« L’Albanie B a battu la Serbie » clame la presse albanaise.

Dans la réalité, c'est la culture la plus forte qui s'impose. C'est dire à quel point cette "Suisse" n'a aucune identité et n'a jamais pu intégrer ces joueurs. D'ailleurs comment intégrer une population étrangère dans un pays qui fait la promotion des autres, qui relativise ses propres racines, qui n'est qu'un vide? Visiblement, notre "élite cosmopolite" ne s'est jamais posé la question. Ou plutôt s'en fiche.

Un Berset ânonnant que la Suisse est multiculturelle à chaque occasion est le parfait exemple de ce que la politique suisse produit comme individu décadent aujourd'hui, juste bon à faire l'éloge de communautés étrangères ou à ramasser de l'argent pour les Rohingyas. Et que dire d'un Darbellay portant fièrement la calotte albanaise pour se faire élire?

Il y a ceux qui peuvent être fiers de leurs racines et les Suisses pour qui rien ne sera toléré. C'est à se demander qui vit chez l'autre.

 

**********

Florilège de ce qu'on peut désormais découvrir sur cette équipe suisse :

 

Stephan Lichtsteiner mime l'aigle albanais. Il est désormais également sous enquête de la Fifa.

Exemple parfait d'une Suisse sans identité qui reprend les références d'une communauté étrangère fière d'elle-même. Ou comment un Suisse humilie son pays lors d'une Coupe du Monde.

Traduction:

"A présent, il sait ce que cela fait d'être albanais. Donnez à cet homme la citoyenneté albanaise."

 

 

Source Twitter Albanian Soccer

 

Attention : Citation à prendre avec des réserves puisque nous ne pouvons pas accéder à la vidéo d'origine.

Granit Xhaka : The world might not know the story but ask any Albanian. This is history being made. A team that's not even at the World Cup scored today, not once but twice. Serbia one, Albania two.

Traduction:

Granit Xhaka aurait dit : "C'est un moment historique. Une équipe qui n'est même pas à la Coupe du monde a marqué aujourd'hui, pas une fois, mais deux fois. Serbie un, Albanie deux!"

 

 

Source

Source2

Source3

"L'Albanie B a battu la Serbie"

 

 

Le premier portail sportif en langue albanaise de Macédoine, "infOSport.mk", après cette grande victoire de la Suisse avait placé le titre: "L'Albanie B" a battu la Serbie", faisant allusion au nombre de joueurs albanais jouant la nuit dernière contre la Serbie, ainsi que le fait que deux joueurs albanais ont réussi à assurer la victoire suisse.

Source

 

Texte écrit sur l'instagram officiel de Granit Xhaka, message qu'il a par la suite effacé :

"Serbie, je t'ai détruite car je m'appelle Granit Kosova."

En langue albanaise évidemment, car il se sent pleinement suisse.

 

 

Source

 

Breel Embolo se met à la danse traditionnelle albanaise.

 

 

 

Source

 

 

Les photos du jour selon Albanian Soccer

Des photos que notre presse évitera de publier :

 

 

 

 

Des Suisses fêtant un but. Enfin selon la presse suisse. 

 

 

 

L'égalisation de Granit Xhaka et le but décisif de Shaqiri sont survenus comme des roquettes de l'Otan : c'est la fête comme en 1999 (indépendance du Kosovo par l'intermédiaire des armées de l'Otan). A noter le drapeau albanais en bas du tweet au lieu du drapeau suisse.

 

 

L'aigle albanais plane au-dessus du drapeau suisse.

Il est à noter que pour certains Albanais, l'équipe de Suisse doit tout aux Albanais. Comme si la Suisse n'avait jamais participé à la Coup du Monde auparavant voyez-vous...

 

 

Traduction:

"Qui est prêt à regarder le Brésil contre la Suisse (L'équipe B de l'Albanie)? Pas d'irrespect envers la Suisse ou ses fans mais la Suisse est ce qu'elle est grâce aux joueurs albanais."

 

Exit l'argent, les efforts de notre administration, les conditions de vie et la sécurité qui ont aidé ces migrants albanais. C'est la Suisse qui doit être reconnaissante. Quant aux délits, aux trafics de drogues et autres violences, il n'en est fait évidemment mention nulle part.

On rappelle que notre pays verse des dizaines de millions au Kosovo et à l'Albanie pour leur développement.

