Genève: Des jeunes migrants formés à créer leur petite entreprise

Soutenus par la commune d'Anières et l'Hospice Général, des coaches vont aider des réfugiés à monter un projet professionnel concret.

Au programme aussi: des rencontres avec des responsables d'entreprises et des visites, au CERN notamment. «Nous les encadrons et leur faisons bénéficier de notre carnet d’adresses, remarque Alexis Moeckli. Mais nous ne faisons rien à leur place.»

La commune d'Anières financera le projet, devisé à quelques dizaines de milliers de francs. Son maire, le PLR Antoine Barde, plaide pour l'intégration des réfugiés et rappelle que la Suisse a toujours tiré une partie de sa force de l'apport des migrants.

Source

25 commentaires

  1. Posté par Pierre H. le

    Dans un premier temps, qu’on m’explique d’abord pourquoi depuis des décennies, nos dirigeants font tout pour qu’avoir et élever des enfants soient au-dessus de nos moyens (impôts, assurances, taxes, etc.). Puis en faisant des minorités non reproductrices (LGBT, homos, etc.) la norme et en faisant des femmes des féministes qui ne peuvent plus s’occuper d’enfants par manque de temps et d’argent pour avoir une carrière et pouvoir plus ou moins s’en sortir financièrement avec leurs maris… Pour ensuite nous le jeter à la figure en nous disant que nous ne nous reproduisons plus assez et qu’il faut faire venir des populations étrangères (à qui on paie tout) pour combler le trou démographique ? Quel est le sens de tout ça ??

  2. Posté par conrad.hausmann le

    Pour vendre de la Snouff pas besoin de formation et ils se débrouillent très bien dès le début dans de nombreux endroits à Genève …et Lausanne et….

  3. Posté par Vengeur le

    @papy mouzot
    Que je croise cette saleté et je l’étale comme une merde qu’il est. Et c’est pas sûr qu’il puisse se relever.

  4. Posté par Anne Lauwaert le

    Et nos jeunes doivent se taper l’école maternelle, l’école primaire, l’école secondaire, l’apprentissage et l’école professionnelles et après ils se retrouvent au chômage ???

  5. Posté par Mady le

    Comme toujours les autres avant les nôtres. C’est insupportable.

  6. Posté par aldo le

    C’est la méthode socialiste appliquée par le PLR. Des rejetons des politicards qui manquent sérieusement d’envergure et de savoir, grâce au concours permanent des enseignants crypto-communistes, apprécient aussi la création d’entreprises pour créer des entreprises créatrices d’entreprises. C’est le concept des poupées russe appliqué aux entreprises, une sorte de mouvement perpétuel, qui s’auto-alimente à chaque départ d’un nouvelle fusée laquelle revendique aussi sa subvention.

    Généralement, ces fusée ne sont ni autonomes, ni prenables au sérieux. Ce sont des excroissances des finances publiques qui se servent dans la caisse à travers des associations alibis, bien entendu subventionnées pour l’éternité. Un vrai feu d’artifice qui réanime le Fêtes de Genève sous une autre forme. Pour les PLR, avec le fric des esclaves fiscalisés on fait la teuf, exactement comme chez les socialistes. Et après on s’inquiète que gauche et droite c’est kif-kif, sans les bourricots, mais ne nous plaignons pas arrivent toujours en masse à nos frontières, attirés par des cadeaux de papiers, offert par le Baudet de la Tour Maudet.

  7. Posté par bdr le

    Il est fort dommage de comparer des arrivages de clandestin (limite) sauvages qui n’apportent, jusqu’a preuve du contraire, que des problèmes avec les latins du 20ème siècle qui se confondent dans le paysage sous tous les angles et qui, je le rappelle n’étant pourtant pas choyés, ont fabriqué la majorité de nos maisons depuis les années 50.

  8. Posté par miranda le

    Incompréhensible. Vu le nombre de chômeurs qui devraient être aidés en Europe et qui souhaiteraient créer leur « petite entreprise », c’est le nouvel arrivant qui bénéficie de l’aide.

    Il eut été préférable de les raccompagner au pays et de les aider là-bas, ça reviendrait quatre à à dix fois moins cher. (ça dépend du niveau économique du pays). J’ai déjà fait cela dans un pays du tiers monde et cela a marché. Et je suis bien contente de l’avoir fait car je sais qu’ils n’auraient pas pu s’adapter à l’Europe.

    Mais le plan de métissage, le fameux plan Kalergi très apprécié par les « hauteurs de l’Amérique et de Bruxelles », doit « absolument se réaliser » et parvenir à la « dilution des peuples d’Europe dans les masses migratoires »..

