Un commentaire

  1. Posté par Cenator le

    A l’Université de Genève, un doctorant youtubeur sème le malaise

    Marion Police, 4 août 2021
    Depuis plusieurs mois, des voix étudiantes s’élèvent pour dire la gêne face à Ralph Müller, dont la chaîne vidéo serait promue par des réseaux d’extrême droite. L’occasion de questionner la frontière entre liberté d’expression et vie académique
    Ralph Müller enregistre ses vidéos depuis chez lui. Sa première réalisation, «Le Drame du rap», a été vue plus de 300 000 fois. — ©
    Publié mercredi 4 août 2021
    Volontairement provocateur. C’est ainsi que Ralph Müller qualifie le ton de ses vidéos sur YouTube. Durant le semi-confinement, cet assistant doctorant en français moderne à l’Université de Genève s’est essayé à un nouvel exercice: la critique de phénomènes sociétaux à grand renfort de références littéraires, philosophiques et linguistiques. Et ça marche.
    Sous le pseudonyme La Cartouche, sa première vidéo, Le Drame du rap, qu’il estime être une musique en «décadence alors qu’elle a mieux à offrir», fait mouche (près de 300 000 vues à ce jour). Puis ce sera au tour de l’écriture inclusive dite «écriture abusive» et «Floyd et Freud» au moment de la manifestation Black Lives Matter.
    […]
    article réservé aux abonnés: https://www.letemps.ch/societe/luniversite-geneve-un-doctorant-youtubeur-seme-malaise

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (259'163 commentaires retenus et 79'280 articles publiés, chiffres au 1 décembre 2020), un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.