Dresde (All.) : des milliers de manifestants contre l’extrême droite

Des milliers de militants de la société civile mobilisés contre le racisme se sont rassemblés samedi à Dresde, en Saxe, bastion de l'extrême droite allemande, pour une grande manifestation à une semaine d'élections très attendues dans cette région d'ex-RDA.

Sous le mot d'ordre "Solidarité au lieu de rejet: pour une société ouverte et libre", un grand melting-pot de manifestants de tous bords, ONG, artistes, syndicalistes, responsables politiques unis dans l'alliance #Unteilbar (indivisible en français) ont commencé de défiler peu après 14h00 locales (12h00 GMT) dans une ambiance décontractée au coeur de cette ville baroque, l'une des plus touristiques de l'est.

[...]

Diversité

Dans le cortège où fleurissaient des pancartes telles que "le racisme n'est pas une alternative" ou "Pas de place pour les nazis", Janna Rakowski, une enseignante de 27 ans venue de Berlin, a expliqué à l'AFP espérer qu'"il y ait en Allemagne beaucoup de gens qui s'engagent pour la diversité".

"Je veux montrer aux habitants de Dresde qu'ils ne sont pas seuls dans la lutte contre le racisme (...) Nous voulons montrer notre solidarité dans cette situation particulière avant les élections en Saxe", a ajouté la jeune femme.

"Nous voulons faire quelque chose contre le climat politique (actuel) et soutenir les gens qui au quotidien s'opposent à la haine et à la violence", a également indiqué la porte-parole des organisateurs, Susann Riske, au milieu de ce rassemblement bariolé composé de jeunes, de familles mais aussi de retraités.

Le contexte est tendu, alors que les sondages prévoient un nouveau succès électoral pour le parti anti-migrants Alternative pour l'Allemagne (AfD) aux scrutins du 1er septembre, en Saxe et dans le Land voisin du Brandebourg.

Selon les dernières enquêtes, il pointe en deuxième position dans son bastion saxon, derrière les conservateurs d'Angela Merkel. Avec des intentions de vote autour de 24 %, il pourrait plus que doubler son score par rapport à 2014.

[...]

Lepoint.fr

3 commentaires

  1. Posté par aldo le

    LE FIASCO TOTAL DES ANTI-AFD EST PATENT; LA FAKE-NEWS AUSSI !

    Comme d’habitude l’AFP, et ses rédacteurs femelles et mâles communistes, est à la manœuvre, pour trafiquer la véritable bonne parole, réservée aux Français pas encore vaccinés contre la presse bolchévique et n’ayant pas conscience de l’ampleur de ses bobards. Donc censée nous gonfler la baudruche des opposants à l’AFD pour remettre ces derniers 3 pieds sous terre. Mais pour nous convaincre, c’est une débandade pitoyable. DES MILLIERS SANS UN CHIFFRE PRÉCIS, MÊME PAS UN 1’000 SELON LA POLICE ET UN 6’000 SELON LES MANIFESTANTS. QUANT A LA PHOTO, C’EST LA TECHNIQUE PRÉFÉRÉE DE MÉLENCHON DONT ON CONNAIT LES RÉSULTATS: Large bande sur le côté pour l’effet grand angulaire, mais creux derrière. Pour LE POINT, un média rarement avare de photos, le but poursuivi est très clair.

    UN BONNE PARTIE DES CRÉTINS DES GAUCHES ET AUTRES FAUSSES DROITES est manifestement douchés par les crimes odieux et cachés parfois par même par la police et surtout par les médias. Entre le coût de la vie qui augmente et une grande crise économique de l’Allemagne et donc de l’Europe qui se profile, les jeux sont faits. Maintenant la police sent le vent tourner et sait bien qu’elle est de plus en plus exposée, comme en France. Vu l’expansion exponentielles des crimes de sang, elle doit songer à parler parce qu’il est plus confortable de porter un simple pistolet plutôt qu’un gilet par balles et un fusil mitrailleur et ce, malgré les lois européennes contre les armes et les idioties du désarmement des citoyens armés, qui eux observaient le respect de la légalité. Mais, mis dans l’illégalité dans bien des cas, c’est donc là une occasion inespérée pour les mafias d’élargir et faire fructifier un marché noir qui ne va pas tarder à se développer aussi chez les autochtones et donc plus exclusivement chez les migrants bizarrement très protégés. Ce qui revient à confirmer que les gauches soutiennent grandes et petites criminalités au nom de l’égalité, évidemment.

  2. Posté par MEIERS le

    En général ces manifestations de « masse » se composent du ban et de l’arrière-ban des Antifa d’Allemagne de l’Ouest affrètés par trains et camions entiers, alors que les autochtones Est-Allemands soutiennent Pegida et l’Alternative pour l’Allemagne. Si l’on faisait des enregistrements on retrouverait invariablement les mêmes visages dans toutes les manifestations, pour occuper le terrain!

  3. Posté par Sergio le

    Donc, la société civile, ce sont les ONG, les artistes et les syndicalistes. En d’autres termes, ce sont les citoyens, les gens. Combien sont-ils ? Qui sont les autres ?

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.