Pékin a-t-il menti sur le nombre de morts ? Vidéos de ce qui se passait en Chine et que nos médias n’ont pas montrées.

Nous en parlions déjà ici.

Ceux qui ont suivi les lanceurs d'alerte chinois sur les réseaux sociaux savent que des témoignages émanant des crématoriums, des hôpitaux, des bâtiments locatifs mêmes font état d'un plus grand nombre de morts. Par exemple, des appartements ont été scellés par les autorités chinoises, avec des locataires à l'intérieur. Personne ne sait ce qu'ils sont devenus.

Mais en l'état, la Confédération n'a pas fait son travail pour prendre connaissance de la problématique et palier au manque de matériel alors que les signaux étaient clairs.


Épicentre de la crise sanitaire, la province de Wuhan déplore officiellement 3186 décès, et il y en a 3304 au total dans toute la Chine. Des chiffres déjà largement dépassés en Italie et en Espagne, où le nombre de morts s'élevait lundi matin à respectivement 10'779 et 7340 morts.

 

 

Un autre cliché montre plusieurs centaines de boîtes en carton empilées: selon Caixin, il s'agit de 3500 urnes funéraires, soit plus que le nombre de morts officiellement annoncé en Chine. D'après ce groupe de presse économique chinoise réputé libéral, plus de 6500 urnes ont été livrées à la ville de Wuhan ces deux dernières semaines, pour recueillir les cendres des victimes du Covid-19. AsiaNews parle même de 45'000 urnes bientôt acheminées.

[...]

20min.ch


Les vidéos en question :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

9 commentaires

  1. Posté par Christian Hofer le

    @ G. Vuilliomenet

    J’ai pu retrouver le documentaire sur Youtube :

    https://www.youtube.com/watch?v=GHH_hAaP25M

    Je pense que cela est dû à un problème de droits d’auteurs et de revente à des chaines étrangères.

  2. Posté par G. Guichard le

    De toute façon, soit on est moins bon que les Chinois soit ils mentent: il suffit de calculer le nombre d’infections par rapport au nombre de la population (nb population divisé par nb infection = x) et d’appliquer à la Chine (nb d’habitants de la Chine divisé par x). Et on voit bien le nombre réel des infections chez eux
    (et on est encore bien bons de s’intéresser)

  3. Posté par G. Vuilliomenet le

    31 mars à 18h02, le reportage de la RTS a été censuré!

    POURQUOI?

  4. Posté par Vautrin le

    Ok, merci Christian Hofer.
    Si tout cela est vrai, c’est accablant.

  5. Posté par Vautrin le

    Cela peut-être vrai. Tout comme cela peut être une campagne d’intoxication. Seuls les hauts cadres du PC Chinois le savent. Des images ne suffisent pas.

  6. Posté par antoine le

     »Pékin a-t-il menti sur le nombre de morts ? »
    Qui fait confiance aux statistiques fournies et publiées par l’État ?
    Et encore plus si cet État est communiste !!
    Cela ne m’étonnerait absolument pas que le nombre réel de victimes soit 100x ou 1’000x plus important !
    Lorsqu’on constate la mainmise de l’État sur les médias (un peu comme chez nous avec la bienpensance …) on assiste à toutes les dérives ou manipulations possibles !
    La simple comparaison entre les chiffres des personnes infectées ou décédées entre la Chine, l’Italie, la Suisse, l’Espagne et les USA permettra de confirmer cette supercherie !
    Le mensonge d’État n’est pas nouveau, cela fait partie des fonctions d’un État totalitaire !
    Vu la mainmise sur les médias par de groupes puissants, on aura droit à notre Pravda journalier …

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.