  9. Posté par Christian Hofer le

    Tiens tiens, c’est donc Jean-Paul Costantini qui nous écrit derrière le pseudo de Papy Mouzot.

    Le même qui traite Les Observateurs.ch de néo-nazis dans les commentaires du 20 Minutes mais qui vient profiter de notre site, l’habituelle hypocrisie des gauchistes:

    http://www.20min.ch/ro/news/suisse/story/La-fin-de-L-Hebdo-ne-fait-pas-que-des-malheureux-14548663

    Et ce triste sire prétend avoir un « droit de réponse » après avoir diffamé publiquement Les Observateurs.ch.

    Le plus amusant c’est que le même individu prétend que nos articles sont « sans intérêt » mais il court ventre à terre les consulter. Quant au racisme, il n’a aucune parole lorsque ses petits copains issus des minorités violent ou agressent, comme ici:

    https://lesobservateurs.ch/2018/01/22/usa-un-blanc-tabasse-par-hasard-par-3-noirs-50-coups-en-1-minute-la-video-de-lagression-est-trop-violente-a-regarder-pour-la-juge-video/

    Les gauchistes possèdent cette faculté si confortable de regarder ailleurs lorsque les faits leur donnent tort. Cela leur permet de revenir cycliquement à la charge même après des attentats et autres agressions ignobles:

    https://lesobservateurs.ch/2018/01/21/berlin-un-mineur-afghan-aurait-viole-la-fillette-de-4-ans-de-sa-famille-daccueil/

    Même les statistiques allemandes sur la criminalité sont claires à ce sujet. Mais le seul réflexe de cet énergumène est de traiter ceux qui n’acceptent pas ces agressions de « racistes ».

    Qu’il retourne pleurnicher sur Le Matin et le 20 Minutes. Nous n’avons pas à relayer un individu aussi méprisable.

  10. Posté par Will le

    Plus de 20 mille érythréens en Suisse et l’on nous parle de 10 gulus qui vont profiter d’un programme de réinsertion coûteux pour ensuite nous faire croire que ces immigrés sont tout à fait capable de créer de la richesse et des emplois en Suisse. Si cela marche (à mon avis dans 1 année c’est la faillite) nos zhumanistes vont en faire des tonnes dans tous les médias comme un exemple à suivre. C’est tout de même assez fou ça ! Ces jeunes africains migrants économiques arrivent en Suisse, qui pour la plupart n’ont rien à faire ici, ils touchent du social et sont pris en charge mieux que nos enfants. Leurs vacances d’étude en Suisse all inclusive est incroyable ! Quand on peut offrir tout ça à des 10ène de milliers de personnes c’est qu’on est sacrément riche (ce que pense les socialos hors-sol). Les tours opérateurs genre Club med ont du souci à se faire. La concurrence est trop rude.

  11. Posté par bonardo le

    Et les Suisses ???
    Il y a dans notre pays des gens qui aurait besoin d`une deuxième chance ,et pourtant on les laisse dans la misère la plus total ,pas d`accord ,retour à la case départ.

  12. Posté par Alain le

    Vraiment notre pays se met en quatre pour eux !
    De futurs ingénieurs, chercheurs au CERN ?

  13. Posté par Yolande C.H. le

    C’est l’Afrique qui manque d’entrepreneurs africains (les chinois y sont très actifs, par contre), pas la Suisse: ici, il y a pléthore d’entrepreneurs étrangers qui viennent y faire leurs affaires, en engageant préférentiellement leurs compatriotes. Alors des érythréens de 15-20 ans que l’on encadre pour qu’ils créent des emplois, c’est vraiment faire passer les suisses dans la case de quantité négligeable.

    De plus, les autochtones, du fait de la pénurie de logements à Genève, doivent s’installer dans les régions transfrontalières et bientôt se verront interdire d’envoyer leurs enfants suivre une scolarité en Suisse, alors que la population étrangère avoisine si ce n’est dépasse les 50% de la population.

    Il faut cesser de dire que les étrangers représentent les minorités: avec l’ouverture des frontières, ce sont bien les suisses qui sont minoritaires, et non les ressortissants des pays européens, d’Afrique, de Turquie, du Moyen-Orient, d’Amérique (Nord et Sud) et j’en passe!

  14. Posté par Gérald le

    Ces envahisseurs vont créer des entreprises de rackets, extorsion de fonds, tueurs à gages et j’en passe avec l’argent du contribuable. Les bisounours sont aux anges.

