Bâle. Des élèves musulmans obtiennent le droit de refuser de serrer la main des enseignantes

 

Selon le droit islamique, les musulmans n’ont le droit de toucher que leur femme. La direction de l’école de Therwil, Bâle, a visiblement décidé de céder à cette loi.

Selon les informations de Schweiz am Sonntag, plusieurs communes de Bâle-Campagne et de Suisse centrale s’interrogent sur la question. Une première décision a été prise.

L’établissement secondaire de Therwil a passé un accord avec les élèves musulmans leur donnant le droit de refuser de serrer la main des enseignantes.

L’établissement s’exprimera sur le sujet ce lundi.

Tages-Anzeiger

 

36 commentaires

  1. Posté par G. Vuilliomenet le

    N’oubliez pas d’écrire à ce directeur de l’école secondaire de Thirwil:

    Sekundarschule Therwil
    Känelmattweg 11
    4106 Therwil

    avec copie au chef du DIP du canton de Bâle campagne.

    J’ai écrit la lettre en français et une amie me l’a traduite en allemand.

    Je pense qu’il faut également interpeller la Présidente de la Commission fédérale contre le racisme, car soyez certain que cette hypocrite se serait rapidement manifesté si un Suisse bon teint avait refusé la main que lui aurait tendue une musulmane, avec ou sans voile en invoquant notre atavique racisme et notre profonde islamophobie. A mon avis, il ne faut pas la louper.

    Faire de même avec la CF SS en lui rappelant qu’à force de vouloir accepter l’invasion islamique, ce genre de manifestation sera de plus en plus courante. On oublie souvent nos baisser de culotte en ce qui concerne l’abandon du porc dans les cantines, le port du voile à l’école, etc…

    Lire cet article de Céline Amaudruz qui montre que nous soumettons déjà à la charia, vous savez cette loi qui a été déclarée par deux fois par la CEDH comme étant incompatible avec la démocratie et les droits de l’homme.

    http://celineamaudruz.blog.tdg.ch/archive/2016/04/06/nicolas-blancho-la-voix-de-ses-maitres-275279.html

  2. Posté par Cenator le

    Radio romande, 4 avril, journal de 22h30 :
    Simonetta Sommaruga : je suis choquée, c’est inacceptable, la poignée de mains fait partie de notre culture
    [cf. commentaire Sentinelle ci-dessous, hier à 21 h 05]
    Fédération d’organisations islamiques de Suisse : la poignée de mains entre homme et femme est « théologiquement autorisée »
    [cf. http://www.fids.ch/?p=2134 : « theologisch erlaubt » ; j’espère qu’il dit la même chose aux musulmans]

  3. Posté par Sentinelle le

    Le recteur de l’école, un peu pâlot à cause de tant d’effervescence en Suisse, tient à son « compromis » de soumission à l’islam, trouvé dans la discussion avec tout le monde…
    Ah, je croyais que la direction d’une école devait diriger et décider… Si, pourtant, le DIP du canton – après une expertise, bien sûr, le bon sens faisant totalement défaut – arrivait à une conclusion contraire, il serait prêt à revoir la question…

    http://www.blick.ch/news/schweiz/die-handschlag-verweigerer-von-therwil-bl-so-redet-sich-der-rektor-raus-id4879828.html

    Continuez, braves gens trouillards et ignares, vous verrez encore des bien plus jolies vous tomber dessus ! En attendant, les ados de la religion appelée à dominer les mécréants vous méprisent!

  4. Posté par Un observateur le

    Ayant vécu le drame Algérien, j’ai appris le mode d’emploi:
    ça commence par la construction de mosquées, l’importation d’imams rigoristes et on voit rapidement le changement dans la population . Les prières, les foulards, les djellaba, les barbes, le halal, le ramadan, l’interdiction de serrer la main aux femmes, de s’habiller à l’Européenne, de sortir , d’aller au ciné , au café . Une fois ces interdictions appliquées , l’embrigadement islamique conduit naturellement au passage à l’acte d’une minorité agissante. On voir ainsi un fils tuer son père ou sa soeur ou même sa mère pour non respect des recommandations islamique ( cigarette, alcool, prière, ramadan,virginité, habillement etc…) .
    Et pour information, on tue au nom d’Allah . La mort par égorgement est privilégiée car c’est un symbole de l’accomplissement de la volonté divine , le sang de l’impur purifie cette terre qui devient terre d’Islam.
    Les Suisses qui cèdent aux revendications religieuse arriveront tôt ou tard au rapport de force.

  5. Posté par Mac'oest le

    C’est de pire en pire. Les enseignantes sont enfin confrontées au vivre ensemble. Vont-elles juste hausser les épaules en disant que ma foi, il faut respecter leurs valeurs? Ou vont-elles éventuellement protester? Cerise sur le gâteau: le Matin titre sur une école de Haute Savoie ou les mahométans dictent leur loi…. Oh c’est en France, pas de danger! En revanche, rien du tout sur cette info. Bâle c’est en Suisse donc chut!

