Allemagne. Chemnitz : le parti d’Angela Merkel et la gauche soutiennent les antifas face aux patriotes allemands.

Des affrontements ont eu lieu en marge de marches pro et anti-migrants dans la ville allemande. Elles étaient organisées dans la foulée des manifestations agitant la ville depuis le meurtre d'un Allemand pour lequel deux immigrés sont soupçonnés.

Le 1er septembre, la police allemande a décompté près de 9 500 personnes présentes dans le cadre de deux manifestations rivales, pro et anti-migrants, organisées dans la ville de Chemnitz, plusieurs jours après le meurtre d'un Allemand, pour lequel sont soupçonnés deux migrants. Selon la police, neuf personnes ont été blessées lors de son intervention pour éviter des affrontements directs.

Quelque 300 personnes ont été arrêtées après que les forces de l'ordre sont intervenues en raison de l'intensité des tensions existant entre certains participants de chacune des manifestations. Les autorités ont en outre signalé 25 infractions de divers types : dégâts matériels, violences, résistance à la police ou encore utilisation d'insignes interdits.

 

 

Organisée par une frange de la droite anti-immigration, dont le parti AfD («Alternative pour l'Allemagne») et le groupe PEGIDA («Les Européens patriotes contre l’islamisation de l’Occident»), une première marche a vu défiler des drapeaux et des affiches représentant des victimes de violences attribuées à des migrants. Les participants étaient réunis autour du slogan : «Nous sommes le peuple» – slogan employé lors des manifestations qui ont entraîné la chute de la RDA à l'automne 1989.

Dans le but de faire face à cette manifestation, un deuxième rassemblement a fait converger près de 4 000 personnes, selon les chiffres de la police. Lancée par la mouvance antifasciste autour du slogan «contre la haine», cette initiative a été soutenue par certains partis allemands, comme l'Union chrétienne-démocrate (CDU) d'Angela Merkel, les sociaux-démocrates (SPD), les Verts ou encore die Linke, le parti de de gauche. De plus, le gouvernement, par la voix du ministre des Affaires étrangères Heiko Maas, a apporté son soutien à cette dernière manifestation, qui sera suivie ce 2 septembre par un concert rock contre la xénophobie, sous le slogan «Nous sommes plus nombreux».

En outre, selon la police, des groupes de contre-manifestants au rassemblement de droite ont tenté de l’infiltrer.

Le meurtre d'un Allemand de 35 ans à Chemnitz, le 25 août, lors d'une attaque au couteau pour laquelle sont soupçonnés deux immigrés (un Syrien de 23 ans et un Irakien 22 ans), a provoqué une série de manifestations et de débordements dans cette ville d'Allemagne de l'Est qui compte près de 245 000 habitants.

L'immigration est un sujet politique au cœur des débats en Allemagne, depuis qu'Angela Markel a décidé d'ouvrir les portes de son pays à un million de migrants en 2015. La question migratoire n'est d'ailleurs plus l'apanage de la droite, le leader du groupe de gauche radicale au Parlement allemand, Sahra Wagenknecht, ayant récemment annoncé sa volonté de durcir la politique d'immigration allemande.

RT

 

Rappel: un premier article sur Lesobservateurs.ch du 2.9.2018:

Allemagne. Chemnitz : la marche blanche contre les assassinats au couteau bloquée par les extrémistes de gauche

9 commentaires

  1. Posté par combattant le

    RAISON DE PLUS POUR QUE LA SUISSE N’ENTRE PAS DANS CETTE UE PROMIGRATION,PRO ISLAMISTE,PRO MUSULMANE,PRO CHARIA,ANTI PATRIOTES,ANTI JUDEO-CHRETIENS,ANTI DEMOCRATIQUE,ANTI LIBERTE NON A UNE TELLE EUROPE DIRIGEE PAR DES GAUCHO BOLCHEVIQUES, HONTE A MERDKEL,SOROS,JUNKER,MICRON !

  2. Posté par Jean Durand le

    La gauche brandit toujours la haine. Est-ce que leur haine contre tous ceux qui ne pensent pas comme eux est tellement meilleure?

  3. Posté par STOP le

    MAFIA D’EXTRÊME GAUCHE

  4. Posté par JOSEPH ERMIN le

    Pour le moment rien n’est détruit, il faut simplement résister à ces Blolcheviks Mondialistes qui sont manipulés et financés par le réseau Soros; les patriotes doivent s’unir à l’échelle de l’Europe.

  5. Posté par Vautrin le

    Partout en Europe, les partis de la trahison actionnent les ordures dites « antifas ». Les « fascistes » ne sont pas ceux qu’ils qualifient ainsi, ce sont eux, les ethnocidaires !

  6. Posté par Diablotin le

    Contrairement à ce que les medias aux mains de la mafia mondialiste essaient de faire croire, historiquement ce sont les gauchistes qui font actes de violence, les forces bolcheviques versent le premier sang puis ils accusent leurs opposants, un grand classique! Allez les allemands, il est temps de renverser ce gouvernement de bolchevo-mondialistes qui n’ont pas grand chose d’allemand!!! Angela de Luxembourg au gnouf!!!

  7. Posté par Claude Haenggli le

    Remarquable calme et dignité des manifestants de la marche blanche. Et d’où viennent les troubles ? D’après les vidéos, du seul côté des gauchistes.

  8. Posté par Bernard le

    Oui ‘Allemagne a causé des terribles souffrances à l’Europe. Mais l’Allemagne fait fausse route en voulant se racheter en acceptant des millions de migrants.
    C’est une autre façon de détruire l’Europe, de détruire la civilisation et 1000 ans d’histoire européenne. Par sa politique migratoire Merkel sera reconnue responsable de la destruction de l’Europe. Les allemands doivent comprendre cela.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.