Basse-Saxe (All.) : pour l’Aïd el Kébir, les musulmans bénéficient à nouveau d’une dérogation pour l’abattage sans étourdissement

Ici pas de Darius Rochebin ni de médias romands pour pleurer sur le sort atroce de ces animaux comme ils l'ont fait avec Greta Thunberg.

Ces bien-pensants savent soigneusement regarder ailleurs lorsqu'il s'agit des massacres au nom de l'islam. Il ne font subir aucune culpabilisation aux musulmans, à contrario de ce qu'ils appliquent aux Occidentaux sur le plan climatique.

**********

 

La Basse-Saxe a de nouveau accordé une dérogation pour l'abattage sans étourdissement lors de la fête du sacrifice islamique, après un débat controversé à ce sujet l'année dernière. L'agrément accordé à un abattoir s'applique à un maximum de 200 ovins et caprins, a déclaré le ministère de l'agriculture à Hanovre. L'année dernière, l'abattage de 202 animaux selon les rites islamiques a été autorisé.

 

L'abattage rituel est visible sur ce lien. Attention, images choquantes :

https://sendvid.com/8222mm0t

 

En Allemagne, l'abattage sans étourdissement préalable est généralement interdit. La protection des animaux nécessite une anesthésie qui élimine en toute sécurité la sensation de douleur des animaux. Toutefois, des exceptions sont possibles afin de garantir la liberté de religion [...]. La célébration du sacrifice islamique se déroule cette année du 11 au 14 août. [...]

L'AfD avait demandé la fin de l'exemption l'année dernière pour des raisons de protection animale, mais le parti n'avait pas trouvé de majorité pour cette initiative.

(Traduction libre Christian Hofer pour Les Observateurs.ch)

Rtl.de

 

Egalement à lire : 

Des associations réclament l’interdiction de l’abattage sans étourdissement à Bruxelles

8 commentaires

  1. Posté par Alex le

    Ça doit être ça que les gauchistes appellent la Laï(d)cité,,,

  2. Posté par noubo le

    Allez un petit retour de presque 2000 ans en arrière… Elles sont où toutes ces belles associations de défenses d’animaux ? On nous vend et prend vraiment pour des fanfarons.

  3. Posté par Antoine le

    Après l’égorgement des animaux, ce sera notre tour !
    Réagirons-nous ?
    Ou serons-nous mort de trouille …

  4. Posté par Christian Hofer le

    Rectification : il s’agit de l' »Aïd el Kébir » au lieu de Ramadan dans le titre

  5. Posté par Chris le

    Le 20 étrons de Tamerdias nous gratifie chaque jour d’ un article sur le pèlerinage au cube noir satanique.du désert arabique.

  6. Posté par leherisson le

    C’est la même chose en France…Et à part la Fondation Brigitte Bardot, les soi-disant défenseurs des animaux préfèrent s’en prendre aux éleveurs, bouchers, charcutiers, poissonniers. C’est beaucoup moins dangereux, et on ne risque pas de se faire taxer d’islamophobie, de racisme ou de fascisme

  7. Posté par Sergio le

    Grâce à l’islamisation de nos pays, les progrès s’enchaînent. C’est à pas de géant que nous nous éloignons de la civilisation. Bientôt, nous boufferons avec nos mains et ne saurons plus nous servir des toilettes.

  8. Posté par Bussy le

    Viendra le jour où ce ramassis de bien-pensants nuisibles accordera des dérogations pour le mariage avec des enfants, puis viendra l’excision, si ça n’est pas déjà fait, et ensuite viendra la lapidation des femmes adultères….
    C’est fou le progrès que ces grands progressistes nous amènent !

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.