À la RTS, l’affaire de harcèlement prend de l’ampleur

Cenator: Pour un changement en profondeur, il faudrait supprimer la redevance obligatoire ou en tout cas créer enfin une concurrence et une vraie pluralité médiatiques. Les contribuables doivent-ils subventionner  même la continuelle propagande progressiste, antipatriotique et anti-UDC .

Cerise sur ce gâteau peu reluisant au regard de la concession, certains de ces éternels donneurs de leçons, se comportaient par ailleurs en goujats en ce qui concerne l’intégrité personnelle et sexuelle de leurs collègues.

Enfin, les enquêtes "indépendantes", aux frais des payeurs  que nous sommes, vont permettre à Monsieur Marchand, d’une part de dire que tout a été fait dans les règles de l’art pour remédier à la situation et d’autre part de lui permettre de continuer à percevoir son salaire annuel de plus d’un demi-million.

*****

Après avoir recueilli et analysé quelque 180 témoignages du personnel de l’audiovisuel public, le Collectif de défense prône l’ouverture de deux nouvelles enquêtes contre deux collaborateurs encore en poste [...]

article complet: https://www.letemps.ch/suisse/rts-laffaire-harcelement-prend-lampleur

La SSR annonce des mesures pour lutter contre le harcèlement

Audiovisuel

La SSR, qui tenait un Conseil d’administration ce mercredi, annonce 25 mesures fortes pour améliorer la protection de l’intégrité de son personnel. [...]

A lire aussi: Braises incandescentes à la RTS

Ce catalogue de mesures [...] Sur la base d’une trentaine de témoignages, notre média avait mis en lumière plusieurs cas de harcèlement et dénoncé la culture du silence qui les entouraient, [...] Une semaine plus tard, la SSR avait lancé trois enquêtes [...] Gilles Marchand, patron de la RTS à l’époque des faits, s’est vu réitérer la confiance du Conseil d’administration. [...].

La culture d’entreprise, un objectif stratégique

[...] A cet effet, la SSR compte développer, sur une base de collaboration avec le personnel, une «charte pour l’intégrité et la lutte contre les discriminations», cela dans toutes les unités de l’entreprise. Une réglementation prévoit des sanctions [...] Elle réorientera aussi sa plateforme pour les lanceurs d’alerte.

A lire aussi: Gilles Marchand: «Le service public ne doit jamais militer»

«Il me tient personnellement à cœur de tout faire pour qu’aucun collaborateur ou collaboratrice n’ait plus à vivre de situation inacceptable [...] président du Conseil d’administration Jean-Michel Cina.
«Nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir afin que la culture d’entreprise change en profondeur, pour le meilleur», ajoute-t-il. Quant au directeur général, Gilles Marchand, il se déclare «convaincu que la SSR sortira de cette crise plus forte que jamais pour mieux remplir son mandat de service public».

[...]

https://www.letemps.ch/suisse/ssr-annonce-mesures-lutter-contre-harcelement

Un commentaire

  1. Posté par Sergio le

    Les amoureux de Billag peuvent se réjouir, car les loups ne se mangent pas entre eux. La justice des gagnants perdurera tant et aussi longtemps que le contribuable soutiendra malgré lui la prospérité du gauchisme. Chaque franc que le citoyen paie chaque jour contribue à financer la corde pour le pendre.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (259'163 commentaires retenus et 79'280 articles publiés, chiffres au 1 décembre 2020), un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.