et de loisirs.

    C’est ça la réalité des Suisses qui triment !

  3. Posté par Pierre Müller le

    Le maire de cette commune trahit ses concitoyens.

    Soyons conséquent.

    TROP D’ACCUEIL TUE L’ACCUEIL !

  4. Posté par Burnand le

    Le père de la famille était brutal et dangereux : pourquoi ne l’a-t-on pas renvoyé de force dans son pays avec interdiction de territoire suisse pour toute sa vie ? C’est ce qu’il faudra faire désormais : interdire de territoire. Ainsi, s’il leur prend l’idée de revenir en clandestins et qu’ils sont découverts, ils feront de la prison ferme mais dans des conditions minimales et non pas dans une prison de luxe avec deux repas à choix par exemple !

  5. Posté par Danielle Borer le

    Pareil en Suisse, Caroline !

  6. Posté par Caroline le

    Vu de France, ces sommes sont indécentes . Beaucoup de Français, compétents et formés, subissent le temps partiel forcé et sont condamnés à la précarité avec quelques centaines d’euros par mois pour survivre

  7. Posté par Toriello le

    Il serait intéressant de faire une enquête fouillée sur la répartition de ces 25000 CHF. Je suis convaincu que plus du 80% va dans les poches d’assistants sociaux, psy et autres salariés du sociale.

  8. Posté par Girard le

    Ce chiffre me paraît exhorbitant, rien contre l’aide aux immigrés mais là… On regretterait presque de pas l’être..il y a quelque chose à revoir, 5000.00 pour un adulte ce n’est déjà pas mal, mais autant par enfant, de quoi bâtir un royaume

  9. Posté par Yves lejuste le

    Pour laisser rentrer comme CA des gens sur notre territoire il y a bien des politiciens véreux qui doivent en retirer des avantages. Du fric quoi ! Le peuple ils en ont rien à battre, seuls leurs intérêts comptent. Il faudra songer à se défendre pour inverser cette débâcle gauche caviar. Lamentable. Pour nous petits entrepreneurs depuis plus de 35 ans on doit se débattre avec une concurrence déloyale de tous ces gens qui bossent au noir et fait de sorte baisser les prix et également la qualité. Sans parler des coupes de nos retraites, des augmentations de charges etc . Pour le peuple, à quoi cela nous avantage. Rien, alors c’est ceux qui décide pour nous les laxistes et uniquement dans leurs intérêts.

  10. Posté par Guy de Weber le

    A part « tout le reste » les CHF 5.000.– par enfant /et par adulte, que demande « cette institution » me semblent exagérés. Beaucoup vivent aux crochets de « la société », et, il faut aussi tenir compte de ceux qui en tirent profit Si le père brutal est dangereux, alors, qu’on l’enferme, mais pas dans une prisons à CHF 500.– par jour. Avant que « Le droit de l’Homme » et « la charité chrétienne » soient appliqués à la lettre, un délinquant, condamné « aux travaux forcés » était sensé rapporter à la Société, plus qu’il ne coûtait. Moralité : « On n’arrête pas le progrès » (Mais, si on ne l’arrête pas, il nous conduit « droit au mur »).

  11. Posté par C. Donal le

    Dans un quartier de Hambourg, la folie s’annonce, en allemand, reportage sur l’implantation forcée de l’invasion migratoire :
    https://www.youtube.com/watch?v=27FUHMthjos

  12. Posté par Un observateur le

    Moi qui ai vécu en Afrique noire et vu le désastre … j’alerte les Suisses sur l’immigration Africano-Arabo-musulmane.
    Vu la démographie explosive Africaine ( 8 enfants par femme au Mali, pays le plus pauvre du monde et bientôt 2 milliards en Afrique noire), ce n’est que le début de l’invasion…et vous aurez les mêmes problèmes graves qu’en France ( polygamie, démographie explosive ( même si les parents vivent du social), conflits tribaux et ethnico-religieux, excision des filles, violence , criminalité, et côut sociaux énormes pour éduquer, loger, nourrir, soigner, former ces immigrants dont l’immense majorité est inintégrable, analphabète etc…
    Donner un statut de résident illimité et définitif à des immigrants illégaux Africains qui se font tous passer pour des réfugiés politique en Suisse est très grave …la question ne doit même pas se poser quant à un statut temporaire afin de voir si la personne n’a pas menti, si elle veut s’intégrer, si elle ne pose pas de graves problèmes au pays d’accueil etc…
    Connaissant l’Afrique, j’ai constaté depuis très longtemps que la Suisse et l’Europe représentaient pour les Africains, un Eden, un but, un paradis et une finalité. A la question que je posais aux enfants dans les villages  » quel métier voudriez vous faire quand vous serez grands » la réponse était unanime  » aller vivre en France et en Europe ». Cela est du aux immigrants qui reviennent en vacances avec cette réussite matérielle et à la parabole qui a donné une image idyllique aux jeunes Africains. Mon frère qui fait des missions en Afrique me dit que si on ouvrait les frontières de l’Europe , l’Afrique se viderait en 24 heures. La guerre est une aubaine pour beaucoup d’Africains qui tentent leur chance car on a ouvert les frontières et on donne facilement le statut de résident.
    Ces immigrants illégaux d’Afrique noire ne veulent pas rester en Algérie où ils font seulement une pause , le temps de travailler pour payer leurs passeurs pour l’Europe. Aucun ne veut rester en Algérie où ils sont en totale sécurité. Les seuls pays qui les intéressent sont les pays d’Europe où les prestations sont les meilleures afin de bien vivre du social et de faire venir leurs familles. C’est comme les Syriens, Africains, Arabes etc…qui ne veulent pas rester en Hongrie où ils sont en sécurité et où ils peuvent demander l’asile. C’est la preuve que ce ne sont pas des réfugiés politques, mais tout simplement des immigrants en quête d’une vie matérielle meilleure.
    Nous sommes intoxiqués par la bien pensance, le politiquement correct de la gauche , des verts , des écolos, des socialistes , des humanistes angéliques et même d’une partie de la droite qui nous ont vendu une soupe toxique ( multiculturalisme, multiethnisme, multiconfesionnalisme, communautarisme etc…)

  13. Posté par bribrilanarchistededroite le

    Et 4000.– frs vous êtes généreux, il y en a beaucoup qui ont à peine 3000.– frs

  14. Posté par Franz le

    …rien que du normal … Vive la justice sociale. Je pense à ces milliers de femmes et/ou hommes peinant à plein temps pour chf 4’000.00 par mois. Eh oui, en Suisse, près de chez nous.

    C’est un nouveau « cas Carlos ». C’est nauséabond, si avéré.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.