Lyon : « Ici c’est l’Afrique ! Vous n’allez pas faire long feu ». Les habitants dénoncent l’insécurité et les menaces dont ils sont victimes

"Des regards très menaçants": Nathalie Balmat, la présidente de l'association "La Guillotière en colère" à Lyon dénonce le sentiment d'insécurité

 

 

 

via Fdesouche

5 commentaires

  1. Posté par pierre le

    On est bien en Suisse ! Bon courage !

  2. Posté par miranda le

    Avec un gouvernement qui ne sanctionne pas, un gouvernement qui laisse volontairement ses citoyens vivre cela, SI ON N’A PAS COMPRIS LES INTENTIONS DE NOS DIRIGEANTS, c’est qu’on est toujours aussi naïfs.

    Pour remettre « la loi » à la l’endroit, il faudrait déjà SAVOIR VOTER pour ceux qui rétabliraient ce droit. Et surtout ceux qui nous ferait sortir de cette UE et de la CEDH.
    Pour REFONDER UNE AUTRE EUROPE, des échanges et de la protection des citoyens.

    En attendant ce « jour lointain car les cerveaux sont encore ramollis pour longtemps », Il faudrait EXIGER QUE DEUX MILLIONS D’APPELES secondent les policiers dans les grandes villes . Et pour PARIS et la région parisienne, le chiffre serait gigantesque.

    Pourquoi ce chiffre de deux millions: n’avez pas constaté « la force physique de ces gens et leur façon de passer facilement à l’agression?

    Sinon envoyer des millions de lettres informant nos politiciens que si nous ne sommes pas protégés nous serons obligés comme les pauvres chrétiens libanais qui avaient « accepté  » tout le monde sur leur petit territoire, de nous défendre nous-mêmes par la création d’une défense populaire.
    Cette lettre est à imaginer. Sa rédaction pourrait être très simple. Mais elle ne sera prise en compte que si nous sommes des millions à l’envoyer. Dans le cas contraire, cela fera un vrai plouf. (dans cette lettre y inscrire le nom de tous les trucidés, des tous les agressés, de tous les vandalismes pour une année (voir chez « laurent Obertone : la France interdite »).

    QUI A VOULU UNE LIBANISATION OU BALKANISATION DE NOTRE TERRITOIRE ?
    Et pour quelles raisons? C’est expliqué içi :https://www.dreuz.info/2019/01/23/casser-le-peuple-francais-un-prealable-a-la-realisation-de-la-republique-europeenne/ .

    Mais il manque un autre article qui pourrait aussi nous informer sur « la casse industrielle, et économique de la France et de l’Europe » à petits feux. Et dont l’état s’est considérablement aggravé depuis l’arrivée de Mr Sarkozy.
    Courage à tous.

  3. Posté par Horizon le

    Pourquoi parlez-vous toujours de «sentiment» d’insécurité ?
    Pas du tout ! Quand les infirmiers, les médecins, les pompiers, etc. se font caillasser, C’EST l’insécurité… Quand des flics ne vont plus dans certains quartiers, C’EST l’insécurité. Quand il est inutile de déposer une plainte après une agression, car elle ne sera pas poursuivie, C’EST l’insécurité. Quand des magistrats sont d’une complaisance coupable à l’encontre de la racaille, C’EST l’insécurité…

  4. Posté par Billy le

    Hé oui ! La guerre raciale a commencé. Et les blancs feraient bien de se réveiller. Car s’ils considèrent qu’il n’existe pas de races, les noirs pensent le contraire. Et ils ne nous aiment pas. Mais alors pas du tout !

  5. Posté par bonardo le

    Venez chez nous afin de constater le problème !

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.