Votations du 13 juin 2021. Prévenir ou pleurer, la Loi fédérale sur les mesures policières de lutte contre le terrorisme (MPT)

Yvan Perrin
Ancien Conseiller national

Prévenir ou pleurer, la Loi fédérale sur les mesures policières de lutte contre le terrorisme (MPT)

Le 13 juin prochain, nous aurons notamment au menu la loi contre le terrorisme dite MPT. Ce texte a été combattu en référendum par la gauche, ce qui constitue déjà un indice favorable. On sait depuis bien longtemps que les camarades sont allergiques à tout ce qui peut chicaner les criminels. L'empathie est une qualité mais en principe, elle se manifeste en faveur des victimes, non de leurs bourreaux. La gauche ne voit pas les choses ainsi. Rappelons pour situer que le Conseiller aux Etats socialiste genevois Carlo Sommaruga a réussi l'exploit d'inviter un Kurde condamné pour soutien au terrorisme au Palais fédéral.

Cette loi a été conçue pour s'attaquer au point faible des réseaux djihadistes, principale menace actuelle. Pour bien comprendre la chose, souvenons-nous que le Larousse donne du réseau au sens qui nous occupe la définition suivante : "Réseau : organisation clandestine dont les membres travaillent en liaison les uns avec les autres : Un réseau d'espionnage. Un réseau de résistance."

La notion déterminante, "dont les membres travaillent en liaison" constitue le fil conducteur de la MPT. Il s'agit en effet de travailler sur la communication. Le texte prévoit la possibilité de placer sous contrôle certaines personnes soupçonnées d'activités terroristes, ce qui autorise écoutes, observations, assignation ou interdiction de périmètre, ceci afin de contrarier l'indispensable liaison entre membres. Pour organiser un attentat impliquant plusieurs protagonistes, collaboration, coordination donc communication sont essentielles. Les ordres viennent parfois de loin, comme de l'Etat islamique dans certains cas. Couper les liens unissant les djihadistes permet d'entraver leur action, à tout le moins de réduire leur dangerosité aux actes isolés.

Les référendaires estiment que la loi viole les droits de l'homme. Ils oublient que le droit à la vie, le droit à la sécurité sont aussi des droits de l'homme, sans doute autant que le droit aux attentats. Ils estiment que la loi va trop loin en abaissant l'usage des mesures aux jeunes gens dès 12 ans. Manifestement, ils n'ont rien retenu de la décapitation de l'enseignant français Samuel Paty commise par un islamiste le 16 octobre 2020 à Conflans-Sainte-Honorine. Deux complices sont actuellement mis en examen, ils ont 14 et 15 ans. Les opposants n'ont jamais visionné les vidéos des atrocités au cours desquelles les lionceaux du califat, des enfants, sont entrainés à tuer les infidèles. Chez les djihadistes, pas plus qu'ailleurs, la valeur n'attend pas le nombre des années. Les opposants trouvent que le texte va trop loin, que la Suisse n'est pas suffisamment exposée pour prendre de telles mesures. Et pourtant, à mi-janvier dernier, un "Vaudois" a été condamné à 15 ans de réclusion par la cour d'Assises de Paris pour association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste. L'homme et ses complices "français" passaient leur temps à concevoir des attentats. Son arrestation a été possible grâce aux informations transmises par la France. Notre pays ne saurait devenir une base arrière paisible d'où les terroristes planifieraient leurs attentats. Notre souveraineté veut que nous soyons nous-mêmes en mesure de faire respecter la sécurité des personnes et des biens. La Constitution le prévoit à son article 2.1, but – "La Confédération suisse protège la liberté et les droits du peuple et elle assure l’indépendance et la sécurité du pays." Pour terminer avec les arguments hostiles, la gauche estime que la MPT octroie trop de compétences à la police. C'est vrai que les forces de l'ordres bénéficieront de certaines facilités dans le cadre de leur activité générale de prévention. Au vu de la façon dont les terroristes travaillent, c'est désormais nécessaire.

Pour bien comprendre la situation telle qu'elle se présente aujourd'hui, il faut savoir que les autorités compétentes n'ont connu la source de financement du Musée des Civilisations de l'Islam à La Chaux-de-Fonds et de quelques autres institutions bienfaisantes que lors de la sortie de l'ouvrage "Qatar Papers" sous la plume de deux journalistes français. Jusque-là, la fable des généreuses princesses du Koweit perdurait. Avoir de bonnes lectures n'est pas suffisant pour assurer notre sécurité. Il faut des outils spécifiques, ces outils que la MPT met à disposition de la police dont on rappelle la devise, protéger et servir. Le 13 juin, OUI à la MPT.