Ces joueurs n'auraient certainement jamais pu accéder à une telle carrière, avoir une telle chance d'aboutir dans leurs pays d'origine, minés par la corruption, sans infrastructure ni financement.

Pour finir, on rappellera la promesse de Behrami concernant l'aigle bicéphale:

 

«Nous n’avons jamais voulu manquer de respect à nos fans, expliquait hier Behrami. Il se trouve que des gestes ont pu être mal interprétés. Désormais, il n’y en aura plus, le chapitre est donc clos.»

 

Behrami se rendait alors bien compte que c'était un manque de respect à l'égard des fans suisses.

Que doit-on en penser aujourd'hui?

 

26 commentaires

  1. Posté par Christian Hofer le

    @ Lautaro Cortez

    J’ai visionné une vidéo contant le peuple illyrien. Il a été conquis il y a environ 400 ans avant J-C par un roi Macédonien puis par Rome. Ce peuple devait être très minoritaire.

    Il n’a pas laissé de traces écrites. En clair, ils ont inventé un fond historique pour croire qu’ils possèdent une quelconque légitimité, une fierté et la revendiquer.

    Voici d’ailleurs un bon résumé historique de ce que l’on sait aujourd’hui :

    Philippe Matthey, Docteur

    Unité de recherche
    en religion grecque antique
    Université de Liège

    Parler de l’Illyrie, de sa civilisation et de sa culture reste encore aujourd’hui un exercice très difficile, malgré les progrès dans nos connaissances de l’histoire des différentes régions de l’Antiquité. Aucune histoire rédigée par un antique Illyrien ne nous est parvenue, nous ne savons presque rien de leur langue, et nous ne savons même pas exactement quel territoire antique occupaient exactement ceux qui se définissaient (peut-être) comme des « Illyriens », ni même qui ils étaient vraiment. Les seules choses que nous savons d’eux sont ce que les auteurs grecs et latins ont écrit sur cette population qui habitait en gros l’ouest des Balkans (par exemple Strabon, Géographie VII, 5, 1-4 et Appien, Histoire romaine X, 2). Sous l’empire romain, la province connue sous le nom d’Illyricum occupait un territoire plus étendu allant jusqu’à la Drava et au Danube, englobant très probablement des populations qui n’étaient pas originellement considérées comme illyriennes.



    Aujourd’hui, les archéologues et les linguistes restent partagés sur la possibilité même d’affirmer qu’il existait une civilisation spécifiquement illyrienne se distinguant, par sa culture matérielle ou par sa langue, des cultures avoisinantes. En fait, l’idée que l’on se fait d’une antique civilisation illyrienne est surtout due à l’écriture d’une certaine histoire nationaliste de la région des Balkans. Cette idée apparaît suite aux conquêtes de Napoléon, quand l’empereur français décide d’appeler « provinces illyriennes » les pays cédés par l’Autriche au royaume d’Italie en 1809.

    Ensuite, la notion d’une antique identité illyrienne et d’un langage illyrien pur de toute influence extérieure naît notamment sous la plume de l’indépendantiste croate Ljudevit Gaj en 1835 (son Mouvement des Illyriens revendiquait la création d’un Etat pour tous les slaves du sud). William Martin Leake, voyageur britannique, formule également en 1814 l’hypothèse que les Albanais modernes étaient les descendants des anciennes tribus illyriennes, et qu’ils étaient, par leur indépendance farouche, comme plus purs et plus « grecs » que les Grecs eux-mêmes.

 Mais ce sont là des hypothèses récentes, très influencées par différents agendas politiques.

    Pour en revenir plus précisément à la langue illyrienne, les experts en linguistique ne peuvent pas dire grand-chose à son sujet puisqu’aucune inscription rédigée en cette langue ne nous est parvenue (ni en alphabet latin, ni dans un alphabet propre aux Illyriens). Les linguistes ont donc été obligés de se contenter des indices fournis par les noms de personnes et de lieux pour déterminer que l’illyrien était sans doute une langue indo-européenne, mais sans pouvoir en être définitivement certains.

    En conséquence, la théorie selon laquelle la langue albanaise moderne (attestée dès le XVe s. apr. J.-C.) serait directement héritière de l’illyrien n’est pas invraisemblable d’un point de vue historique et linguistique, mais reste impossible à démontrer tant que l’on n’aura pas découvert d’autres preuves et indices.

