Israël, l’Iran, et la Gauche

Robert Spencer, à propos du conflit palestinien, explique pourquoi il est illusoire d'attendre une réconciliation de la part des musulmans et pourquoi l'Iran, géographiquement très éloigné, s'implique autant dans ce conflit contre Israël.
Vidéo 42 mn en anglais, sous-titres automatiques disponibles en anglais et en français.

Résumé: Carla Montet - Yitzhak Rabin, lors des accords d'Oslo en 1992 avec Yasser Arafat, avait cru bon de déclarer : "Nous devons rompre avec notre isolement et rejoindre le mouvement international de réconciliation et de coopération vers la paix".
Et Robert Spencer explique qu'il y a une vision du monde irrévocablement opposée entre la civilisation judéo-chrétienne et la civilisation musulmane.
L'idée marxiste consiste à croire que le monde avance inévitablement vers le progrès, vers une société d'égalité et de justice. Et même si beaucoup de sang doit couler pour ce final merveilleux, à la fin, avec la dictature du prolétariat, ce sera enfin un monde juste. Si vous croyez cela, vous croyez également que tout problème peut être résolu par le dialogue.

Golda Meir, la prédécesseure de Yitzhak Rabin, a dit: Si nous avons le choix entre être morts et faire pitié ou être en vie en donnant une mauvaise image, eh bien nous aimons mieux être en vie avec une mauvaise image.
Les deux visions s'opposent frontalement.

Le Coran parle d'Abraham, ce qui fait dire qu'il s'agit d'une religion abrahamique comme le judaïsme et le christianisme: ces trois religions ont en commun Abraham, nous sommes donc tous sa descendance. Ceci est répété par la bienpensance, la Gauche, Obama, Biden, etc.

Mais l'Abraham du Coran n'a jamais été celui des juifs, car il est musulman (chap. 3:67). Comment est-ce possible, alors qu'il a vécu des siècles avant Mohammed? Pour les musulmans, tous les prophètes étaient musulmans, Jésus était musulman, Jean-Baptiste également, et même Moïse aurait enseigné l'islam. Puis de mauvais disciples ont déformé leur message pour créer le judaïsme et le christianisme. Les musulmans rejettent donc ces fausses religions, qui auraient déformé la vérité. C'est écrit dans le Coran: Il y aura de l'hostilité et de la haine entre nous pour toujours, jusqu'à ce que vous croyiez en Allah seul.
Comment réaliser alors le projet de Yitzhak Rabin et rejoindre le mouvement international de la paix, de la réconciliation et de la coopération pour que les musulmans et les non-musulmans puissent vivre en paix côte à côte, s'il y aura de l'hostilité et de la haine entre nous pour toujours ?

Actuellement, le principal ennemi d'Israël, c'est l'Iran, qui est derrière toutes les organisations terroristes, Hamas, Djihad islamique palestinien, Hezbollah…
Pourquoi l'Iran, alors qu'Israël n'est même pas voisin frontalier ?

Pour les ayatollahs, il y a une recommandation divine prétendant que l'hostilité et la haine ne peuvent cesser, tant que les adversaires de l'islam ne se soumettront pas à Allah.

Pourquoi l'Iran, existant depuis des millénaires, serait-il menacé par ce petit pays ? Parce que l'Iran est une République islamique. Lorsque le Shah d'Iran a tenté de séculariser l'Iran, Khomeiny a accusé Israël d'être derrière ce projet. Et si le Shah voulait détruire l'islam, ça ne pouvait venir que d'Israël, Le Coran même le dit (5:82): la plus grande haine vient des juifs, le plus grand ennemi, c'est Israël, qui tente de coloniser l'Iran, le pays chiite.

Les autres musulmans, sunnites, composent l'écrasante majorité des musulmans. Les chiites, c'est l'Iran. Il y a des chiites à Bahrein, 55% en Irak, 10% en Arabie Saoudite, il y en a au Liban, mais pour l'essentiel il y a l'Iran chiite au milieu d'un monde sunnite. En tant que chiite, l'Iran est minoritaire, mais il veut dominer le monde musulman et il y travaille. Il y a aussi les alaouites en Syrie, qui sont un rameau du chiisme; mais ils sont 12% mais ce sont eux qui sont au pouvoir en Syrie.
Le Hezbollah libanais est une succursale de l'Iran. Le Hamas et le Djihad islamique sont sunnites mais ils sont financés par l'Iran dans le but de détruire Israël, ce qui permettra à l'Iran par la suite de devenir le leader. C'est un jeu très dangereux.

