Convergence des luttes : les communistes, les Frères musulmans et Black Lives Matter

Les Frères musulmans et Black Lives Matter

Par Mike Scruggs, 28.09.2016

[…]

Dans un discours prononcé en décembre 2015 devant la Société musulmane américaine (Muslim American Society, MAS) et le Cercle islamique d'Amérique du Nord (ICNA), Nihad Awad, le directeur exécutif du CAIR (Council on American-Islamic Relations), a exhorté les musulmans américains à soutenir la cause de Black Lives Matter, avec ces mots:

"Black Lives Matter est notre affaire. Black Lives Matter est notre campagne."

Lors de ce même événement, un cadre de la MAS, Khalilah Sabra, a appelé à la "révolution" et a comparé la situation aux États-Unis aux révolutions du printemps arabe menées par les Frères musulmans en Égypte, en Libye, en Tunisie et en Syrie. Elle a fait des remarques troublantes:

"Nous sommes la communauté qui a organisé une révolution à travers le monde; si nous pouvons faire cela, pourquoi ne pourrions-nous pas avoir cette révolution en Amérique?"

En septembre 2015, les organisations locales du CAIR de Californie ont ouvertement soutenu et participé à une manifestation de Black Lives Matter en faveur d'un projet de loi interdisant le "profilage" au bureau du gouverneur à Sacramento.

L'un des slogans scandés était "Voici à quoi ressemble un pharaon." C'était une allusion effrayante à l'assassin d'Anouar el-Sadate en Égypte, qui avait crié "Mort au pharaon".

Le CAIR a également participé aux manifestations de Black Lives Matter à Ferguson, Missouri.

Les manifestations de Black Lives Matter reflètent les tactiques d'agitation typiques de la gauche. Dans mon livre sur la guerre du Vietnam, j'ai noté l'étroite similitude des tactiques opérationnelles communistes, nazies et islamistes en matière d'"organisation communautaire" et de perturbation civile. Une tactique standard des marxistes aux États-Unis a été de créer ou d'exploiter des griefs raciaux. Nous avons maintenant une attaque conjointe marxiste-islamiste contre l'ordre public par le biais de l'agitation raciale. Michelle Malkin a récemment découvert que 70 % des manifestants de Charlotte, Caroline du Nord, venaient de l'extérieur de l'État.

L'Association des étudiants musulmans (MSA), un autre front des Frères musulmans, a récemment rejoint Black Lives Matter dans une manifestation à Chicago pour perturber un rassemblement de la campagne Donald Trump. L'arme la plus puissante dans l'arsenal des Frères musulmans, cependant, ce sont des masses de pétrodollars blanchis. […]

Source:

http://www.thetribunepapers.com/2016/09/28/the-muslim-brotherhood-and-black-lives-matter/

****

Vidéo: Black Lives Matter, un pion du Hamas, 18.06.2016

Découvrez comment le Hamas, une entité des Frères musulmans, utilise le Black Lives Matter Movement pour promouvoir l'agenda terroriste

(sous-titres en français disponible sur Youtube)

 

 

 

2 commentaires

  1. Posté par antoine le

     »Nous avons maintenant une attaque conjointe marxiste-islamiste contre l’ordre public par le biais de l’agitation raciale. Michelle Malkin a récemment découvert que 70 % des manifestants de Charlotte, Caroline du Nord, venaient de l’extérieur de l’État. »
    Comme c’est bizarre que 70% des manifestants viennent de l’extérieur de l’État de Caroline du Nord …
    Il faudra rétablir des contrôles aux frontières internes aux USA !
    Ces éléments perturbateurs sont bien formés quelque part … le FBI et la CIA ont du boulot pour les trouver … ils les ont peut-être trouvés mais n’ont pas les moyens de juguler cette racaille de gôche parce que les gouverneurs sont démocrates …

  2. Posté par aldo le

    Toutes ces informations relèvent d’ÉVIDENCES SOIGNEUSEMENT CENSURÉES PAR LES MEDIAS. Exactement comme pour le CORANoVIRUS avec sa requalification BC de Covid-19. Si les Allemands ont évité un attentat à la ricine, alors c’est claire que les ARMES BACTÉRIOLOGIQUES SONT A LA PORTÉE DES ISLAMISTES ET QUE LA PANDÉMIE NE RELÈVE RIEN D’UN HASARD. Ce sont les islamistes qui trainent dans les labos français tout comme dans les polices et services de renseignements. Il y a une conjonction d’intérêts satanistes à avoir déclenché la pandémie pour couvrir les pillages des caisses de retraites et autres situation de faillite économique en FRANCE ET DANS L’EUROPE UErss SUBMERGÉE PAR LES COÛTS DE L’IMMIGRATION DE MASSE. Et maintenant on fait marcher l’inflation avec la planche à billet, tout en manipulant les critères du coût de la vie, histoire de finir par un génocide blanc généralisé..https://lesobservateurs.ch/2020/03/31/allemagne-un-tunisien-condamne-pour-avoir-prepare-un-attentat-a-la-bombe-biologique-a-la-ricine-le-jihad-est-un-devoir-dans-lislam/

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (259'163 commentaires retenus et 79'280 articles publiés, chiffres au 1 décembre 2020), un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.