Allemagne: Le violeur afghan de « 14 ans » s’est enregistré sous une autre identité en Suède

afghan

Nous en parlions déjà ici.

**********

Un demandeur d’asile afghan a fui d’Allemagne pour la Suède, où il s’est fait enregistrer sous une nouvelle identité, après avoir été accusé d’avoir abusé sexuellement de la fille de quatre ans de la famille qui s’occupait de lui à Berlin. Le cas d’Ahmed M., qui a déclaré n’avoir que 12 ans lorsqu’il est entré en Allemagne en 2016, est une illustration des abus de confiance de certains migrants et de bévues bureaucratiques.

Il a été accueilli par une famille catholique à Berlin, avec plusieurs autres mineurs afghans, peu après son arrivée. En juillet de l’année dernière, il a été laissé seul pour l’après-midi avec la petite fille de la famille, Emily. D’autres réfugiés afghans au sein de la famille ont indiqué qu’ils l’avaient déjà vu abuser d’elle dans le passé et une enquête policière a été ouverte.

Les agents ont noté à quel point il était grand,  qu’il avait les prémices d’une moustache et ont donc sérieusement douté de ses affirmations selon lesquelles il n’était âgé que de 13 ans au moment de l’agression de la fillette.

13 ans étant l’âge de responsabilité légale en Allemagne. Le procureur Corinna Gögge a rejeté la demande du père d’Emily voulant le forcer à subir un test afin de déterminer précisément son âge. Plus tard, comme il a continué à nier les accusations, l’enquête a été abandonnée.

En décembre de l’année dernière, l’Allemagne lui a délivré de nouveaux documents de résidence temporaire indiquant qu’il était né six mois plus tard que prévu initialement. Peu après, il s’est enfui à Malmö, en Suède, où il s’est enregistré en tant que réfugié sous le nom d’Ahmed M. – et a affirmé qu’il était né en 2005.

La famille de la victime en Allemagne qui l’avait hébergé a demandé à la Suède de l’interroger sur les faits. Jusqu’ à présent, les autorités suédoises n’ont pas répondu.

Daily Mail via FDesouche.com

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.