Monthey (Valais) : la bagarre à dix contre un rejugée à Sion. Le principal prévenu est un Kosovar.

A noter que le ou les "Suisses" ont de bonnes chances d'être des naturalisés. L'article de l'époque le mentionnait :

"Finalement, le tribunal n’a prononcé qu’une expulsion de huit ans. Il l’a fait à l’encontre du principal prévenu, un Kosovar reconnu coupable de lésions corporelles simples, rixe et escroquerie et qui reçoit la peine la plus sévère (quatre ans). Son cousin, condamné à trois ans et demi de prison, évite l’expulsion, car il est naturalisé Suisse."

La victime suisse a pu sauver sa vie grâce à sa corpulence massive.


En avril 2017, dix jeunes Suisses, Kosovars et Portugais de la région de Monthey s’étaient battus avec un solide paysagiste montheysan qui avait été passé à tabac et lardé de coups de couteau et de tesson de bouteille.

[…] A l’issue du premier procès en avril 2019, le Tribunal de Monthey n’avait pas retenu la tentative de meurtre […] estimant qu’il n’y a pas eu de mise en danger de la vie

[…] «Après le premier jugement, cette bande de petites frappes s’est sentie intouchable. Elle s’en est même vantée auprès de la police de Monthey et a multiplié les injures sur les réseaux sociaux»

[…]

Le Nouvelliste

Via Fdesouche

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.