Suisse. Pandémies : du matériel de protection était prévu

Selon l'ex-directeur du groupe de travail qui l'avait mis en place, le premier plan de lutte contre les pandémies prévoyait la constitution obligatoire de stocks de masques.

Le premier plan suisse de lutte contre les pandémies prévoyait la constitution obligatoire de stocks de masques et de combinaisons de protection, rappelle mercredi Robert Steffen. Il avait dirigé le groupe de travail chargé de mettre en place le plan dans les années 1990.

[...]

«Apparemment, cela a été négligé en partie par la suite», précise-t-il, en faisant référence aux équipements de protection actuellement manquants ou pas assez disponibles.

[...]

20min.ch

12 commentaires

  1. Posté par Christian Hofer le

    @ Dominique

    Ces masques FFP3 avec valve sont conseillés dans le cadre médical par Gloria Taliani, virologue en Italie. Je suis d’accord avec vous concernant les malades. Pour eux, c’est inapproprié.

    ->> « Les masques avec la valve
    FFP2, FFP3 et N95. « C’est une forme d’égoïsme car ces masques ne font que protéger celui qui les porte. « Il est donc normal qu’ils soient portées par les médecins qui sont les plus à risque… (et pas aux malades) :

    « FFP2, FFP3 e N95. « E’ una forma di egoismo perché queste mascherine sono protettive solo per chi le porta. Quindi è giusto che vengano indossate dai medici che sono più a rischio (…) »

    Source :
    https://www.repubblica.it/salute/medicina-e-ricerca/2020/03/24/news/coronavirus_infettivologa_la_mascherina_chirurgica_e_un_atto_di_generosita_quelle_con_la_valvola_proteggono_solo_chi_le_-252148812/

    Je pense que nombre de médecins suisses seraient très heureux à l’heure actuelle d’en posséder pour se protéger.

    Bien à vous

  2. Posté par Dominique le

    J’ai émis une critique de la photo, à mon avis représentant un masque inapproprié parce qu’avec une valve expiratoire qui ne filtre rien du tout. De plus son coût me parait prohibitif.
    Les masques achetés récemment par le gouvernement Trump me semblent un bon choix d’un même masque (plus couteux qu’un simple masque chirurgical) utile pour les patients contagieux, pour ceux qui veulent se protéger et/ou protéger autrui et pour ceux qui veulent éviter de se toucher le nez ou la bouche.
    Ce qui est amusant dans le site avec les instructions du CHUV c’est la phrase « La classification des filtres se rapporte à l’effet protecteur contre les particules d’une certaine taille (max. 0,6 μm). » Le Coronavirus a des dimensions en milliardième de mètre (125 nanomètres de diamètre) et pas en millionième de mètre ( le 0,6 micromètre ci-dessus). Cela illustre combien la sécurité offerte par un masque reste relative, même si les gouttelettes sont grosses et les virus s’y plaisent, combien il est difficile voir impossible de choisir un masque après avoir calculé objectivement la relation coût bénéfice et combien les vendeurs de masques manipulent les clients!

  3. Posté par Christian Hofer le

    @ Dominique

    Si je vous comprends bien, votre interrogation porte sur la diffusion du virus pour un malade portant ce masque et non pour un soignant qui devrait se protéger d’une telle menace.

    Peut-être que la valve peut également filtrer l’air expiré? Car sur ce site médical, ils précisent que c’est possible sur certains masques :

    ->>>> Remarques:
    – Pour les masques avec soupape expiratoire : vérifier que la soupape filtre l’air expiré

    Source :
    https://www.hpci.ch/prevention/fiches-techniques/contenu/mesures-additionnelles-masque-de-protection-respiratoire

    Et sur cet autre site médical, le FFP3 qui est recommandé pour les soignants inclue également une valve :

    • Services hospitaliers dont le personnel nécessite une protection contre l’inhalation d’agents infectieux à transmission aérienne ou à transmission par voie “gouttelettes”, (grippe aviaire, tuberculose…),
    • Personnes en contact avec des individus porteurs du virus H1N1 (grippe A).

    Source :
    https://www.lch-medical.com/masques-aerokyn/301-aerokyn-mask-ffp2-bec-de-canard.html

    Pour le 9936, je ne sais pas si cela protège également lors de l’expiration ou simplement lors de l’inhalation. Je vais le leur demander directement.

    PS : Je vous réponds alors que vos commentaires sont encore en attente. Malheureusement, je ne peux pas publier vos commentaires car je ne possède pas les droits administratifs (aucune censure n’est à l’oeuvre bien entendu, il faut juste du temps).

  4. Posté par Christian Hofer le

    ->>> On met pratiquement systématiquement un soupape aux masques FFP3 car la respiration s’avère plus difficile:

    Pas « filtre ». Erreur de phrase.