  15. Posté par bdr le

    J’ai pas de travail depuis 8mois je touche pas de chomage, il me faut cette opportunité la, a merde, j’y ai pas droit, j’suis pas clandestin.

  16. Posté par Loulou le

    « Posté par Papy Mouzot le 22 janvier 2018 à 11h12
    Tous les migrants ne sont ni des dealers ni des délinquants et je suis convaincu qu’en leur donnant la possibilité de travailler, on les intègre mieux qu’en les parquant dans des centres où ils sont nourris, logés, entretenus au frais du contribuable. il faudrait encore beaucoup d’initiatives du genre de celle d’Anières. »

    Mais ils en ont la possibilité! Le problème est que trois ans après avoir reçu le droit de chercher un emploi seulement…15%! ont un job! YABON aide sociale. Une grande partie de ces gens ne sont pas venus pour travailler. Ou alors ils pensaient faire des études (faciles) de médecine en une année et gagner 20’000 balles par mois à 50% en étant analphabètes et en ne baraguinant que leur patois originel dont le monde entier s’en fout et qui ne produit pas un livre par année.

  17. Posté par Bussy le

    Facile s’ils en ont que cinq à Anières….

  18. Posté par Laurent Lefort le

    Papy Mouzot doit ignorer que la création d’une boîte finit comme le mariage, une fois sur deux, par une faillite à court terme, selon les chiffres genevois. Et croire que des analphabètes vont réussir à garder une boîte sans aide extérieure, mdr. On lui rappèlera également que selon Schengen, ceux-ci devraient être reconduit soit en Italie, soit en Allemagne, soit en France. Nous n’avons rien à payer, même pas l’aide d’urgence.Papy a le même genre de discours que Merkel. Comme se sont tous des ingénieurs, on a penser à les emmener au CERN. Et combien de Suisses à l’hospice général aimeraient pouvoir bénéficier du même suivi et de la même attention dudit Hospice pour se réintégrer, parce que licencié pour être remplacé par un frontalier ?

  19. Posté par Loulou le

    Aucune formation, aucune expérience, aucune compétence. Mais on ouvre le CERN, on se met aux petits oignons.

    « Posté par Nicolas le 22 janvier 2018 à 11h36
    Les politiciens de tous bords qui mettent sur pied d’égalité les immigrants des années 1960-1980 et les envahisseurs mahométans actuels sont des crétins ou des bonimenteurs. »

    On ne faisait pas le quart de la moitié pour ces immigrants là, qui étaient je le rappelle une immigration choisie, désirée et répondant à un besoin.

    « Son maire, le PLR Antoine Barde »

    «Peut-être que ces jeunes à qui on tend la main créeront demain leur entreprise ici et engageront des dizaines de personnes, imagine le magistrat. Je veux croire à ça.»
    Non mais LOL! Et ce n’est pas un socialo gauchisto-débilo ou un Khmer Vert qui vous sort cela mais un PLR, « le parti de l’économie »!
    Qu’on les aide à faire les démarches pour trouver un apprentissage serait déjà pas mal.

  20. Posté par Socrate@LasVegas le

    En effet, les musulmans principalement, semblent attachés à ce que leur « petite entreprise…ne connaisse pas la crise ».

  21. Posté par Aude le

    Rien contre s’ils travaillent.
    Mais pourquoi pas pour les autochtones?

  22. Posté par Derek Doppler le

    Ok, mais alors pour chaque « migrant » qui rentre en Suisse, on euthanasie un retraité boomer donneur de leçon à ceux qui devront payer la note? (on pourrait tirer au sort les candidats à l’Exit sur la RTS, cette chaîne qu’ils semblent tant apprécier, lors d’une une super émission en musique avec tous leurs amis)

  23. Posté par Nicolas le

    Les politiciens de tous bords qui mettent sur pied d’égalité les immigrants des années 1960-1980 et les envahisseurs mahométans actuels sont des crétins ou des bonimenteurs.

  24. Posté par Papy Mouzot le

    Tous les migrants ne sont ni des dealers ni des délinquants et je suis convaincu qu’en leur donnant la possibilité de travailler, on les intègre mieux qu’en les parquant dans des centres où ils sont nourris, logés, entretenus au frais du contribuable. il faudrait encore beaucoup d’initiatives du genre de celle d’Anières.

  25. Posté par jack Palance le

    Ils manquent de dealer dans cette commune !?…..métier d’avenir en effet !…pas de charges sociales, pas de taxes, pas d’impôts….

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.