Le moyen pour que la minorité chiite parvienne à l'hégémonie est donné par le Coran. Si tu as un différend, si tu as un problème, tue! La violence est la clé de toute la construction islamique. La terreur et la violence sont la clé pour résoudre les problèmes: peine de mort pour l'apostasie, battre sa femme s'il y a un désaccord, amputation pour les voleurs, lapidation pour l'adultère.
Comme le christianisme est la religion de l'amour, l'islam est la religion de la terreur, basée sur la peur pour amener l'obéissance.

La scission entre chiites et  sunnites: Pour les chiites, Mohammed a instauré son beau-fils Ali ibn Abi Talib comme son successeur, ce que les sunnites nient.
Chez les sunnites, l'iman est un chef religieux mais pour les chiites c'est un successeur infaillible de Mohamed (mais la majorité des imams chiites ont été tués par les sunnites à l'époque de la scission).
En 869, un enfant de 5 ans est devenu imam chiite par succession, et il a disparu. Les chiites croient encore, dur comme fer, qu'il vit mais se cache et reviendra à la lumière – tout-puissant – lorsque les musulmans seront plus en danger que jamais. La hiérarchie de l’État iranien y croit fermement. Pour cela, ils doivent recevoir la bombe atomique sur la figure (d'Israël). Et là il y aura la paix, car tout le monde deviendra chiite ou sera mort. Ou l'Iran envoie une bombe nucléaire pour l'accomplissement de la prophétie et Israël ripostera. Le président Mahmoud Ahmadinedjad avait dit: Alors qu'Israël disparaîtra, il y aura seulement des dégâts dans le monde musulman. Les dégâts: 10-15 millions de morts, ça vaut le coup. Ensuite, les sunnites vont se prosterner, et les chiites conquérir le reste du monde: chrétiens, hindous, etc. ne serait plus un souci.

Coran 8:30 : Combats-les, menons la guerre, jusqu'à ce que les persécutions cessent et que tout le monde se soumette à Allah.

Le monde islamique ne parle jamais de réconciliation, de coopération, de collaboration, de dialogue mais de soumission à l'hégémonie islamique. C'est également la lutte entre la dignité individuelle et le collectivisme, qui se trouve dans l'islam et son corollaire, le marxisme. L'oumma de l'islam pour les musulmans compte plus que la vie individuelle. Des frères tuent leur sœur parce qu'elle refuse de porter le hidjab, parce que sa vie ne vaut rien face à la collectivité. Apostasie, hypocrisie, ce qui se passe derrière les portes fermées donne des vies de façade. Comme avec le marxisme. La Gauche ne s'occupe pas de savoir si Biden est le président élu. C'est la façade qui compte. Le vaccin soigne le virus, il suffit juste d'y croire, le but final est la soumission collective qui sert l'alliance.

Selon le plan, une fois Israël détruit, la Turquie, l'Arabie Saoudite, etc. vont se soumettre.
Si Israël fait une frappe sur l'Iran, c'est la WW3. Si l'Iran frappe Israël, les musulmans diront: c'est une opération du Mossad. Quant aux USA, ironise Spencer, ils préféreront frapper au portemonnaie via des sanctions.

Questions du public:

-Le Pakistan via ses services secrets travaille activement pour détruire l'Inde.

- Tuer les enfants, est-ce contraire à l'islam?

Robert Spencer: Tout et son contraire se trouve dans l'islam. Mais il n'y a aucune manif dans le monde contre le Hamas...

 

Spencer parle de l'infiltration des USA par les Frères musulmans durant les deux mandats d'Obama.

voir l'article: Une cinquième colonne iranienne infiltrée au sein de l'administration Biden, selon plusieurs médias

 

Un commentaire

  1. Posté par antoine le

     » … l’islam est la religion de la terreur, basée sur la peur pour amener l’obéissance. »
    Mais comment avons -nous été trompé à ce point ?
    Pour moi, la propagande des muzz est : l’amour et la paix !!

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (259'163 commentaires retenus et 79'280 articles publiés, chiffres au 1 décembre 2020), un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.