Jacques Attali : « La France est un hôtel »

post_thumb_default

 

Les propos de Jacques Attali nécessitent depuis longtemps une grande attention. Rappelons que Jacques Attali est un personnage important de l’hyper-classe mondialiste, membre du Congrès Juif Mondial. Il s’agit ici d’un propos tenu en avril 2011. A réécouter au vu de l’afflux migratoire que nous connaissons aujourd’hui.

  
ATTALI LA FRANCE EST UN HOTEL AVRIL 2011 par jozecat

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

8 commentaires

  1. Posté par Stevan Miljevic le

    Le client paie pour profiter de l’hospitalité dans un hôtel. Chaque service est payant. Alors va pour l’hôtel, cela me parait la meilleure manière de stopper totalement le flux migratoire…

  2. Posté par Le Taz le

    Très juste Jean B, cela fait plaisir de voir que certains ont compris…

  3. Posté par Jean B le

    @ Vautrin :

    Oui, Attali, personnage de l’ombre, effectivement très dangereux, un dangereux tireur de ficelles… Cherchez voir les photos de lui entouré de sa collection de sabliers :

    https://www.google.ch/search?q=attali+sabliers&biw=1280&bih=642&source=lnms&tbm=isch&sa=X&ved=0ahUKEwjGuZvV3MjPAhVEBiwKHcMgDLMQ_AUIBigB

    … et observez surtou celle qui le montre assis derrière son grand bureau, les mains croisées…

    Ce sont les objets posés sur son bureau qui sont particulièrement dignes d’intérêt … pour autant qu’on sache les décrypter…

    Ces gens sont en train de jeter une telle confusion, partout, et par tous les moyens possibles, et ils suivent des desseins encore tout différents de nos chers bobos-allumés-à-la-masse, des desseins tellement énormes et tellement déjantés que le peuple aura toujours du mal à y croire.

    Comme disait Goebels : « Plus le mensonge est gros, plus il passe. Plus souvent il est répété, plus le peuple le croit »…

  4. Posté par Le Taz le

    La situation est assez simple, les mondialistes souhaitent créer un monde sans pays, sans frontières, constitué de régions, un monde à culture unique, un monde métissé, un monde sans identité nationale, un monde avec une monnaie unique électronique, un monde dans lequel les régions seront des hôtels, un monde dans lequel les capitaux, les marchandises et les personnes se déplaceront librement.

    Jusque là, c’est une vision de société humaine qui pourrait se discuter ouvertement, on y adhère ou pas. Le problème c’est que ces mondialistes ne souhaitent pas passer par un processus démocratique et qu’ils imposent leur vision du monde, à coups de manipulations médiatiques, en corrompant les systèmes politiques, en générant des conflits, en déplaçant des populations, en détruisant la paix sociale dans de nombreux pays par l’immigration de masse, en se moquant parfaitement des opinions des populations de souche et qu’au final le gouvernement mondial sera une dictature dirigée par les ultra-riches, les banksters internationaux.

    Ces gens se sont mis dans une situation dans laquelle, si leur projet échoue, le château de cartes économique basé sur l’argent dette qu’ils ont mis en place pourrait s’effondrer. Ils perdraient alors leur leadership sur les pays occidentaux et une bonne partie du monde. Dès lors c’est la fuite en avant qui explique l’invasion migratoire de l’Europe, car il faut détruire les cultures et les identités nationales pour que leur projet puisse aboutir.

    La situation est donc assez claire pour les initiés, il y a d’un côté des politiciens mondialistes, soit car ils adhèrent à cette vision du monde, soit par intérêt personnel, soit par pression, soit car ils ne comprennent rien à ce qui se passe et de l’autre côté des politiciens qui y sont opposés à cette vision du monde, se sont les partis patriotiques de type FN, AFD, UKIP ou UDC.

    La seule question que doivent se poser les électeurs : est-ce que je veux vivre dans un monde sans frontière, à culture unique, à monnaie électronique unique (ce qui donne un pouvoir absolu sur la population mondiale à ceux qui produisent cette monnaie), un monde dans lequel la démocratie n’existera plus, un monde dirigé par les banksters internationaux, ou est-ce que je veux vivre dans un monde dans lequel les cultures, les nationalités, les peuples, les libertés, la démocratie sont préservés ?

    Nous avons un avant goût de ce que sera le gouvernement mondial en regardant le comportement des politiciens de l’UE de Bruxelles qui sont opposés au principe de référendum, donc à la démocratie…

  5. Posté par blanche le

    je me demande si certains n’ont pas une haine profonde de la France. Plus elle est en difficulté, plus elle est envahie, plus ils sont comme des paons qui font la roue devant les caméras de télévision. Ou, peut être certains sont déjà atteints de sénilité profonde. Entre les deux j’ai du mal à choisir.

  6. Posté par hubert le

    @Vautrin :tout à fait,un « bordel »!

  7. Posté par Yolande C.H. le

    Et pourquoi pas mettre des sonnettes dans les « loges » où vivent les étrangers afin qu’on (les cons de la Nation) leur apporte le petit déjeuner et qu’on cire leurs pompes, l’urne leur servant à améliorer le service!

  8. Posté par Vautrin le

    En raison du comportement de certains envahisseurs, on peut dire que c’est un hôtel… de passe. C’est d’ailleurs valable pour l’ensemble de l’Europe.
    Quant à Attali… Oh ! Là! Là! C’est un songe-creux, dangereux par les délires qu’il instille partout. Petit rappel : il fut condamné pour plagiat après la publication de « son » livre Verbatim.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.