Jeton, Kosovar naturalisé Suisse, jugé pour meurtre : En prison, il chante « Tout ce dont j’ai besoin, je le prendrai par la force »

Jeton G. va être jugé pour le meurtre de Boris R. Avant son procès, l'homme de 35 ans s'est filmé illégalement en prison et il a posté la vidéo sur Internet.

"Tout ce dont j'ai besoin, je le prends par la force, mon frère !" chante Jeton G.* (35 ans) qui a tué un videur. Il regarde directement la caméra, fait quelques pas en avant puis en arrière. Le Suisse aux racines kosovares n'a pas beaucoup de place. Depuis le meurtre de Boris R.* (mort à 30 ans), il purge sa peine en prison préventive.

 

Naturalisé par notre administration. Jeton G. aime s'afficher menaçant avec des armes à la main.

 

Aigle bicéphale et coups de poings

Jeton G. fait passer la chanson "Kalt Bruder" du rappeur allemand Capital Bra et chante les couplets. "J'emmerde le système pénal, mon frère.", crie l'homme de 35 ans. Sur le mur derrière lui, plusieurs affiches avec des voitures de sport et des femmes légèrement vêtues sont accrochées.

Pendant que Jeton G. hoche la tête au rythme de la musique, il tire sur une cigarette et donne des coups de poings. À la fin de la vidéo, il joint ses mains pour former l'aigle bicéphale.

[...]

A qui appartient ce téléphone ?

Mercredi au tribunal de district de Zurich, le frère de Jeton, Robinson G.* (30 ans), a déclaré au BLICK que la vidéo n'a pas été filmée par Jeton lui-même. C'est un codétenu qui a fait l'enregistrement.

"Il m'a ensuite envoyé la vidéo et je l'ai postée sur son nouveau profil Facebook, que je gère pour lui." Robinson G. affirme qu'il ne sait pas quand la vidéo a été faite.

Cependant, la chanson "Kalt Bruder" n'est sortie que début octobre 2019. Par conséquent, la vidéo a dû être filmée durant les derniers mois - quand Jeton G. se trouvait derrière les barreaux.

Facebook, Instagram et les courriels sont interdits

On peut se demander comment la vidéo a pu être diffusée sur Internet. Car derrière les barreaux, les prisonniers n’ont pas accès librement à Internet. Il n’y a pas de Wi-Fi.

Seule possibilité : le "surf accompagné". - avec un employé de la prison. "L'utilisation des médias sociaux et des e-mails ainsi que tout contact avec le monde extérieur sont interdits", a déclaré Rebecca de Silva de l’Office pénitentiaire zurichois au BLICK. Le fait que des détenus soient actifs sur Instagram ou sur Facebook n'est pas surveillé.

[...]

Boris R. abattu après une bagarre

En mars 2015 à Zurich-Affoltern, Jeton G a tiré sur le portier Boris R.. Les deux hommes s'étaient disputés à plusieurs reprises avant l'incident. Le jour fatidique, les deux hommes se sont retrouvés avec leurs potes dans la Wehntalerstrasse et ont immédiatement commencé à se battre:

Le pote de Jeton G., Berk K.* (25), détient un revolver chargé dans la poche de son pantalon, mais le Turc ne s'en sert pas dans l'immédiat [ND Christian Hofer : Les Turcs sont interdits de possession d'arme en Suisse, sans parler du port d'arme. C'est dire à quel point ces gens se fichent de nos lois et à quel point les socialistes nous prennent pour des imbéciles]. Le Tchétchène Iznavur S.* (35) frappe le Monténégrin Boris R. au visage. Avec son coup de poing, il lui casse le nez et lui arrache trois dents.

Ensuite, Jeton G. et son copain Danjel D.* (37 ans) font usage de gaz lacrymogène. Berk K. sort le revolver de son pantalon et tire en l'air. Boris et sa bande prennent la fuite. Jeton G. saisit alors l'arme de Berk K. Il tire trois fois sur les fugitifs. Deux balles touchent Boris R. dans le dos. Le videur meurt sur place.

Les accusés viennent au Tribunal en portant des pulls en cachemire

A Zurich, le procès a débuté mercredi matin sous haute sécurité. Berk K. et Iznavur S. sont arrivés les premiers. Les deux hommes sont habillés de manière élégante - avec des chemises et des pulls en cachemire. K. a est bien coiffé et sent fortement le parfum. Il semble nerveux. Le principal coupable arrive en dernier.

[...]