Yvan Perrin, 16.05.2021

 

 

14 commentaires

  1. Posté par Vers_la_Dictature le

    Monsieur Perrin perd la raison ma parole. La définition d’une personne dangereuse est très floue dans cette loi et cela est fait exprès pour pouvoir l’appliquer a tous groupes minoritaires n’étant pas dans les « normes » établies par le gouvernement. Les activistes de toutes sortes, gauche, droite, écologiste, anti vaccins pourraient très bien être concerné. M.Perrin d’ailleurs pourrait être considéré comme un dangereux extrémiste de droite et en faire les frais (ce qui me ferait bien rire). Cette loi est le premier pas vers un système totalitaire. Et c’est assez incroyable que l’UDC (dont je ne fais pas partie) la soutienne. Votez NON.

  2. Posté par baechler le

    Certains commentaires n’hésitent pas à exprimer les incertitudes d’un certain et réel vertige sociétal – en notre ère du soupçon porté tous azimuts…

  3. Posté par combattant le

    Cinq ( 5 ) NON + NON + NON + NON + NON dans l’urne le 13 Juin 2021 me semble,LOUABLE, afin de ne pas REVENIR à une DICTATURE à la sauce MORTIFERE du système COMMUNISME de L’EX URSS ou CHINOIS lui,encore en fonction !Avis aux AMATEURS-TRICES du totalitarisme,esclavagisme socialo-communiste. VOTEZ JUSTE !

  4. Posté par Socrate@LasVegas le

    Merci M. Perrin,
    Personnellement j’ai du mal à faire confiance à ceux qui prétendant lutter contre le terrorisme (musulman) par une loi « coupant les liens entre djihadistes » sont les mêmes qui ne voient aucun problème au foulard islamique n’ayant pourtant STRICTEMENT RIEN DE RELIGIEUX mais tout d’un drapeau supra-national symbolisant la charia et meilleur instrument de son prosélytisme… Voile qui crée, AFFICHE L’IDENTITE MUSULMANE ANTIOCCIDENTALE!
    Bref étant plutôt de l’avis des autres commentateurs (bénéfices/risques dans le contexte gauchiste actuel), je voterai donc NON!

    Et puisque j’ai une chance d’être lu par vous, je souhaiterais beaucoup connaître la raison pour laquelle, à votre avis, l’UDC ne se prononce pas clairement contre la loi covid vu ce qui est exposé dans la vidéo ci-dessous à partir de 5min 17 sec?
    https://www.quartierlibre.tv/chloef/loicovid19_non/

  5. Posté par Socrate@LasVegas le

    Merci M. Perrin,
    Personnellement j’ai du mal à faire confiance à ceux qui prétendant lutter contre le terrorisme (musulman) par une loi « coupant les liens entre djihadistes » sont les mêmes qui ne voient aucun problème au foulard islamique n’ayant pourtant STRICTEMENT RIEN DE RELIGIEUX mais tout d’un drapeau supra-national symbolisant la charia et meilleur instrument de son prosélytisme… Voile qui crée, AFFICHE L’IDENTITE MUSULMANE ANTIOCCIDENTALE!
    Bref étant plutôt de l’avis des autres commentateurs (bénéfices/risques dans le contexte gauchiste actuel), je voterai donc NON!

    Et puisque j’ai une chance d’être lu par vous, je souhaiterais beaucoup connaître la raison pour laquelle, à votre avis, l’UDC ne se prononce pas clairement contre la loi covid vu ce qui est exposé dans la vidéo ci-dessous à partir de 5min 17 sec?

  6. Posté par CiGîtLaSuisse le

    Les commentateurs ci-dessous se posent la bonne question. Le CF, pour lequel je n’ai plus aucune confiance, est à plat-ventre devant les organisations supranationales. La gauche va être tôt ou tard majoritaire. Un jour, seront déclarés « terroristes », par exemple, les non-vaccinés du Covid, les patriotes, les opposants à la libre-circulation mondiale, ceux qui n’accepteront pas à leur domicile des envahisseurs, les critiques envers ces mêmes instances internationales, etc.. Cette loi est un pas vers le totalitarisme.
    Contre le terrorisme, il n’y a qu’une seule solution : expulsions, remigration pour tous les musulmans (et immigrés d’ailleurs) qui commettent des délits. La Norvège vient d’expulser 22’000 musulmans, les prisons sont à moitié vides : la voie à suivre.

