5 commentaires

  1. Posté par Laberlue le

    Donner de l’argent à une presse romande de gauche et globaliste, c’est lui donner plus de moyens pour qu’elle sape davantage notre nation, nos valeurs et la morale. Cette presse publie des lettres de l’essayiste Nicolas Baverez dans lesquelles il nous explique la chute de l’Occident et de sa civilisation dépravée et pervertie. Il annonce que le XXIe siècle sera machiavélien c’est-à-dire immoral. Cette situation est due à la révolution culturelle gauchiste voulue par l’Ecole philosophique marxiste, freudienne et sataniste de Francfort. Elle s’active depuis des années à démolir l’Occident, inverser les valeurs et la morale. Si l’Etat subventionne cette presse, il se dissocie du peuple souverain et de la nation. Le gouvernement n’est plus à notre service, car il choisit de soutenir nos ennemis.

  2. Posté par aldo le

    La diversité et la démocratie non sont pas du tout le but de la presse suisse et encore moins suisse romande. C’est une vaste tentative d’escroquerie de revendiquer ces deux arguments, qui n’existent plus depuis très longtemps. La presse est pressée de faire valoir des prétentions dignes de l’Etat bolchévique qu’est la France et l’Europe de Macron parce que « nos » journalistes sont tous à de très rare exceptions pas trop Suisses mais tellement français d’origine et tellement habitués chez eux à tendre la sébile en toutes circonstances. Il suffit de faire l’inventaire des gens invités à la TSR ou la SSR pour se rendre compte qu’il y a une incroyable flopée de copains venus de l’hexagone, ce qui est totalement apte à fournir une sérieuse démonstration de l’accusation précédente.

    A part la chute de revenus publicitaire, ces tordus font semblant d’oublier de nous le faire savoir, que l’Europe en pleine déconfiture après le Brexit, a sérieusement limé sur les cadeaux offerts par ses circuits de corruption parallèles. Là on peut se rappeler ces méthodes en pleine action lors de l’affaire Erasmus. https://lesobservateurs.ch/2020/01/22/arnaque-erasmus-lue-veut-que-les-pays-riches-payent-davantage/ https://lesobservateurs.ch/2014/03/06/dominik-feusi-seuls-20-derasmus-servaient-aux-echanges-universitaires-audio/

    Pour que le Conseil fédéral et les lecteurs soient totalement mis au parfum de ces méthodes déloyales de corruption, il serait bien de pouvoir régénérer la liste mentionnée qui avait été publiée, mais n’est plus accessible actuellement.

  3. Posté par Dominique le

    Les citoyens-contribuables suisses sont devenus de vrais c… Ils paient ces médias pour qu’ils disent des mensonges au peuple qui fut souverain et le manipulent honteusement !

  4. Posté par CiGîtLaSuisse le

    M. Windisch, une fois de plus, vous dénoncez la presse mondialisto-sociétale (libérale-libertaire, « gauche bobo ») toute puissante qui dipose d’un quasi monopole. C’est fort bien, vous avez raison ! Mais la question est : pourquoi cette situation, pourquoi cette toute puissance ? Merci d’avance pour votre réponse.

  5. Posté par Clément Durosier le

    « La presse romande survivra-t-elle au virus? »
    Ne devrait-on pas formuler la question autrement, de manière à mieux refléter la réalité?
    « L’esprit critique des Romands survivra-t-il au virus de la presse? »
    Dans ce cas, on verrait clairement ce qui doit être sauvé et où est le devoir du gouvernement dans cette matière.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.