La prise de contrôle communiste radicale aux États-Unis. L’Amérique est finie… à moins que nous agissions rapidement. Voici une solution

Assistant Rédacteur, Wayne Allyn Root  19 septembre 2021

Je suis une des rares personnes en Amérique à pouvoir expliquer exactement ce qui arrive à l’Amérique.
Il s'agit d'un assaut à grande échelle. Une prise de contrôle communiste radicale de notre pays: nos agences gouvernementales; notre système judiciaire; nos frontières; nos écoles et collèges; notre police et notre armée; et notre économie.

Sans oublier notre système de vote. Il est maintenant complètement truqué par la fraude électorale coordonnée par les Démocrates - construit autour d'un système de vote par correspondance sans identité d'électeur; bulletins de vote à imprimer soi-même à la maison ; possibilité de remplir des bulletins pour autrui; pas de vérification de signature; comptage des bulletins durant des jours ; et des millions d'étrangers illégaux votant avec leur permis de conduire en guise de document d’identité.

Un exemple tout proche est le référendum révocatoire qui s’est terminé la semaine dernière en Californie. Il a été truqué dès le départ. Son initiateur, le Républicain Larry Elder n'a pas eu la moindre chance. Ce faisant, les Démocrates californiens ont réalisé un test du plan élargi. Il a fonctionné à la perfection.

Avant d'entrer dans le détail du pourquoi, j'ai une bonne nouvelle : j'ai la solution. J'ai formulé un plan d'action à plusieurs volets qui nous met (nous, les conservateurs, les chrétiens, les patriotes et les pro-Trump) en position offensive. Il est temps de jouer l'offensive. Il est temps de contre-attaquer. La première partie de ce plan d'action est mon nouveau livre, "The Great Patriot Protest & Boycott Book" (le grand livre patriote des manifestations et du boycott). Avec les informations contenues dans ce livre, "une fois qu'une entreprise devient libérale et woke, nous la ferons tomber en faillite".

Ce livre transforme les 80 millions d'électeurs de Trump et de patriotes en LA MAJORITÉ QUI SE FAIT ENTENDRE. L'époque où nous étions silencieux pendant que notre argent était pillé, notre qualité de vie détruite, nos droits civiques volés, est révolue.
Nous ne pouvons plus nous permettre de nous taire.

Mon plan est construit autour de la DÉSOBÉISSANCE CIVILE – la stratégie utilisée avec succès par Martin Luther King. Si c'était assez bon pour lui, c'est assez bon pour nous !

Affronter les plus grandes entreprises est la clé de notre possibilité de reconquérir le pays.

Les politiciens sont une cause perdue. Ils se fichent de ce que nous pensons. Ils sont tous achetés par la Chine, le Parti communiste chinois et George Soros.

Mais les grandes entreprises, elles, se soucient de ce que nous pensons. Nous sommes leurs clients. Nous achetons leurs produits, leurs biens et leurs services. Elles ont besoin que nous continuions à acheter. Ces sociétés sont cotées en bourse. Elles sont responsables devant leurs actionnaires.
Si leurs ventes baissent, leurs actions vont baisser et ces PDG seront licenciés. Nous pouvons les mettre à genoux. Nous pouvons les mettre en faillite.
Nous pouvons faire tomber leurs PDG. Nous avons le pouvoir. Il est temps de l'utiliser.

Mon livre "The Great Patriot Protest & Boycott Book" ne se contente pas de vous montrer comment passer à l'offensive contre ces entreprises : nous avons rassemblé également les noms des PDG et des membres des conseils d'administration, leur numéro de téléphone, leur adresse e-mail, leur adresse postale et leur adresse sur les réseaux sociaux, pour chacune des plus grandes entreprises américaines qui comptent sur notre pouvoir d'achat, nous les conservateurs, alors qu'elles nous ignorent, nous insultent, nous offensent et nous crachent au visage.

Avec des manifestations, des boycotts, des appels téléphoniques et des e-mails incessants, 80 millions d'électeurs Trump, de chrétiens et de patriotes peuvent changer le comportement des entreprises. Des Démocrates comme Jesse Jackson, Al Sharpton et divers dirigeants syndicaux ont utilisé ces tactiques exactes pendant des décennies, avec un grand succès. Il n'y a pas de raison que nos adversaires soient les seuls sur ce terrain.

source: https://www.thegatewaypundit.com/2021/09/wayne-root-radical-communist-takeover-country-america-finishedunless-move-quickly-solution/

*****

Réflexions sur la stratégie proposée par "l'Assistant Rédacteur"

D’abord, il n'est pas simple de comprendre comment la Gauche a gagné la guerre culturelle.
Comment a-t-elle réussi à s'imposer dans les médias, dans l'enseignement, dans les Églises, dans les services publics, dans l'armée, la police et la justice et sur l'internet?
Comment est-elle arrivée à imposer la censure, à neutraliser ceux qui ne pensent comme elle ?

La diabolisation de ses adversaires? Mais encore?

Les progressistes ont mis cinquante ans pour parvenir à leur hégémonie – mais notre civilisation n'a plus cinquante ans devant elle pour les déconstruire, pour la reconquête.

Pouvons-nous nous inspirer de leurs méthodes?
Est-il possible de déprogrammer mentalement des populations conditionnées, lobotomisées, et par quels moyens?

2 commentaires

  1. Posté par Didier le

    Comment a-t-elle réussi à s’imposer dans les médias, dans l’enseignement, dans les Églises, dans les services publics, dans l’armée, la police et la justice et sur l’internet ? Ça s’appelle l’entrisme, ça a été théorisé par Antonio Gramsci, communiste célèbre. Sous le règne de Bill Clinton, et ensuite et surtout celui de Barack Obama.

  2. Posté par Didier Mathieu le

    Comment a-t-elle réussi à s’imposer dans les médias, dans l’enseignement, dans les Églises, dans les services publics, dans l’armée, la police et la justice et sur l’internet ? Ça s’appelle l’entrisme, ça a été théorisé par Antonio Gramsci, communiste célèbre. Pendant les règnes de Bill Clinton et de Barack Obama. Ça s’est fait lentement mais sûrement. Avezc l’aide de George Soros aussi…

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (259'163 commentaires retenus et 79'280 articles publiés, chiffres au 1 décembre 2020), un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.