(Traduction libre Schwarze Rose pour Les Observateurs.ch)

Blick.ch

Nos remerciements à Daniel Brand

 


Rappels :

Monthey (Valais) : la bagarre à dix contre un rejugée à Sion. Le principal prévenu est un Kosovar.

Suisse : La jeune Albanaise de retour du jihad s’oppose à son jugement

Coups de couteau à Bienne : L’Albanais a ensuite attaqué des adolescents

Lucerne : un Albanais poignarde sans raison un Suisse pendant la fête de Saint-Nicolas

Trafic international de drogue démantelé : Des Albanais lavaient l’argent sale en achetant des voitures en Suisse

Berne : un Kosovar condamné à l’expulsion après un viol

6 commentaires

  1. Posté par Christian Hofer le

    Pendant qu’un Turc se balade armé dans nos rues avec une arme illégale (port + possession d’arme illégale, rien que ça!), prêt à l’utiliser, la gauche (socialistes, Verts et autres partis gauchistes) milite pour nous désarmer.

    Ainsi, seule la racaille est assurée d’être armée.. Et ne comptez pas sur les gauchistes pour s’en émouvoir ou militer pour l’expulsion de ces criminels importés afin d’assurer notre sécurité. Surtout pas.

    D’ailleurs, si vous l’avez noté, cet article est absent de notre presse romande qui préfère traduire ce genre de connerie :

    https://www.20min.ch/ro/news/suisse/story/Elle-paume-pres-de-17-000-francs–pluie-d-insultes-10423086

  2. Posté par Christian Hofer le

    @ SANJA

    Il n’est pas Suisse. Il n’agit pas comme nous. Il adore la violence et le Kosovo, il s’exhibe avec des armes pour générer de la peur. C’est une pratique ethnique que l’on voit souvent chez certains migrants qui n’hésitent pas à utiliser la violence (UCK, prostitution, trafics de drogues, menaces de mort…). Et cela alors qu’ils ne sont même pas dans leur pays. C’est dire à quel point ils méprisent la Suisse qui leur a offert la chance de construire leur vie.

    Les Suisses n’agissent pas ainsi, ils ne tirent pas en pleine rue sur une personne qui fuit, sans défense. Ils ne miment pas l’aigle bicéphale albanais en prison. Ce Jeton (prénom albanais) revendique clairement son appartenance au Kosovo et à la communauté albanaise. En clair, l’administration suisse a naturalisé un type extrêmement dangereux au détriment de notre population et de notre sécurité.

    Les citoyens suisses sont formés à l’armée pour connaitre la dangerosité des armes. Notre tradition c’est la défense, pas le meurtre. Les Suisses ne se baladent pas en pleine nuit avec une arme chargée prêts à être utilisée à la moindre occasion. D’ailleurs l’arme doit être illégale et provenir de réseaux criminels.

    L’un des coupables de ce qui s’est passé, c’est l’administration suisse qui naturalise n’importe qui sous la pression de la gauche, alors que nous sommes opposés à la présence de ces individus chez nous. Nous n’avons jamais voulu que ce genre de délinquant puisse venir dans notre pays. C’est la gauche qui a imposé cette violence en Suisse sous couvert de tradition humanitaire.

    Mes condoléances.

  3. Posté par SANJA le

    BORIS R. comme vous l appellez videur ou portier était un enfant, frère, cousin, ami, amour d une femme, tout le monde l aimait. Et un jour il y a un psychopathe qu on appel SUISSE qui décide de prendre la vie a ce garçon au grand coeur. Il chante depuis sa celule et danse il respire, fume, fait la fête et n a absolument peur de rien encore moins de cette loi qui ne respecte personne. SVP les juges, les jurei vous qui avez le pouvoir de faire qqchose, svp ne laissez plus jamais ce malade sortir de son trou car un jour ou l’autre il fera encore une victime. Et BORIS R. Mon coeur n est plus à sa place depuis que tu nous a quitté. Je t’aimerai pour l éternité. Ta cousine Sanja

  4. Posté par Aeschlimann le

    Malheureux qu’on doive nourrir et loger des sauvages pareil! Retour dans son pays comment peut on naturaliser ces ptits cons qui n’ont aucun respect!

  5. Posté par bonardo le

    Vous pouvez bien entendu naturaliser tout le monde mais ce triste sire ne sera jamais SUISSE.
    A expulser immédiatement dans son pays : point barre.

  6. Posté par Sergio le

    Ils peuvent se foutre de nous. Habitués aux tristes pitreries de nos pseudo juges, ils ne risquent absolument rien et savent qu’ils pourront recommencer en toute quiétude.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.