Suisse : Pour une professeure de droit, ne pas intégrer de femmes parmi la Garde pontificale est une discrimination

Aucune femme n'est admise au sein de la Garde suisse au Vatican. Une experte juge l'exigence discriminante et contraire au droit international.

[...]

Comme l'explique Eva Maria Belser, professeure de droit constitutionnel et administratif à l'Université de Fribourg, interrogée par la Berner Zeitung, la Suisse ne considère pas la Garde comme un corps militaire, mais comme un corps de police. En effet, les soldats suisses ne sont pas autorisés à effectuer un service militaire pour des Etats étrangers.

[...]

20min.ch

4 commentaires

  1. Posté par Sergio le

    Oui, nous voulons une papesse, si possible, islamo-soluble.

  2. Posté par pepiou le

    Il n’y a que les imbéciles qui confondent égalité avec égalitarisme.

  3. Posté par leone le

    Entièrement discriminatoire, je suis 100% d’accord, les hommes de moins de 1m74 ne sont pas admis ni ceux qui ne sont pas catholiques. D’ailleurs ça ne serait que justice que les tapettes ne se trouvent pas que dans le clergé alors allons-y avec les LGBT+-=><°+"*ç%&/()
    Cette professeur et toute la clique de gauche commencent à nous les briser menu.

  4. Posté par mady le

    Qu’elles arrêtent enfin avec leurs discriminations !!!!!

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.