Allemagne : La vente à la Turquie de six sous-marins de Type 214T fait des vagues

Article de novembre 2020 qui démontre qu'il n'y a guère que l'argent qui compte pour cette Europe, sans jamais prendre en considération les conséquences pour les populations européennes et les répercussions à long terme.

Rappel : Cet article a été publié alors que l'Azerbaïdjan, aidé par les Turcs, attaquait les Arméniens.

 


Le 20 octobre, la presse d’outre-Rhin s’est fait l’écho d’une lettre adressée par le gouvernement grec à Berlin afin de demander l’arrêt des exportations d’équipements militaires vers la Turquie, en raison des menaces proférées par le président turc, Recep Tayyip Erdogan, à son égard dans le différend territorial qui opposent les deux pays en Méditerranée orientale.

La Turquie étant membre de l’Otan, l’Allemagne n’a aucune difficulté à lui vendre des armes. En théorie, du moins. En effet, quand Ankara lança son offensive contre les milices kurdes syriennes en octobre 2019, Berlin a décidé de suspendre les livraisons d’équipements militaires susceptibles d’être utilisés lors de cette opération. En revanche, les exportations concernant le domaine naval ne sont pas concernées par cette mesure.

Or, en 2009, le gouvernement allemand avait approuvé la vente, par le constructeur naval ThyssenKrupp Marine Systems [TKMS], de six sous-marins de Type 214T à la Turquie, avec une garantie financière de 2,5 milliards d’euros. Et cela, dans le cadre d’une licence attribuée à Gölcük Naval Shipyard.

(...)

Opex360.com

 

A lire également :

Le Royaume-Uni aurait proposé à la Turquie une aide technique pour construire un porte-avions

Erdogan veut que "la lutte" de l'Azerbaïdjan contre l'Arménie continue

Un commentaire

  1. Posté par baechler le

    Bonjour les pétards en Méditerranée, d’ici bien moins de 10 ans, si les sous-marins se mêlent désormais eux-aussi à ce jeu guerrier en préparation.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (259'163 commentaires retenus et 79'280 articles publiés, chiffres au 1 décembre 2020), un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.