Berne : un Kosovar condamné à l’expulsion après un viol

Un Kosovar qui vit en Suisse depuis 1990 doit retourner dans son pays. Après une condamnation pour viol, le permis de séjour a été révoqué à juste titre, a décidé le tribunal administratif bernois.

La décision, publiée mercredi, n'est pas encore définitive. L'homme de 61 ans peut faire appel au Tribunal fédéral.

En 2017, la Haute Cour bernoise l'avait condamné à une peine d’emprisonnement partiel de 32 mois pour viol et agression sexuelle. Il s'est opposé au retrait de son permis d’établissement, faisant valoir, entre autres, qu'il ne serait pas en mesure de se retrouver au Kosovo après tant d'années.

Mais le tribunal administratif considère qu'un retour au Kosovo est raisonnable. L'homme connaît la langue et la culture de sa patrie et pourra s'y réintégrer. Les prétendues dépressions ne sont pas non plus un obstacle. Les maladies mentales peuvent être suffisamment traitées au Kosovo.

Le Tribunal précise que le retrait de l’autorisation d’établissement est justifié par la gravité de l’infraction. Certes, l’homme a récemment déclaré qu’il regrettait beaucoup ce qui s’était passé - mais cette affirmation n’est pas crédible puisqu’il a toujours nié les faits au cours de la procédure pénale.
[...]

(Traduction libre Schwarze Rose pour Les Observateurs.ch)

20min.ch

 

2 commentaires

  1. Posté par antoine le

    Est-ce que ce sera une expulsion réelle ? encadré par 2 gendarmes et des contrôles à NOS frontières pour être sûr que cet individu ne revienne pas dans les 15 jours …

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.