Un policer en larmes parle de l’immense menace que les migrants représentent pour l’avenir de la Suède

Les gangs de migrants terrorisent la population

«Si vous n’avez pas une grande famille qui puisse vous protéger, vous n’avez aucune chance» d’être en sécurité, dit un policier

Il y a en Suède une épidémie terrifiante et sous-déclarée de violence de gangs de migrants contre les propriétaires d’entreprises. La chaîne d’information suédoise SVT a révélé que des entrepreneurs perdent leur entreprise et leur famille et doivent souvent déménager à l’étranger par peur d’être tués. De plus, les réseaux mafieux de migrants extorquent systématiquement les entrepreneurs, et la police prévient qu’ils sont incapables de protéger les victimes. La police de Göteborg a tiré la sonnette d’alarme sur les familles de migrants du crime organisé qui sévissent en Suède, mais malheureusement, leur gouvernement aux frontières ouvertes a ignoré leurs appels à l’aide.

Pendant des années, les chefs de police suédois ont déclaré qu’ils ne pouvaient pas contenir la marée montante de crimes mafieux dans le pays. Ils voient dans la présence de plus de 40 familles migrantes criminelles la conséquence de l’ immigration de masse qui a commencé en 2015 lorsque la Suède a accueilli les migrants à bras ouverts.

L’agence de presse d’État suédoise, SVT Nyheter, a fait de grands efforts pour éviter de mentionner que les gangs sont des migrants. Elle a revanche choisi de mettre en avant un chef d’entreprise migrant terrorisé par les gangs d’illégaux. Ainsi, les médias ignorent continuellement tous les autochtones suédois visés.

Göteborg est une ville suédoise qui a été ravagée par la violence des migrants, les vols et les troubles. La RAIR Foundation USA avait précédemment mis en lumière une femme courageuse à Göteborg qui a dénoncé certains des effets que la crise suicidaire de la migration de masse en Suède a eus sur la vie locale:

Le Premier ministre de gauche du pays, Stefan Löfven, a toujours refusé d’admettre que les migrants sont à l’origine de la violence croissante. Cependant, alors que la situation continue de s’aggraver, des policiers brisent le silence.

Comme indiqué par RAIR, un nombre record de migrants sont importés en Suède, mais les médias financés par les contribuables et le gouvernement socialiste rapportent de manière trompeuse que l’immigration liée à l’asile est extrêmement faible.

Les politiques de migration de masse de la Suède ont des effets dangereux et dévastateurs sur sa société. Au lieu que le gouvernement socialiste suédois ferme les frontières et inverse le flux migratoire, il s’est donné beaucoup de mal pour cacher ou ignorer la crise. La Suède va jusqu’à poursuivre ceux qui dénoncent les conséquences de sa politique d’ouverture des frontières.

Le célèbre journaliste suédois et auteur acclamé Gunnar Sandelin explique que désormais 30% de la population est née à l’étranger et que «la Suède deviendra le pays d’Europe comptant le plus de musulmans».

Voici un reportage de SVT news sur la crise des gangs de migrants:

Le policier Ulf Boström fond en larmes en parlant des victimes cachées des gangs de migrants: «Les victimes n’ont aucune chance.»

 

Des entrepreneurs suédois ont perdu leur famille, leurs moyens de subsistance ou ont été contraints de quitter le pays par crainte d’être tués.

La raison: Ils sont systématiquement victimes d’extorsion par des réseaux criminels. Le policier de Göteborg Ulf Boström tire maintenant la sonnette d’alarme: le problème est gigantesque et la police ne peut pas protéger les victimes.

«Soit vous payez, soit vous résistez, et alors votre vie est complètement ruinée», dit-il.

Lancez le clip pour voir l’entretien émouvant avec le policier Ulf Boström - qui explique qui est touché et l’impuissance qu’il ressent face au problème.

Le policier de l’intégration Ulf Boström travaille dans le nord-est de Göteborg depuis 16 ans. Son téléphone sonne tout le temps. Des mères inquiètes de membres de gangs, des imams et des propriétaires d’entreprises victimes d’extorsion l’appellent constamment.

La police ne peut pas protéger les victimes

Le policier vétéran rencontre de nombreuses personnes qui vivent sous la menace constante de la mort, celles qui paient les gangs et les réseaux criminels familiaux, et celles qui refusent. Il estime que la police ne peut pas protéger ceux qui dénoncent, même s’ils sont placés sous protection.

«Ce n’est que temporaire, et peu de ceux qui bénéficient d’une telle protection ont une vie bien remplie. Depuis trop longtemps, nous avons laissé cette activité s’étendre sur toute la Suède; les gangs sont dans toutes les grandes villes. Ils ont des yeux et des oreilles partout.

 

SVT News-West, depuis plusieurs années, rencontre une dizaine de personnes dans toute la Suède qui refusent de payer. Les victimes sont principalement des personnes d'origine étrangère. Les criminels migrants voient qu'ils sont plus faciles à approcher, selon Boström.

« Si vous n'avez pas une grande famille qui peut vous protéger, vous n'avez aucune chance », dit-il

Dans le clip suivant, le journaliste de SVT explique comment les réseaux criminels de migrants mènent leur chantage. "Joseph" est un nom fictif.

Il s’efforce de faire comprendre la situation aux politiques

L’officier se bat depuis longtemps pour faire comprendre aux autres que le crime organisé est bien plus que des fusillades qui attirent l’attention. Ulf Boström est engagé dans le parti démocrate local et il a fait l’actualité en 2019 lorsqu’il a dénoncé 300 membres suédois de l’ÉI pour ccomplicité de meurtre.

 

source: https://rairfoundation.com/sweden-migrant-mafia-terrorizes-business-owners-police-warn-they-can-not-protect-victims-video/

4 commentaires

  1. Posté par Jacques R le

    La Suède est dans , EXACTEMENT , la même situation que la France et les politiques français sont aussi pourris que les politiques suédois ! Aucune différence du tout !

  2. Posté par Philippe le

    Quant on lit cet article on l’impression de lire le « Camps des Saints » de Jean Raspail.

  3. Posté par Pépé Le Moko le

    La féminisation de la société : Un policier en larmes !!! Quand 40 ans de féminisme ont fait des hommes des lopettes, des castrats !

  4. Posté par antoine le

    La Suède est un pays corrompu et par la gôche au pouvoir et par les migrants issus de l’immigration illégale de masse voulue par Mme Merkel la bolchévik !
    Faudra-t-il faire donner l’armée ?
    Ou faire appel à Eliot Ness (Les incorruptible) pour faire le ménage aussi bien du côté des gangs des migrants que celui du gouvernement corrompu ?
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Eliot_Ness
    Pour faire cesser cet état de fait, on en est arrivé au bord du chaos !!

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (259'163 commentaires retenus et 79'280 articles publiés, chiffres au 1 décembre 2020), un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.