C’est le contribuable allemand qui paiera la générosité des esprits simples du « refugees wellcome » 

Claude Haenggli
rédacteur/traducteur, Berne, Suisse

 

C’est le contribuable allemand qui paiera la générosité des esprits simples du « refugees wellcome » 

À partir de 2013, les autorités de presque toutes les régions allemandes ont proposé à des associations et à des personnes privées d'organiser la venue de réfugiés syriens. Ces généreux philanthropes devaient toutefois fournir pour cela une caution. Le législateur voulait ainsi que les coûts du voyage, de l’hébergement et de la nourriture de ces immigrants ne soient pas à la charge des contribuables, mais de ceux qui offraient i'asile. Ceux-ci avaient alors assuré par écrit qu’ils rembourseraient les frais qu'occasionneraient leurs protégés aux autorités, selon la procédure en usage pour l'hébergement de visiteurs étrangers. Mais le gouvernement de coalition de Madame Merkel, suite à la pression des socialistes, a décidé depuis de faire prendre en charge ces frais au contribuable. C'est l’État qui paiera la facture, celle-ci ayant atteint une somme beaucoup plus importante que prévue, les protégés du « refugee wellcome » n’ayant pour la plupart pas réussi à devenir financièrement indépendants dans leur pays d’accueil.

https://www.journalistenwatch.com/2020/02/19/verarschung-der-steuerzahler/

Traduction (Claude Haenggli) : Après que Merkel eut ouvert entièrement la frontière de ce pays en 2015 et que des centaines de milliers de soi-disant réfugiés sont arrivés, de généreux esprits simples se sont déclarés en masse disposés à offrir des garanties appelées « cautions de réfugiés ». Les coûts qu’elles représentent et que le gouvernement fédéral a longtemps essayé de cacher sont maintenant connus. À la demande du SPD, les contribuables - pas l’« État » - devront passer à la caisse pour un montant de 21,1 millions d’euros supplémentaires, à cause des hypocrites braves amis de l’humanité.

 

Claude Haenggli, 19.2.2020

 

4 commentaires

  1. Posté par antoine le

     »C’est l’État qui paiera la facture, celle-ci ayant atteint une somme beaucoup plus importante que prévue, les protégés du « refugee wellcome » n’ayant pour la plupart pas réussi à devenir financièrement indépendants dans leur pays d’accueil. »
    Voilà comment le peuple allemand se fait encore une fois de plus entuber par Mme Merkel la bolchévik tremblotante !
    On en a MARRE de ce DIKTAT !
    Cela commence à dépasser les bornes !
    Elle prend le Peuple allemand pour des moutons !!
    Cela risque de donner des idées aux Patriotes !

  2. Posté par Robert le

    Tout simplement une honte, votre soutien à lAFD.

  3. Posté par OneShot le

    Je ne vois pas en quoi détruire l’Allemagne peut être qualifié d’une manière ou d’une autre de « généreux » !

  4. Posté par Bussy le

    Tiens, on se demande vraiment pourquoi ils ont décidé de mettre le tout à la charge du contribuable….
    C’est tellement évident, dès qu’il a fallu sortir le porte-monnaie, les « Refugees welcome » pétris de bons sentiments se sont tous barrés en courant !!!
    On veut bien être généreux… à condition que ça soit aux autres de payer, n’est-ce pas !

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.