  6. Posté par Js Mottaz le

    Il ne faut pas marcher dans le jeu des islamistes. c’est Satan et il est dangereux. Il faut imposer notre point de vue.Il faut que l’enseignant serre la main à chaque élève et le regarde dans les yeux sinon bientôt il y en a qui vont fabriquer une bombe au fond de la classe.
    Il faut que le maître sache ce que pensent ses élèves.
    JS mottaz

  7. Posté par Tommy le

    Essayez- donc de refuser l’accès d’un lieu chrétien à un musulman , par exemple une église lausannoise, ou de ne pas renoncer à manger un taillé aux greubons face à des chances pour la Suisse, et vous verrez Ada Marra, Cesla Amarelle et autres consternées ressortir l’étendard de l’anti-racisme!
    Et rappelez – vous bien de cela: ce n’est pas en étant  » cools » avec des musulmans qu’ils vous  » auront à la bonne » . Non, ils vous mépriseront encore davantage!

  8. Posté par Alain le

    L’islamisation de la Suisse a commencé !
    Unissons-nous, résistons !
    Adhérons à l’ ASVI (Association Vigilance Islam)

  9. Posté par Christian Hofer le

    L’article en français:

    « Selon l’islam, un homme n’a pas le droit de toucher une femme si ce n’est pas la sienne. Une école de Therwil, où enseignants et élèves se serrent la main, vient de faire une exception pour les élèves musulmans. »

    En clair c’est bien l’islam, aucun doute. Pas d’excuse de salafisme ou autre imbécilité de ce genre comme l’écriraient les bien-pensants « pasdamalgame ».

    http://www.20min.ch/ro/news/suisse/story/Poignee-de-main-a-sa-prof–musulmans-pas-obliges-12871600

    Et pire, c’est la même situation à Muttenz:

    A Therwil, élèves et enseignants se serrent la main au début et à la fin de chaque cours. Cette tradition qui a posé problème à deux jeunes musulmans. Car selon les croyances de l’islam, un homme n’a pas le droit de toucher une femme si ce n’est pas la sienne ou si elle n’est pas membre de sa famille.

    La direction scolaire de Therwil, qui n’a pas souhaité commenter l’affaire, a désormais pris contact avec la direction de l’enseignement du canton de Bâle-Campagne pour qu’elle émette des conseils pour savoir comment gérer au mieux cette décision. Selon le dominical, la problématique serait également connue dans une école de Muttenz (BL), où plusieurs élèves refusent de serrer la main à leurs professeures.

  10. Posté par Frank Emmanuel le

    Mais enfin jusqu’à quand allons-nous continuer à nous faire dominer par ces [….]?!

  11. Posté par Laureline le

    Degeulasse! En tant que femme, je suis fière de vivre dans un pays où mes droits et mon statut est identique a celui d un homme. Je ne peux en aucun cas accepter que de telles personnes étrangères, de religion musulmane, ont comme habitude de délaisser les femmes au second rang. Ce qui est le plus désolant, c est de voir des gens dans l éducation, ayant le devoir de faire respecter l’égalité entre sexes, envisager de telles mesures! Etant encore une enfant, en voyant le monde de lequel je m apprête à vivre, je suis déjà inquiète au sujet de mon futur.

  12. Posté par Anne Lauwaert le

    Mais depuis quand les enseignants serrent-ils la main des élèves? Les élèves se lèvent à l’entrée des enseignants et ensuite obéissent aux ordres, mais JAMAIS au grand jamais je n’aurais immaginé qu’un de mes profs me serre la main? Ni que nous n’appelions nos profs par leur prénom ni qu’on les tutoye – JAMAIS !!!
    on est devenus fous ou quoi? oui on est devenu complètement cinglés !

  13. Posté par aline le

    Alix: tout à fait d’accord avec vous, mais si la lâcheté de nos autorités continue, je crains bien qu’en moins de 10 ans on ne reconnaîtra plus nos écoles et autres institutions.

  14. Posté par Sentinelle le

    @ C. Donal le 3 avril 2016 à 13h52

    Merci pour l’adresse. Une lettre de protestation a été immédiatement envoyée.

  15. Posté par FrançoisB le

    Allo Ada ? Allo Cesla ? Allo Géraldine ? Un petit commentaire à chaud ? Quel effet cela fait-il de se sentir si bien considérée, à sa vraie place, juste après les chèvres ?

  16. Posté par Christian le

    C’est pourtant simple. On se plie à nos coutumes ou on dégage !

  17. Posté par Lydia le

    But rape is OK

  18. Posté par Christian Hofer le

    Ce n’est pas pour rien que Bâle est d’extrême gauche, comme Genève et Lausanne. Je crois qu’ils font un concours en interne pour voir qui est le plus extrême…

    Et c’est un régal de voir les gauchistes soutenir des revendications discriminatoires à l’égard des femmes. On voit ici quelles sont leurs priorités et toute leur hypocrisie. Bien entendu, cela ne les prive pas de se présenter en étalon de valeurs…

    J’en rigole encore.

