Pendant que les dealers restent intouchables à Lausanne, on taxe les citoyens: 655 francs pour avoir fumé une clope dans son bistrot

A comparer avec le traitement des dealers à Lausanne où le responsable de la police prétend que sa marge de manœuvre est limitée car "ils sont titulaires de titres de séjour européens".

Voilà ce qu'est devenue la Suisse sous les coups de boutoir de la gauche.

**********

La justice fribourgeoise a infligé 300 francs d'amende et 355 francs de frais à la patronne d'un café gruérien.

(...)

Source et article complet

8 commentaires

  1. Posté par Christian Hofer le

    Vous pouvez ajouter à cela un autre fait divers, toujours dans la même dynamique du salaud de Suisse qu’il faut étouffer par les taxes pendant que les réfugiés ne risquent rien.

    Un Chaux-de-Fonnier devra payer une lourde amende pour avoir déposé un carton dans un conteneur à papier. Il l’a contestée. Un procureur l’a débouté.

    https://www.lematin.ch/suisse/amende-200-francs-carton/story/19878383

  2. Posté par Mary B le

    Bonjour .
    Quand le peuple n’a t il se révolté de toute les injustices.
    Bravo protège les dealers

  3. Posté par hausman conrad le

    Saloperies: Taxes,impöts,TVA,Billag, Contraventions, Taxes poubelles ETC pour le citoyen lamda mais aides sociales pour l’ intégration des envahisseurs! Quand le bon peuple va–t-il enfin comprendre ? Car il n’y a qu’à ouvrir les yeux

  4. Posté par Sergio le

    Avec de tels exemples, on ne s’étonnera pas que juges et flics ne gagnent pas en sympathie. Ce n’est en fait pas leur souci.

  5. Posté par Pierre-Henri Reymond le

    Pendant ce temps, et comme chaque matin, je passe devant la grande affiche du « Quai 9 », derrière la gare Cornavin. Cette affiche est de « Première Ligne » , mais pourrait tout aussi bien être de « Premier Rail », sachant que les deux représentent une dose de coke! La grandiloquence de cette affiche atteint des hauteurs stratosphériques. On y apprend que première ligne a le soucis d’offrir aux « usagers de drogues » des logement adaptés à leurs besoins. Je me demande bien lesquels, de besoins!

  6. Posté par steve le

    À l’heure ou des imams appellent à notre destruction payés par nos impôts, il est réconfortant de constater que les forces de l’ordre ont le sens des priorités et ont compris le danger en s’attaquant aux ignobles délinquants qui fument dans les bistrots… De la cigarette au djihad il n’y a qu’un pas c’est bien connu.

    En passant respect aux policiers intègres, car si les politiciens ne les laissent pas appliquer la loi, ils n’y peuvent malheureusement rien. C’est devenu un métier de mer** ou l’on est accusé de violence et de racisme et les dealers sont soutenus par les moutons.
    Donc énorme respect à ceux qui ne lâchent rien et essayent tant bien que mal de protéger leur peuple, et ce contre la volonté même des politiques.

  7. Posté par Antoine le

    C’est de l’argent  »facile » au même titre que les dealer à Lausanne qui se font de l’argent  »facile » mais au détriment de l’insécurité !
    Je cite M. Hildbrand :  »Les dealers sont désormais souvent titulaires de titres de séjour européens »
    A ma connaissance, le peuple suisse souverain a voté contre l’adhésion à l’UE le 4 mars 2001 !
    Si de facto on se trouve avec un boulet nommé Schengen au pied, il faut de suite s’en débarrasser …
    Petit rappel :
    La Suisse fait partie de l’espace Schengen depuis le 12 décembre 2008.
    L’accord d’association à Schengen fixe, pour les États signataires, les modalités du séjour de courte durée, soit tout séjour dont la durée maximale est de 90 jours sur toute période de 180 jours, et tend notamment à faciliter la circulation des touristes, des visiteurs et des personnes en voyage d’affaires.
    Dans quelle classe faut-il mettre les dealer de rue ?
    – Touristes
    – Visiteurs
    – Personnes en voyage d’affaires
    AUCUNE, donc on EXPULSE de suite toute cette racaille !!
    On en a MARRE de l’inaction de la classe politique.
    Référence : https://www.sem.admin.ch/sem/fr/home/themen/einreise/einreise-ch-schengen.html

  8. Posté par Socrate@LasVegas le

    C’est une évidence que l’ue est notre seule chance à nous petits suisses de pouvoir continuer à vivre (avec la permission de l’ue…)

    – JAMAIS d’accord cadre, favorable qu’à l’ue et aux politiciens TRAITRES à la Suisse…Lire ici:
    1) https://www.zeit-fragen.ch/fr/editions/2018/n-10-14-mai-2018/mettre-de-lordre-dans-la-relation-ue-suisse.html
    2) https://www.zeit-fragen.ch/fr/ausgaben/2018/nr-10-8-mai-2018/ein-rahmenvertrag-mit-der-eu-den-niemand-kennt.html

    – Signer l’initiative de limitation UDC pour en finir avec Schengen et cette INGERENCE IMMIGRATOIRE de PARASITES intouchables! Nous DEVONS retrouver le contrôle de nos frontières et stopper notre SUICIDE SOCIAL!

    L’ue est LA SEULE PORTE GRANDE OUVERTE DE L’INVASION MUSULMANE!

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.