  5. Posté par Christian Hofer le

    @ Dominique

    Merci pour votre réponse. Voici ce qu’il en est pour les soupapes :

    On met pratiquement systématiquement un filtre aux masques FFP3 car la respiration s’avère plus difficile:

    « Pour les FFP3, l’utilisation d’une soupape est préférable, puisque doté de couches filtrantes très épaisses, ce qui rend la respiration plus difficile. »

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Masque_de_protection_FFP#Masque_FFP3

  6. Posté par Dominique le

    @ Christian Hofer. Le problème est que ce masque 3M 9936 de la photo filtre bien l’air inspiré, évidemment, mais il a une valve expiratoire pour l’air expiré (sinon la chaleur, l’humidité… s’accumulent à l’intérieur). Ce qui fait que le patient contagieux (et le chirurgien qui le porterait en salle d’opération) exhale librement ses virus et ses bactéries au travers de cette valve et contagie son infirmière, ses voisins, les surfaces (et le patient sur la table d’opération). C’est pourquoi dans certains pays pour ce masques 3M 9936 et ses semblables on ne parle pas de masque mais de « respirateur », ce qui prête à confusion parce que habituellement en soins intensifs on parle de ventilateur ou de respirateur pour un appareil qui est en quelque sorte une prothèse pour les poumons en détresse respiratoire, comme le modèle de Hamilton fabriqué en Suisse et acheté par l’armée. Il existe des masques qui filtrent aussi bien que ces masques pour l’industrie mais qui n’ont pas de valve et qui ne sont pas faits pour être utilisés longtemps, ce qui n’est pas un problème en médecine où les indications à changer de masque sont nombreuses. Le gouvernement Trump, lui, vient d’acheter 9,4 millions de tels masques, des 3M n95.
    Il regrettable que nos élus et les autorités n’aient pas fait des stocks de masques et de tests et que ni les uns ni les autres n’aient été généralisés comme à Taiwan et en Corée du sud dès les premières centaines de cas détectés en Suisse.
    Les médecins et leurs infirmières travaillent bien en Suisse parce que la mortalité est bien plus faible que chez d’autres pays européens mais nos élus, nos autorités, leurs « experts » de même que leurs diplomates en Asie sont des cancres en mesures épidémiologiques » et en renseignements.
    De plus le Coronavirus SARS-2 n’a que 125 nanomètres de diamètre, cherchez où les vendeurs de masques affirment preuve à l’appui que leurs masques filtrent ces particules vivantes de cette dimension.
    Mon expérience est que enseigner à porter un masque prend bien plus de temps que d’enseigner le port de l’unique modèle de masque à gaz de l’armée, d’autant plus que les fabricants de tant de masques différents troublent les esprits.

  7. Posté par G. Vuilliomenet le

    Mais où se trouve le commentaire de Dominique? Censuré?

    De toute manière, sur un masque FFP2 ou FFP3 , il est inscrit la taille du filtre comme on le voit sur le masque ci-dessus.

  8. Posté par Christian Hofer le

    @ Dominique

    Je vous ai déjà répondu ici : https://lesobservateurs.ch/2020/03/24/suisse-le-conseil-federal-appelle-aux-dons-de-masques-de-protection/

    Vous avez tort. Remettez-vous en question!

    @ dominique

    Ceci est un masque FFP3 (les brides colorées permettent l’identification rapide des niveaux de protection : rouge pour FFP3) qui est utilisé dans le bâtiment mais qui peut être utilisé dans le médical. C’est le type de filtration qui est important. Et ici, le filtre est supérieur au FFP2 utilisé dans le cadre médical.

    ->>> FFP3

    Protection contre les poussières, la fumée et les aérosols toxiques et nocifs
    Les produits toxiques et cancérigènes et les pathogènes comme les virus, les bactéries et les spores fongiques sont filtrés par cette classe de protection
    La fuite totale ne doit pas dépasser 5 %
    La valeur limite d’exposition professionnelle ne doit pas être dépassée de plus de 30 fois

    Source :
    https://www.uvex-safety.ch/fr/expertise/normes-et-directives/masques-de-protection-respiratoire/signification-des-classes-de-protection-ffp

    Référence de la société 3M pour un masque 9936 :

    ->>> FFP3 expliqué dans le fascicule (9936 FFP 3 R D Avec soupape) :
    Moisissures/champignons, bactéries** et virus
    **Tuberculose •

    Source :
    https://www.muldi.be/resize/49993600%20FR%20productsheet.pdf/49993600-fr-productsheetpdf.pdf

    Ce masque peut faire face aux virus selon le document du fabriquant. Je sais que les gens font un mélange en croyant qu’un masque de « chantier » ne peut pas être utilisé pour le médical. Mais c’est inexact. C’est bel et bien le type FFP2 / FFP3 qui fait foi pour son utilisation.

    https://www.suva.ch/fr-CH/materiel/fiche-thematique/protection-respiratoire

  9. Posté par Dominique le

    Qu’attendez- vous pour changer l’image et mettre un masque chirurgical ? Suis-je le premier à réagir? Preuve est faite qu’il n’y a que les chirurgiens, les anesthésistes et leurs infirmières qui s’y connaissent en masques chirurgicaux! C’est bien pourquoi si je suis hospitalisé pour cette coronavirose je demanderai d’être hospitalisé dans un service de chirurgie où les infirmières respectent beaucoup mieux les règles d’hygiène et où je risquerai moins d’attraper en plus une infection bactérienne pulmonaire ou autre.
    Ce « masque anti-poussières 3M™ spécifique 9936 » de l’image « offre légèreté, protection respiratoire efficace et hygiénique contre les particules, les brouillards et les odeurs gênantes dues aux gaz acides » et a une valve pour que l’ouvrier puisse expirer, éternuer ou tousser droit sur son interlocuteur !!!

  10. Posté par LeVérificateur le

    Il faut archiver tout cela, car, lorsque la pandémie sera passée, les milieux politiques et médiatiques vont se tresser mutuellement des couronnes, tout en tenant toujours tous les canaux de masse de diffusion d’information.

  11. Posté par Marcassin le

    Vous avez dit incompétents ?

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.