 Quant à savoir la raison pour laquelle les Illyriens n’ont laissé aucune inscription écrite en leur langue, mystère. On peut simplement relever que, dans le reste de l’Europe, de nombreuses autres populations voisines des Grecs et des Latins n’ont elles non plus jamais (ou presque) mis par écrit leurs langues qui restent donc très peu connues, par le biais des témoignages des auteurs classiques et par l’influence qu’elles ont eue sur le développement des langues que nous parlons aujourd’hui: c’est notamment le cas des langues sicule (Sicile), rhétique (Alpes), ligure (nord-ouest de l’Italie), thrace (entre le Danube et le nord de la mer Égée), messapienne (sud-est de l’Italie) et même macédonienne antique.

    D’autres populations, en contrepartie, avaient développé un système d’écriture et nous ont laissé un plus ou moins grand nombre d’inscriptions et d’écrits qui nous permettent d’en savoir un peu plus sur leur système linguistique: c’est le cas par exemple des langues sabelliques en Italie pré-romaine (osque, ombrien, samnite, etc.), du venète (350 inscriptions), de la langue étrusque (environ 9000 inscriptions), du celtibère (Espagne actuelle), du gaulois (à travers toute l’Europe), du gothique (région germanique), etc.

    Bibliographie: Galaty Michael L. et Watkinson Charles, Archaeology Under Dictatorship, Springer, 2004, 240 p.
Kos Marjeta Šašel, Appian and Illyricum, Narodni Muzej Slovenije, 2005, 680 p.
Wallace Jennifer, « A (Hi)story of Illyria », Greece & Rome, 1998, vol. 45, no 2, pp. 213‑225.
Woodard Roger D., The Ancient Languages of Europe, Cambridge University Press, 2008, pp. 7-8.

    https://www.rts.ch/decouverte/monde-et-societe/histoire/7445155-depuis-longtemps-que-je-me-penche-sur-l-histoire-de-l-illyrie-et-ses-mysteres-je-n-ai-jamais-su-trouver-de-reponse-a-cette-question-peut-on-expliquer-de-nos-jours-la-raison-exacte-pour-laquelle-les-illyriens-n-ont-jamais-ecrit-qu-en-disent-les-specialistes-.html

  2. Posté par Lautaro Cortez le

    Historiquement parlant, les albanais sont un peuple opportuniste. Merci à Tito de les avoir laissés envahir le Kosovo au détriment des serbes, merci aux USA qui voulaient démanteler la Yougoslavie, merci Bill Cigare Clinton qui voulait attirer l’attention ailleurs que sur Monica Lewinski, merci les allemands qui voulaient remercier les alliés nazis (Waffen SS division Skanderberg), merci aux autrichiens d’avoir inventé les armoiries albanaises et créé une pseudo-descendance des Illyriens, merci aux français d’avoir poignardé dans le dos votre plus grand allié historique, merci à la Suisse de vous empresser de reconnaître un état fantoche non reconnu par la Russie, la Chine, l’Espagne et tout les pays non alignés aux maîtres du monde US, merci à l’occident d’avoir permis qu’une partie du territoire historique serbe finisse entre les mains de mafieux islamistes soutenus par le wahabisme. L’europe a perdu son âme en bombardant des chrétiens qui étaient le rempart contre l’islamisation de l’Europe. Le vrai nettoyage ethnique continue et des églises millénaires sont détruites dans indifférence générale.

  3. Posté par Charles Alexis le

    @Gabrielle
    « Mais je vous laisse car je suis en train d’étudier diverses recettes de Sangria… »
    J’adore la chute de votre message !
    Un conseil d’observateur pour le choix du rouge ?
    Évitez les mélanges balkaniques !
    Bonne Sangria !

  4. Posté par Gabrielle le

    @Pietro, vous n’avez pas à douter de mon patriotisme. C’est d’ailleurs pour lui que je ne soutiendrai plus cette équipe qui n’a, à mon sens, pas le respect du pays nourricier. Chacun est libre de voir les choses à sa manière. Mais je vous laisse car je suis en train d’étudier diverses recettes de Sangria…

  5. Posté par Pietro le

    OK leur geste était pas très malin, mais bon dans leur cas ce sont juste des jeunes d’env. 25 ans, il s’agit de vrais réfugiés (ou leur famille) que l’on a intégrés et dont on profite un peu ajourd’hui puisqu’ils gagnent bien leur vie et contribuent à faire gagner la Suisse. Donc pas de quoi en faire une montagne (sauf si on est Serbe dans ce cas je comprend qu’on puisse être fâché).
    Pour ceux qui veulent supporter l’Espagne, le Mexique ou le Japon plutôt que la Suisse, je me permet de douter de votre patriotisme…

