Mais quelle bonne nouvelle: le PLR Nicolas Jutzet annonce sa retraite politique!

Cenator: Bien entendu, étant libéral, et militant, Jutzet a également rendu de grands services à notre pays, mais pour nous il restera tristement célèbre pour les dégâts qu'il a causés à la liberté de penser en Suisse romande.
En effet, après l'échec de l'initiative No Billag, l'uniformité médiatique est devenue pire et pour maintenir en vie ces machines à propagande, les subventions coulent à flot. Quant à la RTS, elle s'est retrouvée plus décomplexée et toute-puissante que jamais pour diffuser la pensée unique.

Exemple du talent de Jutzet pour se saborder dans les débats:
Forum, 11.01.2020:
Le PLR dépose une initiative pour l’âge de la retraite à 66 ans.
Invités: Nicolas Jutzet, vice-président des Jeunes libéraux-radicaux suisses, et Samuel Bendahan, conseiller national socialiste.

Face aux arguments hors sol et dogmatiques de Bendahan, Jutzet aurait dû pouvoir remporter aisément le débat.
Malheureusement, comme souvent, Jutzet déverse ses arguments, ici très valables, dans un flot tellement rapide, et en plus peu audible, que Bendahan, dont l'intervention est audible et compréhensible, emporte la mise, malgré ses arguments totalement prévisibles et son raisonnement qui ne tient pas debout.
Le jeune PLR aurait dû se débrouiller pour être présent dans le studio, ou du moins s'assurer préalablement d'être bien audible, et dans tous les cas s'efforcer de ralentir son rythme de parole par respect pour les auditeurs, ou encore envoyer quelqu'un d'autre à sa place.

Lien vers le débat: https://www.rts.ch/play/radio/forum/audio/le-plr-soutient-une-initiative-pour-lage-de-la-retraite-a-66-ans-debat-entre-nicolas-jutzet-et-samuel-bendahan?id=10985415

Par ailleurs, dans beaucoup de ses interventions médiatiques, Jutzet a trop mis l'accent sur l'aspect économique des problèmes soulevés, au détriment de la souveraineté du pays. En épousant des causes à la mode, sans tenir compte des enjeux civilisationnels, Jutzet est devenu une valeur sûre pour la RTS, lorsqu'elle devait faire appel à un représentant de la Droite… qui cherche à plaire avant tout.

Jutzet a contribué à rendre la RTS toute-puissante, grâce à l'échec de l'initiative No Billag, rejetée à 71,6%

Nicolas Jutzet est devenu célèbre après avoir dirigé la campagne de l'initiative No Billag en Suisse romande. Le jeune cadre PLR s'est concentré sur le montant de la redevance, sans attaquer le problème primordial, à savoir l'abus du monopole de la RTS par lequel elle déverse un militantisme qui la met en position d'être le premier parti de Suisse.

Un exemple illustrant Jutzet dans notre souvenir est celui où il se trouve dans le train, assis en face du journaliste Pierre Nebel, filmé par la RTS. Au lieu de sortir ses griefs contre la RTS, Jutzet rassure Nebel en disant qu'il aime bien la RTS, et pointe comme problème le fait que Nebel porte une cravate, pour souligner la différence de génération entre eux.

Cette année, Jutzet s'est également fait remarquer en prônant le polyamour, en ces temps où l'institution de la famille est si violemment attaquée par la Gauche et toute la bienpensance.
Jutzet soutient que le droit et la morale ne doivent pas être liés.

https://lesobservateurs.ch/2021/03/07/mariage-pour-tous-stop-a-la-tactique-du-salami-signez-le-referendum/

Utilisé par les médias comme représentant des idées de la Droite, son départ sera un soulagement pour la vraie Droite.

*******

arcinfo.ch: Le Rochefortois Nicolas Jutzet se retire de la vie politique. Le vice-président des JLRS l’a annoncé ce samedi à Berne. Il désire «passer plus de temps à s’engager pour la liberté».

[...]

A 26 ans, il part avec «le sentiment du devoir accompli»

[...]

Nicolas Jutzet souhaite investir son temps dans ses engagements à Liber-thé, «le média qui infuse la liberté», et à l’Institut Libéral, basé à Lausanne.

Le jeune homme a notamment présidé le comité de campagne romand «No Billag» en vue de la votation fédérale sur l’initiative du même nom. Celle-ci a été rejetée le 4 mars 2018 par 71,6% des votants.

3 commentaires

  1. Posté par Chris le

    Un PLR en moins est toujours une bonne nouvelle.

  2. Posté par bonardo le

    Le mieux est de mettre la retraite à 80 ans !!!!!!!!!!!!!!!

  3. Posté par Stephane Montabert le

    Un « libéral » qui défend le monopole d’une télévision d’État… Ces gens du PLR n’ont plus le moindre rapport avec le libéralisme authentique, tel que le défendait Frédéric Bastiat.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (259'163 commentaires retenus et 79'280 articles publiés, chiffres au 1 décembre 2020), un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.