2 commentaires

  1. Posté par Socrate@LasVegas le

    @P’tit Billy
    « …à combien nous revient la loi qui nous oblige à voir un généraliste avant de voir un spécialiste… »

    C’est l’option « médecin de famille » de l’assurance obligatoire de soins qui oblige à consulter d’abord son médecin de famille, l’option donne un rabais des mensualités mais sans cette option vous pouvez toujours vous rendre directement chez le spécialiste!

  2. Posté par P'tit Billy le

    Un GRAND MERCI à Charles PRATS pour cet éclairage à 50 Milliard d’euros !
    Il serait intéressant de savoir aussi à combien nous revient la loi qui nous oblige à voir un généraliste avant de voir un spécialiste!!
    Encore une très mauvaise fausse bonne idée, qui creuse encore un peu plus le trou abyssale de la sécurité sociale et qui fait que les généralistes sont encore plus débordés… Eux ne vont pas s’en plaindre, ils gagnent plus d’argent…
    Et ne parlons pas de la loi des 35 h totalement inefficace depuis plus de 20ans !!!
    Question : Lorsqu’une loi votée, appliquée, mise en oeuvre par tous se révèle finalement en pratique contre productive, pourquoi les pouvoirs publics ne font-ils pas leur mea culpa en retirant tout simplement cette loi?

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (259'163 commentaires retenus et 79'280 articles publiés, chiffres au 1 décembre 2020), un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.