Nouvelle série de Netflix sur la haute-société britannique : le duc d’Hastings devient noir

Un duc inaccessible, une mystérieuse narratrice, une jeune première en quête d'un époux... Tels sont les ingrédients savoureux de la série d'époque produite par Shonda Rhimes, disponible dès le vendredi 25 décembre sur Netflix. L'histoire d'amour tortueuse entre ses deux héros rappelle celle d'un certain M. Darcy et d'Elizabeth Bennet, protagonistes d'Orgueil et Préjugés.

[...]

 

 

 

Cette série d'époque, produite par Shonda Rhimes et disponible ce vendredi 25 décembre sur Netflix, relate les déboires amoureux de Daphne Bridgerton (Phoebe Dynevor) et Simon Basset (Regé-Jean Page). L'intrigue du show signé Chris Van Dusen et adapté des romans de Julia Quinn se déroule en 1813, date à laquelle est véritablement paru le roman Orgueil et Préjugés.

[...]

Madame.lefigaro.fr

Nos remerciements à Para bellum


Rappels :

Le film de Netflix « Cuties » : une enfant de 11 ans s’initie au Twerk, une danse sexuelle (Vidéo)

Mort de George Floyd : Twitter et Netflix soutiennent les Noirs « Black lives matter »

Barack Obama signe un contrat avec Netflix pour promouvoir des personnalités de son bord politique: « Netflix ne cache pas son hostilité à Trump. »

Netflix et la BBC préparent une série sur la légendaire Guerre de Troie : voici Achille, héros de la mythologie grecque

Meghan et Harry ont signé un accord à 112 millions de livres sterling pour faire filmer leur quotidien

2 commentaires

  1. Posté par Philippe le

    Voilà qui est original. A quand l’oncle Tom joué par un blanc. ??!

  2. Posté par Chris le

    Encore un truc à ne pas regarder. Ce soir je ne m’y attendais pas et j’ai pourtant été servi. C’est toujours un mâle africain et une femelle blanche.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (259'163 commentaires retenus et 79'280 articles publiés, chiffres au 1 décembre 2020), un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.