  6. Posté par Putnik le

    Ç est tellement triste.
    Et la FIFA dans tout ça continue de couvrir les événements et comportements qui n ont rien à voir avec le sport…
    Vous avez oublié qu un nageur Serbe à été disqualifié parce que il porté un t-shirt ou ç été marqué : »kosovo ç est la Serbie »
    Ya deux poids deux mesures.
    Bref…faut sifler les Allemands car ils ont tué des millions de juifs,slaves,tziganes etc.

  7. Posté par Gabrielle le

    Ecoeurée, je ne polémiquerai pas sur ces gestes déplacés, lamentables (Lichtsteiner, pauvre cloche…) J’ai simplement retiré les drapeaux suisses de mes façades. Et depuis, VIVE L’EQUIPE D’ESPAGNE, Olé !!!

  8. Posté par Christian Hofer le

    @ Arnold Rochat

    Pour la photo montrant Shaqiri avec le drapeau albanais, cela a été repris par le compte Twitter du Team albanians. Quelle que soit l’époque où cela a été photographié, est-ce qu’un joueur suisse ferait ça? Nous n’avons jamais prétendu que c’était récent mais que c’était choquant.

    Pour la déclaration sur les buts dédiés à l’Albanie, Yahoo.com et Tribuna.com (site spécialisé dans le foot) ont repris l’information. Et cette source est stipulée sous le tweet:

    https://au.sports.yahoo.com/swiss-stars-goal-celebration-enraged-serbia-223253155.html

    https://tribuna.com/arsenal/en/news/2787190/

    De même, l’article du site d’information albanais Infosport.mk soutient l’information :

    http://www.infosport.mk/2018/06/23/xhaka-shkon-edhe-me-larg-se-infosport-mk-serbia-shqiperia-12/

    « Xhaka Shkon Edhe Më Larg Se “InfOSport.Mk”: Serbia – Shqipëria 1:2 »

    Xhaka va encore plus loin que « InfOSport.Mk »: Serbie – Albanie 1: 2

    Vous écrivez « Je veux l’interview où il le dit! ». La moindre des choses serait de demander cela avec politesse car nous ne sommes pas à votre service! Vous ne payez rien ici!

    Vous pensez donc que Yahoo, Tribuna.com et le site d’information albanais se sont également trompés ? Dans tous les cas, Les Observateurs n’ont repris qu’une information qui a été validée par d’autres sites d’informations qui ne sont aucunement de droite. Parler de « fake news » est hors de propos. Si cela n’est pas avéré, on peut parler d’une erreur et non d’une fake news (qui est une information volontairement fausse et inventée). Est-ce que lorsque le 20 Minutes se trompe, vous allez leur hurler à la fake news? Cela m’étonnerait grandement!

    Cette interview appartient à la Fifa (le logo du micro du journaliste le démontre). Et étrangement, cette vidéo n’est pas visible sur le compte officiel de la Fifa : Le titre aurait dû être Granit Xhaka (Switzerland) – Post Match Interview – match 26. On y trouve la conférence de presse après match mais pas l’interview.

    https://www.youtube.com/user/FIFATV/videos?flow=grid&view=0

    Vous devriez également mettre en parallèle d’autres informations comme le fait que ces joueurs ont promis de ne plus faire ce geste qui blesse les fans suisses, promesse qui n’est nullement rappelée par la presse romande. Ou l’image Instagram qui a été effacée par Granit Xhaka et qui démontre qu’il a joué en tant que Kosovar et non en tant que Suisse.

    Cela complèterait bien ses propos lors de l’interview. Etrange coïncidence n’est-ce pas?

