États-Unis – le programme de remplacement de population veut accélérer la disparition des Blancs

AC: Biden se réjouit du fait que les Blancs deviendront une minorité absolue aux États-Unis. Il veut même accélérer le processus car ce n'est pas une mauvaise chose, c'est une bonne chose!

En Europe, en Suisse, nous avons à faire à quelque chose de similaire avec le Pacte de la Migration de l'ONU, imposé par l'UE et la Gauche pastèque.

*****

Leisa Audette, 3 avr. 2021

Une vidéo a fait surface dans laquelle Biden dit à son futur chef de la Sécurité intérieure qu'il veut laisser les Blancs comme lui devenir une « minorité absolue » avec un «flux d'immigration ininterrompu… non-stop, non-stop».

En février 2015, Joe Biden a vendu la mèche et annoncé exactement ce que les Démocrates ont prévu pour les Américains. Assis à côté de lui se trouve son futur secrétaire à la Sécurité intérieure [Alejandro Mayorkas], qui fait maintenant tout ce qu'il peut pour faciliter le plan de Biden.

Écoutez ce que Biden a dit en 2015 et ce que Sue Payne a révélé sur le plan de la gauche pour une «Nouvelle Amérique».

Ce plan place les Américains en dernier et les gens qu'ils importent du tiers-mondes en premier. C'est un plan de redistribution des richesses par l'importation de migrants pauvres via l'immigration ou la réinstallation des réfugiés. L'agenda mondialiste…

Ces premiers «Nouveaux Américains» doivent servir de «semis» pour la construction d'un «pays dans le pays».

Oui, Joe Biden veut un «flux d'immigration ininterrompu» qui fera des «Caucasiens comme [lui]» la minorité. Et c'est une «bonne chose» (février 2015)

 

GROUPE DE TRAVAIL SUR LES NOUVEAUX AMÉRICAINS POUR UNE NOUVELLE AMÉRIQUE: Comment l'administration d'Obama a instrumentalislé les étrangers illégaux et les réfugiés, et Biden poursuit le plan:

La journaliste et animatrice de radio Sue Payne révèle à Mark Levin ce que nous disions déjà sur ce qui se passe dans les petites villes d'Amérique. Mme Payne a eu la chance d'être au courant d'un plan de construction d'un «pays dans le pays» en utilisant les clandestins et les réfugiés. C'est terrible pour l'Amérique et c'est un coup dur pour notre économie, nos emplois et notre mode de vie. […] Oui, c'est la transformation fondamentale dont parlait Obama.

Sue Payne a eu l'occasion d'écouter plusieurs conférences téléphoniques entre Barack Obama et 16 membres de son cabinet. Ce qu'elle a découvert était choquant et dérangeant.

L'instrumentalisation des étrangers illégaux et des réfugiés par le gouvernement est peut-être bien plus sinistre que même les opposants les plus ardents ne l'avaient imaginé.

Lors d'une de ces conversations, Obama a organisé une réunion avec son nouveau «Gorupe de travail sur les Nouveaux Américains», préside par la radicale  Cecilia Munoz , ancienne vice-présidente du groupe radical hispanique de suprémaciste La Raza («la Race»).

Mark Levin interviewe Sue Payne :

«Vous vous rappelez quand il (Obama) est allé à Las Vegas? Les médias ont dit qu'il signait un décret pour que cinq millions d'étrangers illégaux reçoivent un sursis. En réalité, ce qu'il a fait, c'est signer un mémorandum qui a créé le «Groupe de travail sur les Nouveaux Américains», qui allait mettre en œuvre son «moulin à amnistie» pour les cinq millions d'illégaux - mais je crois que ça va être plus… Dans ces conférences téléphoniques, il est devenu clair qu'il envisageait de 13 à 15 millions de personnes à protéger et à faire passer à la citoyenneté. - Payne.

Ces «Nouveaux Américains» initiaux doivent être utilisés comme «semis» dans la construction d'un «pays dans le pays», ce qui contribuerait à réaliser une «transformation fondamentale» complète des États-Unis.

Des villes spécifiques sont désignées comme «communautés d'accueil» (villes sanctuaires - nous en avons maintenant 300!), vers lesquelles les clandestins sont transportés par bus et par avion aux frais des contribuables américains. Ces villes servent d'incubateurs pour une population entièrement nouvelle qui aide à amener « les gens de l'ombre à la lumière » - pour essentiellement l’emporter sur les vrais citoyens et les pousser dans les classes inférieures au fil du temps.

Les membres du Cabinet ont discuté de l'importance d'accorder à ces illégaux le statut de « réfugiés », puis de leur faire prendre conscience de leurs « droits » en ce qui concerne les crédits massifs d'impôt sur le revenu (à hauteur de 35000 $ dans certains cas), les soins médicaux gratuits, les frais de scolarité dans l'État offerts, les prêts personnels à 0%, les cartes de crédit et d'autres formes de «cash gratuit» - le tout aux frais des contribuables.