  7. Posté par LeVérificateur le

    Je vois avec plaisir que je ne suis apparemment pas le seul à penser que, pour la sécurité de long terme des patriotes, il faut voter non à cette proposition de loi. A titre personnel, je me sens bien moins menacé par le terrorisme islamique que par la colonisation de peuplement que subit actuellement la Suisse. Et il ne faudra pas long pour que la contestation de cette colonisation de peuplement soit assimilée à du « terrorisme », au nom des plus estimables « valeurs » démocratiques évidemment.

  8. Posté par TJM le

    Bonjour M. Perrin, pourriez-vous m’éclairer sur cette avis. J’entends souvent que cette lois pourrais se retourner contre nous avec un gouvernement et mentalité qui virent à gauche toute. Nous, gens de droite, conservateurs, patriotes, pro-armes, souverainistes, pro indépendances/neutralités. Sans rentrer dans les noms avec lesquels la gauche nous catalogues… qu’en pensez-vous ? Fantasmes ou possibilité ? Merci pour tous TJM

  9. Posté par Vincent le

    Bonsoir Monsieur Perrin, et merci pour vos articles de très bonne lecture!
    Est-ce que justement la définition de « réseau » n’est pas un peu vague dans ce texte de loi? Ne faudrait-il pas justement un lien de cause entre ce réseau et des activités criminelles?
    En partant sur le bon sens et l’esprit d’enquêteur on ne peut imaginer l’un sans l’autre, pourtant, il semble que cette loi n’en tient pas compte directement.
    Sans ce lien, est-ce que cela n’ouvre pas la porte à la surveillance de réseau non-criminel!?
    Je suis mitigé et c’est pourquoi j’ouvre le débat.

  10. Posté par Chris le

    Le problème est ce que l’on entend par « activités terroristes ». Et vu la direction prise par notre pays ainsi que par toutes les « démocraties » occidentales, je suis extrêmement réticent à donner plus de pouvoir à un état en qui je n’ai plus aucune confiance. En réalité je considère les autorités de ce pays comme une entité ennemie. De facto cela ferait de moi quelqu’un à surveiller, à écouter, à emprisonner « préventivement ».
    Je voterai NON. D’ailleurs selon cette nouvelle loi même mon fils de 13 ans pourrait être collé en taule. Déjà que l’on veut le vacciner avec une thérapie génique sans mon consentement…Comment voulez-vous avoir confiance en de telles autorités?
    En ce qui me concerne je vis sous régime totalitaire, mes droits, ma liberté, et la constitution de ce pays sous foulés avec des chaussures merdeuses.
    Pour défendre vos libertés, sous prétexte d’un terrorisme qui n’existe pas, votez NON.
    Le seul terrorisme que nous subissons actuellement provient de l’état et de leurs sbires les médias.

  11. Posté par LeVérificateur le

    Je me demande quel est l’avis de Dominique Baettig sur la question ?
    A savoir qu’une loi présentée aux « droitards » comme allant dans leur sens finisse par se retourner contre eux. Il suffit de voir, en France voisine, tous ces autochtones résistants au système (donc à l’islamisation du pays, entre autres) qui sont « fichés S », comme les premiers islamistes venus.

  12. Posté par pepiou le

    Effectivement, le seul fait que la gauche combatte une loi renforçant la lutte contre le terrorisme, est déjà suffisant en soi pour l’accepter. Seul bémol; au vu des bouleversements que le futur risque d’apporter à la Suisse, est-ce que cette loi ne va pas être utilisée pour museler ceux qui dans la population resteront envers et contre tous, les partisans de la démocratie directe et de l’indépendance de la nation.

  13. Posté par XC le

    J’avoue que je suis un peu emprunté avec ce texte. La formulation de crainte peut être étendue également aux personnes qui comme moi sont sceptiques à la « bonne » gestion du Covid par le CF et à l’usage des « vaccins » contre cette maladie. De plus, elle pourrait être potentiellement étendue à vous, M. Perrin, qui dénoncez la montée de l’insécurité. Je mettrai donc un non dans l’urne le 13 juin.

  14. Posté par Edi o le

    Peut-on garantir qu’on ne sera pas arrêté pour d’autres raisons ? Si on est corona-sceptique par exemple ? Ou tout simplement si on remet en cause l’immigration de masse ? J’ai peur que cette loi soit détournée et qu’on l’utilise pour mettre sous surveillance tout ceux qui ne suivent pas la propagande de l’état et des médias.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (259'163 commentaires retenus et 79'280 articles publiés, chiffres au 1 décembre 2020), un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.