Vaud. Orbe: Brigandage dans une station-service par un « individu à la peau foncée »

Samedi 14 octobre 2017, aux environs de 22h00, un employé d’une station-service de la route des Granges Saint-Martin à Orbe a été menacé avec une arme à feu par un inconnu. L’intéressé a obtenu le contenu de la caisse. Il a pris la fuite à pied. Les recherches engagées pour interpeller l’auteur sont demeurées vaines. Aucun blessé n’est à déplorer.

L’agresseur répond au signalement suivant :

Un homme mesurant de 180 à 185 cm, peau brun foncé, vêtu d’une veste à capuche entièrement noire avec un logo blanc sur la manche gauche, d’un pantalon noir, des chaussures de couleurs vives, type baskets. Il portait une cagoule qui lui masquait le bas du visage, ainsi que des gants bleus en plastique. Il parlait français sans accent particulier.

Le procureur de service a été renseigné et a ouvert une enquête.

La Police cantonale vaudoise lance un appel à témoins. Les personnes susceptibles de fournir des renseignements au sujet de cette agression sont priées de prendre contact avec la centrale de la police cantonale vaudoise au 021 333.53.33 ou avec le poste de police le plus proche.

Cet événement a nécessité l'intervention d'un chien, de plusieurs patrouilles de la gendarmerie, ainsi que de collaborateurs de la Police de sûreté.

Source

Nos remerciements à info

13 commentaires

  1. Posté par combattant le

    Le pire ….. c’est qu’il est parti pieds,intouvable !chien,bagnoles,rien n’y fait. Armez nos citoyens,ils doivent pouvoir se défendre,pas de pitié pour la racaille,comme au BON TEMPS des COWS-BOYS Ah ces Americains,c’est le rêve!

  2. Posté par Julie Rochat le

    Il y a bien des années Orbe était une petite ville sympa et conviviale, un village quoi. C’est devenu une filiale du 9-3 !! A l’entrée du Casino c’est constamment « noir de monde », squatté par toutes ces chances à capuche cramponnées à leur fofone mais pas pour chercher du taf ! J’y habité quelques temps et j’ai détesté….

  3. Posté par Tommy le

    A Real@
    En effet, la ville d’Orbe s’est peu à peu convertie aux rites de l’Afrique et de l’ islam.
    Bien souvent, on y croise, en entrant dans la cité, des femmes voilées et des noirs glandeurs à journée faite.
    Inimaginable il y a 20 ans.
    Braquages de Sainte-Croix, Grandson et Orbe, toutes situées près de la France. Avec ses nombreux  » Français d’ importation.

  4. Posté par Grégoire le

    Il s’agit sans doute d’un gentil « réfugié politique » en pleine détresse psychologique. Ou alors s’agit-il d’un bon citoyen français venu travailler honnêtement en Suisse? Un socialiste ou un Conseiller fédéral pourrait me donner une réponse? Non, je ne crois pas, ils sont occupés à claquer l’argent du citoyen-contribuable!

  5. Posté par RealrecognizeReal le

    ‘peau brun foncé’
    Quel communiqué raciste! il faut porter plainte contre la gendarmerie vaudoise tel qu’il le ferait dans l’autre sens concernant des commentaires internet (l’histoire de Delémont par exemple). Ayant vécu à Orbe, je peux vous dire qu’à part foutre des prunes et emmerder les honnêtes citoyens, les policiers urbigènes ne servent à rien.

  6. Posté par Le pragmatique le

    Sans nul doute un Bolomey revenu de Saint-trop

  7. Posté par Cécile le

    Oh couleur foncée ça peut être quelqu’un qui est revenu des vacances?

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.