La normalisation avec « Israël’ est ‘une traîtrise », affirme le nouveau président tunisien

Universitaire devenu commentateur politique, le nouveau président tunisien Kais Saied est un théoricien du droit qui prône une révolution dans le strict respect des lois.

Né le 22 février 1958 dans une famille originaire de Beni Khiar sur la côte est, fils d’un fonctionnaire de la municipalité et d’une mère éduquée mais restée au foyer, il grandit à Radès, banlieue de la classe moyenne dans le sud de Tunis. Il a fait toutes ses études dans l’enseignement public tunisien.

Lors du débat télévisé, le vendredi 11 octobre, qui précédait le second tour de l’élection présidentielle en Tunisie, M. Saïed affirmait être en faveur d' »une loi qui criminalise la normalisation avec Israël”, soulignant que « cette question ne concerne pas les Juifs ».

“Normalisation avec qui? Le mot normalisation est faux. C’est une traîtrise. Celui qui fait avec l’entité sioniste doit être jugé pour haute trahison (…) Nous sommes en situation de guerre”, affirmait-il avant de préciser que “nous faisons avec les Juifs mais nous ne faisons pas avec le gouvernement israélien ».

“Je mettrai ça comme haute trahison et sanctionnerai cela de la sorte”, avait-il conclu.

Lemuslimpost.com / French.almanar.com.lb

/

Un commentaire

  1. Posté par Antoine le

     »le nouveau président tunisien Kais Saied est un théoricien du droit qui prône une révolution dans le strict respect des lois. »
    Sait-il que pour faire une omelette, on casse des œufs ?
    Pourrait-il citer une révolution qui n’a PAS fait de morts ?
    C’est beau d’avoir un diplôme de théoricien du droit … mais cela ne vaut pas la pratique de la vie de tous les jours et la RÉALITÉ !
     »Celui qui fait avec l’entité sioniste doit être jugé pour haute trahison (…) Nous sommes en situation de guerre ».
    Donc ce magnifique nouveau président théoricien du droit va faire perdurer la haine et la guerre au Moyen-Orient !

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.