    En outre, Xhaka possède un passif assez lourd :

    – Le footballeur Xhaka traite une femme de «salope blanche»

    https://lesobservateurs.ch/2017/01/25/le-footballeur-xhaka-traite-une-femme-de-salope-blanche/

    – Granit Xhaka voulait abandonner la Suisse pour le Kosovo, il ne le pourra pas

    https://lesobservateurs.ch/2016/08/30/granit-xhaka-voulait-abandonner-suisse-kosovo-ne-pourra/

    – Le joueur « suisse » albanais Granit Xhaka refait le signe de l’aigle albanais

    https://lesobservateurs.ch/2014/12/03/le-joueur-suisse-albanais-granit-xhaka-refait-le-signe-de-laigle-albanais/

  9. Posté par Arnold Rochat le

    2 précisions : le tweet de Team albanians se fonde sur quoi ? Xhaka n’a jamais dit une seule fois qu’une équipe qui n’était pas au mondial a marqué deux fois. Ou alors c’est uen enregistrement qui m’a échappé mais je veux l’interview où il le dit ! Faites attention bon sang, vérifiez un peu, on l’a tous vu l’interview de Xhaka (utilisé pour illustrer le tweet), il dit jamais ça ! C’est là-dessus qu’on remarque les Observateurs ‘ont pas la qualité journalistique qu’ils revendiquent, en relayant des fake news albanaise pour soutenir leur langage…. (encore une fois, si vous me trouvez la vidéo d’après-match où il dit ça c’est ok mais je ne l’ai jamais entendu dire ça)
    Autre précision, la photo de Shaqiri et son drapeau albanais n’est pas récente, c’est pas du tout une photo prise ces jours (vous avez qu’à la copier coller dans google image pour voir que ça date déjà cette photo). ça pouvait prêter à confusion, on pouvait croire qu’il avait pris cette photo après le match alors que c’est pas le cas du tout.

    Faites attention, pour le coup les accusations de fake news ( que je comprend comme : utiliser une information mensongère ou prêtant à confusion, comme la seconde photo, pour appuyer ses idées) pourraient arriver sur vous…

  10. Posté par B.D. le

    Oui oui, les manifestations nationaliste de la grande Albanie sous drapeau suisse c’est charmant et normal, mais les manifestations nationalistes suisses, ça on n’ose même pas y penser, on se ferait accuser de « haine » etc. D’ailleurs on ne peut même plus porter une chemise edelweiss, c’est mal vu. Cette équipe ne me représente pas, heureusement que ça au moins on ne le finance pas avec nos impôts.

  11. Posté par Yolande C.H. le

    Ce n’est pas les deux buts des joueurs de foot kosovars qui va diminuer le taux de chômage de leur pays ( En 2012, 8 % de la population du Kosovo vit avec moins d’un euro par jour et officiellement 38 % de la population est au chômage).
    On est fier de ce qu’on peut.

    Ces ressortissants qui clament leur mobilisation pour leur pays d’origine alors qu’ils vivent plutôt peinards en Suisse, ça hérisse le poil.

  12. Posté par Bedjet le

    Ooo les gars arrêter vous s’il vois plaît!vous le savais très bien que la c’été un match exceptionnelle,spatiale pour les jouers Suisse-Kosovar,
    Vous avais pas remarquée la pression qu’ils avais avant le match par les médias(Russe)?c’est normal qu’après tous sa ils réagisse de cette manière! En plus ils sont rien fais de se qu’ils devais faire. Franchement vous devais être fier de cette équipe Suisse au lieu d’avoir la haine.

  13. Posté par Berisha le

    Pure quel réaction des gens ça était que un gestes, c est des être humaine on peut ce trompé tous vive la Suisse🇨🇭🇨🇭🇨🇭🇨🇭🤗🤗!

  14. Posté par toyet le

    Ben oui la Suisse est parfaitement intégrée à l’Albanie que ferions nous sans cette belle poudre blanche lausannoise….

  15. Posté par thomas le

    Quelle aurait été la réaction si la Serbie avait gagné et que leurs joueurs avaient fait leurs propres signes nationalistes face aux kosovars de Suisse ? Je n’ose même pas imaginer. Là, nos « esprits ouverts » et autres medias se seraient déchainés et auraient unanimement condamné ce nationalisme déplacé.

  16. Posté par Marcassin le

    @Jacques,
    Ce n’est pas la réalité du foot, c’est le grand remplacement.

