Suisse : Les noms des bénéficiaires du social bientôt publics? La gauche s’étrangle.

La liste des personnes touchant des aides pourrait bientôt devenir plus facilement accessible. La gauche s'y oppose. Le Parlement devra en débattre cet automne.

Le conseiller national socialiste Cédric Wermuth (PS/AG) dénonce une décision «à s'arracher les cheveux». [...] «Les données devraient être utilisées à des fins d'analyse», affirme la conseillère nationale Barbara Steinemann (UDC/ZH). «Il s'agit de savoir pourquoi, par exemple, 90 % des Érythréens ont recours à l'aide sociale

[...]

20Min.ch

6 commentaires

  1. Posté par farjon thierry le

    Déja commencer par rendre public les presonnes et les sociétés qui sponsorisent nos partis politiques… Plutot que de taper (encore) sur les pauvres exclus du travail, Franchement sa commence a me gonfler, cette société basée sur le fric, le fric, le fric, le fric, et encore le fric!

  2. Posté par aldo le

    Les BÉNÉFICIAIRES DU SOCIAL doivent arrêter d’être UNE FORCE POLITIQUE explosive sous forme d’ UNE DICTATURE DE PARASITES qui, comme LES VERS DE L’AFFICHE TRÈS RÉALISTE DE L’UDC, GÉNÈRENT UNE EXPLOSION DES TAXES, DES PRIMES ET D’ IMPÔTS !

    RUINER les contribuables travailleurs (SUISSES+ETRANGERS) (ceux qui sont rackettés le plus proportionnellement par toutes des charges de toutes nature), POUR QUE LA PAUVRETÉ IMPOSÉE A LA SUISSE, devienne en plus UNE FORCE DE RACKET POLITIQUE INSUPPORTABLE. Voilà ce qu’implique LA FINALITÉ DES ACCORDS CADRES: abruptement vider toutes les caisses de l’État, épargnes individuelles à 0% (taux islamique) comprises.

    AFIN QUE CETTE PAUVRETÉ IMPOSE L’ADHÉSION OBLIGATOIRE A L’EUROPE BOLCHEVO-NAZIE, DITE UErss.

    Alors qu’une importante partie des PEUPLES DE L’EUROPE précipités dans la pauvreté voudraient faire sécession, PRIVES DE VRAIS DROITS POLITIQUES, ceux-là même défendus exclusivement par l’UDC et QUE LES « BREXIT » DES MEMBRES DE L’UErss VONT SE BOUSCULER POUR QUITTER CETTE EUROPE INGOUVERNABLE SOUS LA TUTELLE DE SES CANAILLES BOLCHEVIQUES. Tous les signaux économiques démontrent qu’elle finira par SOMBRER COMME LE TITANIC. La MONTÉE DU FRANC SUISSE en est la PREUVE ABSOLUE !!! La confiance est totalement rompue.

  3. Posté par Sergio le

    C’est un peu comme savoir qui finance les partis politiques. Enfin, l’industrie de l’humanitaire fera un peu dans la transparence.

  4. Posté par Anna le

    Je pense qu’après 5 ans à l’aide sociale, les permis d’établissement devaient être retirés

  5. Posté par Michel Vasionchi le

    Quoi de plus honnête et démocrate que de publier cette liste ? pour qu’au moins , les contribuables sachent où va ,pour qui et pourquoi l’argent de leurs impôts ..il serait impensable , que cet argent serve par exemple, à promouvoir le métier de dealer et/ou d’autres activités illégales et criminogènes .…!

  6. Posté par Antoine le

    On exige de la transparence !
    Pour quelles raisons cela devrait être caché ? Aucune !
    Idem pour les impôts, tout le monde peut se renseigner combien son voisin déclare.
    Qui de la fait ? En quelle proportion …

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.