Paris : Les tulipes de Koons ? « Onze anus colorés montés sur tiges ! » selon le philosophe Yves Michaud

Dans cette chronique polémique, le philosophe Yves Michaud dénonce le massacre du paysage urbain parisien et s’indigne de l’opacité autour de la sculpture de Koons en hommage aux victimes des attentats, inaugurée hier devant le Petit Palais

Le bouquet de tulipes prétendument « offert » à la France par le prétendu artiste américain Jeff Koons s’est révélé, après dévoilement, être en réalité une sculpture pornographique tout à fait « graphique » comme disent les Américains : onze anus colorés montés sur tiges. En lieu et place d’un prétendu « hommages à des victimes du terrorisme », n’importe quel sémiologue débutant y déchiffrera sans mal un majestueux doigt d’honneur aux Français assez impressionnables pour s’être laissé imposer ce « cadeau ». Et ce n’est pas la longue familiarité du dit Koons avec la pornographie, fût-elle familiale (souvenons-nous de ses années exhib avec la Cicciolina…) qui infirmera mon « décryptage »…

[...]

Une opération opaque

Deuxième question : comment peut-on tolérer que dans une démocratie où les responsables politiques se gargarisent à longueur de temps de « transparence », on ait laissé se dérouler dans une opacité totale l’opération Koons ? Tout est secret dans cette affaire. Qui a décidé quoi ? Qui finance l’opération ? Qui sont les commanditaires ? Pour quels montants ? Avec quelles contreparties ? Quels sont les termes du contrat entre Koons et la ville ? Ce qu’on nous laisse apprendre de l’abandon (pour quelle durée ?) des droits de Koons sur les images est inquiétant : cela signifie que l’œuvre est là pour des siècles sous la garde d’avocats pitbulls. Même l’installation de la prétendue œuvre a fait l’objet d’un embargo complet (pas de visites, chantier de nuit, pas de photos). Que des particuliers s’entourent de secret, rien à dire, c’est leur affaire.

[...]

Nouvelobs.com

8 commentaires

  1. Posté par Poulbot le

    Pierre-Alain Tissot : Le problème est que l’endroit ou est poser cette horreur monstrueuse est pleins de cameras,a 50m d’un commissariat de police et a 500m du Palais, donc le quartier fourmille de policiers . Il faudrait faire vite et disparaitre aussi vite.

  2. Posté par miranda le

    Sur une partie gazonnée d’une grande avenue près de chez moi est exposée en haut d’un tube métallique, quelque chose qui ressemble à une production annale « enjolivée » sans les odeurs (ouf! merci) et de couleur fluo-mauve qui semble être le style Jeff koons. Quand j’en parle, les gens semblent ne pas l’avoir vue. Réaction salutaire envers la médiocrité artistique.

  3. Posté par Pierre-Alain Tissot le

    Espérons qu’il se trouvera quelques courageux Français pour vandaliser cette cochonnerie.
    Une « oeuvre artistique » installée de manière totalement opaque et secrètement, ne mérite rien d’autre que la destruction… la nuit, tous les chats sont gris !

  4. Posté par Christian Hofer le

    @ Horizon

    C’est une photo d’illustration libre de droits (Wikipedia). On ne peut pas afficher une photo qui serait payante.

  5. Posté par poulbot le

    Cette pseudo sculpture est une horreur qui défigure le site ou la ville la imposer , sa place est sur le toit de beaubourg , de la sorte personne ne pourra la voir.

  6. Posté par Anna le

    Même Le nouvel OBS, une des journaux le plus à gauche de France avec Libération, est choqué : c’est dire que cela va vraiment très très loin. Car pour les choquer, il faut y aller !

  7. Posté par Horizon le

    J’en vois seulement sept !

  8. Posté par farjon thierry le

    Sa participe a l’abrutissement du peuple.
    Pour donner un exemple (assez réaliste) regardez le film « Idiocracy »

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.