  17. Posté par Mezigues le

    Tout ça à cause de la double nationalité permise en Suisse depuis le 1er janvier 1992. Et si l’on faisait comme les Pays-Bas, l’Autriche, la Slovaquie- qui l’a interdit depuis 2010- l’Islande l’Estonie, la Nouvelle-Zélande ou le Japon, entre autres, qui sont beaucoup plus strictes pour bénéficier d’une double nationalité ? On aurait plus de politiciens qui font la politique du pays voisin comme à Genève ou de joueurs de football plus fiers de gagner sous leur bannière que sous celle qui les a permis d’arriver où ils sont.
    Et comme dit Jacques dans son commentaire : les équipes nationales sont truffées d’immigrés, ce qui enlève tous le sens d’une compétition entre pays. Le Mondial devrait dès lors disparaître car vidé de son sens. Oui, je préfère une équipe suisse qui perde qu’une équipe étrangère qui gagne sous le symbole suisse sans aucune reconnaissance pour le pays d’accueil, et par simple vengeance politique vis-à-vis de l’équipe adverse. Il y va aussi de la neutralité de la Suisse, mis à mal par ces doubles-nationaux.

  18. Posté par Blaise le

    @Ryan : Haine ? regardez les visages des joueurs et dite-nous qui a la haine ? Ce que nous voulons c’est une équipe Suisse qui se sent Suisse, pas une équipe « suisse » qui se sent Albanaise. Les gens sont fatigué de s’entendre accusés de « haine » à chaque fois qu’ils ont quelque chose à redire au sujet du comportement de certains. Vous remarquerez cher ami, que personne n’accuse jamais personne d’avoir la « haine » envers les Portugais par exemple, parce que tout simplement les Portugais se comportent bien et sont appréciés.

  19. Posté par Juan Pablo le

    J’ai cru que c’était la finale du championnat de Yougoslavie! Eh bien non…. Déplorable, mieux perdre un match que de voir ce spectacle affligeant! La gauche dit qu’ils sont intégrés?

  20. Posté par Ryan le

    C’est quoi toute cette haine envers les albanais!Que Dieu aide votre âme à se reposer en paix et enlever cette haine qui vous devaurre à l’intérieur.Vive la Suisse multiculturelle

  21. Posté par Anna le

    Et Parmelin qui ne voit pas le problème, comme il n’a pas vu le problème avec la soldate voilée.
    L’UDC va devoir le recadrer sérieusement car il va leur faire perdre des électeurs et va en empêcher d’autres de se mettre à voter UDC.
    Si l’UDC c’est le PS, pourquoi voter UDC ? Les gens préféreront toujours l’original à la copie, et l’UDC va plonger après avoir tant réclamé ce deuxième conseiller fédéral.

  22. Posté par UnOurs le

    Lichtsteiner est l’archétype du « cuck », celui qui porte les c…… d’un autre.
    On a connu des « porteurs de lumière » plus éclairé.

  23. Posté par Sergio le

    @Bussy. Je suis Suisse et j’aime le football. Mais je n’aime pas cette Suisse-là ni ce football. Je serais heureux de voir cette Suisse de voyous, qui n’existe pas, boutée hors de la compétition mondiale.

  24. Posté par Peter Bishop le

    Le fond de l’affaire : il faut stopper toute naturalisation, revoir toutes les naturalisations de ces 30 dernières années à la lumière de critères drastiques, il faut déchoir de la nationalité tous ceux qui ne passent pas les critères et enfin VIRER tous ces non-Suisses ! Des centaines de milliers de personnes à dégager. Mais bon là je rêve, personne ne fera rien… Quand on voit qu’une simple initiative pour fixer des quotas d’immigration ne passe qu’a .3 % et qu’elle n’est de toute façon pas appliqué et que ça ne suscite aucune réaction alors…

  25. Posté par Jacques le

    Arrêtez de semer la zizanie, svp ! Ils ont marqué pour la Suisse, en portant le maillot suisse. Le public les avait abondamment insultés. Regardez les équipes de France, Allemagne, Angleterre, elles sont toutes truffées d’immigrés. Et le nom d’Ibrahimovic ne sonne pas très suédois…La Suisse fait de même et bientôt les Africains succéderont aux joueurs des Balkans. C’est le réalité du foot. Voudriez voir une équipe de Montandon, Durussel, Beuchat et Reyse fairê battre à plate couture ?

  26. Posté par Bussy le

    Ce qu’on doit en penser ? Et bien moi qui suis Suisse, j’espère que l’Albanie suisse va se faire éliminer le plus tôt possible !
    Et qu’on me m’accuse pas de racisme, il y a deux équipes qui m’ont fait grande impression, le Mexique et le Japon, très correctes dont les fans peuvent être fiers, je vais donc être fan de ces deux équipes et jouer du klaxon quand l’Albanie suisse sera mis KO !

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.