  19. Posté par Alix le

    Partout en Europe nos dirigeants nous soumettent de force à ces pratiques barbares et malheur à ceux qui s’y opposent, ils sont traînés en justice. Il faut se lever, nous sommes des millions d’Européens en colère, sinon ce sont nos enfants qui seront voilées, violées, mariées de force à 7 ans, réduits en esclavage, vendus. Dans moins de 10 ans la charia sera maître chez nous et nous serons exterminés. La révolte n’est plus une option, c’est une obligation. Si nous ne bougeons pas nous condamnons à mort nos enfants et les leurs après eux !

  20. Posté par JeanDa le

    J’espère qu’avec leur main laissée libre, les enseignantes ne manqueront pas de délivrer force baffes !

  21. Posté par lucie le

    Les Corses ont cet avantage sur nous c’est qu’ils savent défendre leur territoire et mettre au pas les envahisseurs.

  22. Posté par Mady le

    Oui, vraiment une drôle de religion !! Et l’intégration elle est où ? Non, mais je n’y crois pas. Ils ont juste le droit de violer une femme non musulmane et lui faire subir les pires atrocités. Comment peut-on se laisser faire ainsi. On commence à baisser les bras comme partout en Europe. Et après on s’étonne que l’on devient raciste. Mais ce n’est tout simplement pas acceptable !!!!!!!!!!!!!! Ils sont chez nous et doivent s’intégrer, mais on laisse faire, on laisse faire, comment une telle chose est-elle possible ?

  23. Posté par Hérodote le

    Ils touchent et at-touchent bien lorsque cela leur plaît, c’est-à-dire dans la pratique de la « taharrush », ou jeu de viol ou harcèlement sexuel, ainsi qu’ils la décrivent eux-mêmes.
    En fait, les deux pratiques (violence sexuelle et refus de serrer la main d’une enseignante ou de n’importe quelle femme) poursuivent le même but, contrairement à ce qu’il peut sembler à première vue: dans les deux cas, il s’agit d’humilier, de déprécier, de marginaliser la femme.
    Le refus de serrer la main d’une femme, comme « l’on » serre pourtant celle d’autres hommes, met la femme à part, l’isole des pratiques intersubjectives, donc, dans une certaine mesure, la met au ban de la communauté.

  24. Posté par Christian Hofer le

    Peyhem Veys, j’avais lu que lorsque ces porcs de l’EI violaient une non musulmane, cette dernière devenait de facto musulmane.

    Je n’aurais jamais cru que notre pays tomberait si bas. Ils ne sont même pas 10% et l’on voit nos autorités s’agenouiller devant eux. Et certains osent prétendre que l’islam ne pose pas de problème?

    Imaginez donc ce qui se passera lorsqu’ils représenteront 40% de la population.

  25. Posté par C. Donal le

    Les vertueuses pleureuses du respect des stigmatisés boiront le calice de leur connerie. Jusqu’à la lie.
    Et nous aussi. STOP ! 🙁

  26. Posté par Jean-Paul Costantini le

    L’islam une religion ? Ne me faites pas rire, j’ai les lèvres gercées !!! Nos crétins de directeurs d’école, de politiciens, de dirigeants sont incapables de taper du poing sur la table. Il est temps que cesse ce grignotage pervers de nos valeurs au profit de leur déviance. On ne serre pas les mains des femmes (mais on les viole…), on veut manger hallal dans nos cantines et en éliminer le porc, on veut des carrés musulmans dans nos cimetières, et j’en passe. Moi je veux que ces ignares partent, que l’on ferme les mosquées, surtout salafistes, l’on l’on éjecte à coup de pied au cul les imams qui prêchent la haine, que l’on empêche les musulmans de venir dans notre pays et qu’on leur applique la charia en prison. A ce propos : quel pourcentage de musulmans dans nos geôles ? Nos impôts servent-ils à entretenir ces parasites ?

  27. Posté par Le Taz le

    Ils ont peut-être le droit de ne toucher que leur(s) femme(S) car c’est pour leur(S) mettre des baffes… Un peu de dérision dans ce monde de tordus 😉

  28. Posté par Cenator le

    Scandaleux. Ils sont où les beaux discours des politiciens sur l’intégration, sur le rôle intégrateur de l’école ?
    Très juste, Peyhem Veyh.

  29. Posté par Madeleine le

    Ils avancent partout, à petits pas… lentement mais sûrement. Et les voix contre sont rares.

  30. Posté par Peyhem Veys le

    C’est marrant ça ! Les musulmans n’ont donc le droit de toucher une femme autre que la leur uniquement s’ils la violent ou lui font subir des attouchements sexuels ? Drôle de religion quand même…

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.