En outre, l'accent a été mis sur l'importance des vagues d'immigrants clandestins plus âgés «vieillissant avec succès» en étant immédiatement intégrés au programme de sécurité sociale dont le Congressional Budget Office a déjà averti qu'il sera complètement épuisé d'ici 2030. Cela, bien sûr, malgré le fait qu'ils suceraient illégalement et injustement le montants cotisations obligatoires versées à vie par les travailleurs américains.

Il a également été précisé que cette « classe protégée » d'étrangers illégaux d'Amérique du Sud et d'Amérique centrale, du Mexique, d'Haïti, de Syrie, d'Afrique et du Moyen-Orient ne serait pas intéressée - ni censée l'être - à s'intégrer, mais plutôt à « faire leur chemin » à travers notre société et notre culture jusqu'à ce que la leur soit dominante. Voir ici (trad. autom.).

Le groupe de travail sur les Nouveaux Américains a été formé le 21 novembre 2014. Il a commencé à se réunir jusqu'en janvier-février 2015, lorsqu'une série de trois (3) séances d'écoute a été organisée pour recueillir des informations afin de préparer un rapport à remettre au président d'ici mars 2015.

Au cours des trois séances d'écoute, il a été révélé que les représentants de la Maison Blanche et tous les membres du cabinet et les groupes d'immigrants partageraient des informations à inclure dans le rapport.

Certaines des informations échangées étaient:

Les immigrants doivent être considérés comme des semis à planter dans un sol fertile pour pousser. Le sol fertile était assimilé aux «communautés d'accueil», qui seraient les communautés dans lesquelles vivaient déjà des étrangers illégaux. Pourtant, une fois sorties de l'ombre, elles allaient en accueillir ou recevoir d’autres.

D'autres ont fait remarquer que ces mêmes communautés seraient considérées comme des «communautés d'immigrants émergentes».

En écoutant cette conversation, il était facile de voir logiquement comment ces villes d’accueil allaient faire sortir les immigrants de l'ombre. Pourtant, aussi, on pourrait interpréter que les membres de la ville d’accueil risquaient d'être relégués dans l'ombre. En gros, les nouveaux venus consomment les ressources et la communauté d'origine est transformée.

Un commentateur a averti qu'il ne fallait pas croire que ces «Nouveaux Américains» chercheraient à s'assimiler. Ils s'intéressent à faire leur vie, aux avantages, et non à s'assimiler.

Un autre a fait remarquer que les Nouveaux Américains ne voudraient pas tous un permis de travail : au contraire de nombreuses immigrantes voulaient être à la maison avec leurs enfants et non travailler, pourvu que les prestations sociales payées par les contribuables soient garanties pour elles et leurs enfants.

*Une autre suggestion était que le Groupe de travail considère ces Nouveaux Américains comme des réfugiés ou des demandeurs d'asile et puissent recevoir des prestations en espèces ou médicales, éducatives et de logement.

*Le témoignage de John Conyers révèle que l'effort pour renommer et donc reclassifier les illégaux comme des réfugiés est en cours.

 

Source: https://100percentfedup.com/video-emerges-of-biden-telling-his-future-dhs-chief-he-wants-to-make-caucasians-like-me-the-minority-with-an-unrelenting-stream-of-immigration-non-stop-non-stop-video/

*****

John James Conyers, né en 1929 au Michigan, mort en 2019, a été un membre Démocrate de la Chambre des représentants des États-Unis de 1965 à 2017 (source). Voici ce qu'il disait, voici son héritage:

John Conyers: Les étrangers qui arrivent illégalement ne doivent plus être considérés comme des immigrés illégaux, car ils ne s'engagent pas dans un acte illégal.

 

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Albert Coroz pour lesobservateurs.ch

4 commentaires

  1. Posté par dissident le

    A noter que ces mêmes propagandistes migrationnistes sont souvent blancs …Comme Tapie, ces connards vont bientôt goûter aux charmes de la diversité bienfaitrice 😂

  2. Posté par poulbot le

    Lucide le 5 avril 2021 à 17h33

    Merci aux Allemands qui ont mis en permanence des bâtons dans les roues de la construction Européenne pour sauvegarder leur secteur industriel au détriment de la cohésion des Européens ; sans parler de l’ouverture des frontières allemandes par l’ex RDA Frau Merkel a tout les illégaux.

  3. Posté par Lucide le

    Le déclin de l’empire américain et donc de l’Occident va s’accélérer par l’arrivée massive de migrants du tiers-monde peu ou pas formés, au QI bas, souvent à haut taux de consanguinité, et tout cela va accélérer l’établissement de l’empire chinois, les Chinois ayant un QI très élevé, et une capacité très grande au travail.
    Game over pour l’Occident !

  4. Posté par leone le

    Est-ce que Walking Dead Joe s’est posé la question de savoir qui fera vivre ces migrants, cas sociaux pour l’immense majorité, quand les Blancs seront une minorité? Fucking Joe ne va certainement pas céder une partie de sa fortune pour entretenir ces gens.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (259'163 commentaires retenus et 79'280 articles publiés, chiffres au 1 décembre 2020), un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.