Mosquée de Bâle: Sur le mur de la mosquée est écrit « Tous les crimes contre les mécréants sont permis »

Nous parlions des fils de cet imam déjà ici.

******

Les élèves qui ont refusé la poignée de main sont les fils de l'imam de Bâle

Les fils d'Ibrahim S. refusent la poignée de main à leur professeure. Ibrahim S. est lui-même Imam à la mosquée saoudite de Faysal, à Bâle. Les politiciens critiquent.

Deux frères musulmans de 14 et 15 refusent de donner la poignée de main à leur professeure dans une école de Thervwil à Bâle Campagne. Des recherches du 20 Minutes.ch montrent à présent d'autres éléments: Le père Ibrahim S. répand sa vision du monde sans être dérangé dans la mosquée bâloise du Roi Faysal. Depuis des années, l'imam dirige les importantes prières du vendredi. Avant cela, il avait prêché dans les Émirats Arabes Unis.

La mosquée avait déjà fait à plusieurs reprises les gros titres de manière négative: En 2013, elle a été signalée par la "Basler Zeitung" pour avoir prêché contre les infidèles. Entre autres choses, des vers du coran et des livres ont été cités condamnant les cloches de l'église comme étant une chose du diable. Sur un mur de la mosquée, une fatwa (avis juridique) légalise les "crimes de toute nature" contre les gens d'un État mécréant.

29B8AD738D33EE87C31386168B54F837

Impression d'écran de la vidéo mise sur Facebook par N. S.

Une vidéo montrant le drapeau de l'Etat islamique sur Facebook

N.S. l'un des deux garçons, a posté sur Facebook un message de propagande du groupe terroriste de l'Etat islamique: "C'est clairement un drapeau de l'EI", déclare Saïda Keller-Messahli, fondatrice du forum pour un islam progressiste dans le "Blick". Dans la vidéo, on voit une ombre encagoulée avec une Kalaschnikov. N. S. commente: "Chaque musulman doit liker (aimer)." Une autre vidéo montre le prédicateur salafiste Pierre Vogel.

Pour la défense de ses fils, le père avait affirmé à la direction de l'école secondaire que ceux-ci étaient déjà majeurs à 14 ans aux yeux de la loi islamique. «Ce qui veut dire qu'il place le Coran au-dessus des lois suisses», prévient Saïda Keller-Messahli.

Nos remerciements à Myrisa Jones pour le lien

Source traduction partielle Schwarze Rose pour Les Observateurs.ch

Source2 en français

12 commentaires

  1. Posté par Abbé ARBEZ le

    M. J.F. Morf
    vous arrivez à glisser dans votre propos les rabbins et le talmud…
    beaucoup de lecteurs – comme moi – se demanderont quelles sont vos arrière-pensées dans cette symétrie artificielle.

  2. Posté par Icing le

    Combien de temps nos autorités vont-elles accepter cette insulte au peuple Suisse ! Ou faudra-t-il pour finir que des Suisses se radicalisent dans l’autre sens et qu’ils fassent le ménage eux même !

  3. Posté par méloé le

    concernant Saïda Keller Messahli.
    Dans l’ Islam, des savants, des chefs spirituels ont tenté, au cours de l ‘ histoire, de faire évoluer les choses. Réduits au silence: pendaison, etc…
    Madame Keller Messahli analyse l’ Islam avec une lucidité et un courage hors du commun.
    Elle a déjà largement prouvé quelle interlocutrice précieuse elle peut être.
    Alors, pas de massacre aveugle s v plaît !

  4. Posté par Sentinelle le

    @ INFO le 6 avril 2016 à 21h01

    Philipp Müller fait des remarques pertinentes, « pfefferscharf », logiques pour nous… Mais, visiblement, il n’a aucune idée du principe de la taqiya – les musulmans vont signer n’importe quoi tant que des autorités, des juges, des politiciens (!) ne font que des déclarations… Quand les menaces seront effectivement exécutées : retrait du permis de séjour, plus d’aide sociale, renvoi sans 36 recours, la donne changera rapidement… Mais, tant que M. Müller critique toujours l’UDC et ne fait que des déclarations, sa crédibilité reste nulle ! On vous attend, M. Müller !

    philipp.mueller@parl.ch

  5. Posté par Jean-Francois Morf le

    initiative populiste à proposer:

    Le peuple Suisse fait OPPOSITION TOTALE:
    Aux juges étrangers, imams, mollah, rabbins, etc
    Et aux législations étrangères, Sharia, Hadith, Talmud, etc.

  6. Posté par patrick lévy le

    …, @C.Donal; j’espère que vos conseils seront suivis par la bonne ville de Basel. Patrick Lévy.

  7. Posté par Christian Hofer le

    J’ai parlé à des musulmans de Saïda Keller-Messahli, ils ont éclaté de rire. Une femme représentante de musulmans? Jamais.

    Elle ne représente rien ni personne, aucun musulman ne la connaît ni ne la reconnaît comme étant une porte-parle, surtout une femme qui parlerait au nom des hommes, c’est un non sens absolu.

    En clair, nos médias agitent cette femme pour faire croire aux Suisses qu’il existe une alternative, que l’islam possède 2 visages. En cela, il favorise la taqya et l’enfumage, l’endormissement de la population suisse pendant que le nombre de musulmans peut augmenter sans problème.

  8. Posté par Marcassin le

    Mais, Aude, la municipalité de Bâle ne peut rien faire, le Coran est déjà au-dessus des lois suisses.

  9. Posté par Aude le

    Bon…qu’attend la Municipalité de Bâle pour renvoyer au pays cet imam et sa clique?
    Fort de café la chose…ILS INSULTENT MEPRISENT INCITENT A LA HAINE..DANS UN PAYS QUI LES ONT ACCUEILLI…..
    Du vent…pas de cela chez nous….

  10. Posté par Hérodote le

    « Un islam progressiste »! Et cela est dit avec le plus grand sérieux du monde: un islam progressiste, c’est une notion aussi crédible, aussi absurde que celle d’un athée croyant.
    Quant aux révélations de cet article, elles confirment une fois de plus que l’écart entre l’islam et l’islamisme n’est que de degrés, et que ces degrés, les musulmans les parcourent dans un sens ou dans l’autre selon les conjonctures démographiques et socio-politiques qui servent leurs intérêts, et que les musulmans se réservent toujours le droit de se mettre à part ou au-dessus des lois, des us et coutumes, des langues mêmes des pays qu’ils viennent occuper de leur mépris, de leur arrogance, de leur ignorance et leur obscurantisme, et dont ils n’entendent que profiter et qu’ils pilleront jusqu’à ce qu’il n’en reste plus rien.
    Il est impératif, dans un premier temps, de faire enlever l’inscription en question de cette mosquée, de poursuivre en justice pour apologie de terrorisme le jeune qui a affiché cette prise d’écran sur sa page Facebook, d’exiler l’imam de cette mosquée, et, dans un deuxième temps, d’initier des démarches pour bannir toutes les mosquées de notre pays et d’en exiler tous les imams salafistes.

  11. Posté par C. Donal le

    Ces mosquées n’ont rien de commun avec nos églises. Elles sont en réalité de véritables casernes de furieux. Fermons-les.

    Sami Aldeeb interdirait les mosquées. Il mettrait des salles polyvalentes. Ouvertes à tous : vendredi pour les musulmans, samedi pour les juifs, dimanche pour les chrétiens, lundi pour les bouddhistes, mardi pour la danse, un jour pour les sports etc… où c’est ouvert pour tout le monde (pour la transparence). En France, la moitié des systèmes de brouillage d’enregistrements sont achetés par les mosquées.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.