RTS: Faut-il généraliser le port du masque en public? La Suisse dit toujours non

Cenator: La doctrine de l’OFSP: le masque ne sert à rien.

L’UDC s’oppose frontalement et dit que c’est un mensonge de nécessité (ndlr. la Suisse, imprévoyante, n’a pas suffisamment de masques en stock) et veut rendre le port du masque obligatoire pour redémarrer l’économie. L’UDC est le seul parti à s’opposer aux mesures de l’autorité sanitaire. Par conséquent, les autres partis anti-suisses, s’opposent (y compris notre autorité sanitaire, l’OFSP), car c’est l’UDC qui propose cette mesure.
Nous en sommes là, c’est très grave, il n’y a plus aucun élu, hormis ceux de l’UDC, qui veut servir le peuple et son pays.

Mais comme pour la fermeture des frontières, c’est l’idéologie qui l’emporte.

*

Voici un exemple vécu où le port du masque peut sauver des vies : Il y a quelques jours, un jeune homme descendait à vélo la rue Haldimand à Lausanne, il zigzaguait entre les nombreux piétons pour pouvoir leur tousser dessus avec une toux non feinte, caverneuse. Rien que pour protéger la population contre ce genre d’ordure, se couvrir nez et bouche devrait être obligatoire.
*******

RTS info: Depuis le début de l'épidémie de coronavirus, la Suisse recommande le port du masque uniquement au personnel soignant et aux malades. Cet avis était partagé par l'ensemble des capitales occidentales. Mais ces derniers jours, le discours officiel a changé dans plusieurs pays. Le Conseil fédéral n'entend pas modifier sa doctrine, du moins pas tout de suite.

Dans la lutte contre l'épidémie de coronavirus, c'est l'une des grandes questions qui agitent les experts et les politiques: faut-il oui ou non recommander - voire imposer - le port du masque dans l'espace public? Plusieurs pays occidentaux ont franchi le pas - Etats-Unis, Slovaquie, Slovénie, République tchèque, Autriche - ou semblent sur le point de le faire, à l'instar de la France et de l'Allemagne. Les autorités suisses, quant à elles, campent pour le moment sur leurs positions.

>> Lire: De plus en plus d'Etats conseillent le port du masque à leur population

Changement de stratégie possible

Sur sa page consacrée au coronavirus, l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) résume la doctrine helvétique: "Les personnes en bonne santé ne doivent pas porter de masques d’hygiène en public. Ils ne protègent pas efficacement une personne saine contre l’infection par des virus affectant les voies respiratoires (autoprotection). Porter un masque peut dès lors donner un faux sentiment de sécurité." Une position encore défendue samedi par Daniel Koch, le Monsieur coronavirus de la Confédération.

Interrogé vendredi dans le 19h30 de la RTS, Alain Berset a toutefois entrouvert la porte à une modification des recommandations, tout en maintenant la position du Conseil fédéral, qui consiste à dire que les masques sont peu utiles pour les personnes en bonne santé et peu exposées. Une évolution de la stratégie pourrait intervenir une fois le pic de l'épidémie passé, lorsque viendra le temps d'alléger quelque peu les mesures de confinement, a plaidé le ministre de la Santé.

[...]

lien vers les reportages, article complet: https://www.rts.ch/info/suisse/11224019-faut-il-generaliser-le-port-du-masque-en-public-la-suisse-dit-toujours-non.html

2 commentaires

  1. Posté par Dominique le

    Evidemment qu’il faut ajouter cette mesure supplémentaire peu coûteuse et bénéfique qui permettra d’économiser des vie, des coûts et de reprendre plus vite le travail et l’école.
    Faisons comme les USA de Trump pas comme Macrotte, la Multimutti en chemise brune, celui qui nous berce…
    L’efficience à l’américaine, une étude universitaire sur la relation coût-bénéfice des masques, une recommandation transmise en haut lieu, un discours de Trump et les instructions pour faire soi-même son masque, le porter, le laver, etc, que le CDC américain m’a envoyée par mail le 6 avril. Exemple d’efficience à l’américaine à suivre:
    https://www.cdc.gov/coronavirus/2019-ncov/prevent-getting-sick/diy-cloth-face-coverings.html?deliveryName=USCDC_2067-DM25135
    « Notre » Berne fédérale inactive et acueillante n’est plus à nous, soumise elle attend les instructions de Bruxelles et nous méprise! Mais, vu de loin c’est pire encore. Mi janvier je suis allé dans un magasin d’électronique, ici au Panama où on ne vivait pas encore des cas de cette pandémie sévissant de l’autre côté du Pacifique. Le patron un jeune chinois portait déjà son masque noir en tissu fait maison et avait un flacon dispenser d’alcool. Il connaissait les Chinois de la Chine communiste et suivait l’exemple de Taiwan. Nos diplomates en Chine, eux, n’avaient toujours pas compris ni expliqué au Conseil fédéral ce qui se passait et ce qui allait envahir le monde.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.