Covid-19. Le prêtre italien qui s’est sacrifié :fake news!

Ndlr. Incroyable : la plupart des médias dits de référence du monde entier ont diffusé cela. On croyait pourtant que seuls les sites de réinformation diffusaient des Fake News!

 LA TROP BELLE HISTOIRE DU PRÊTRE QUI CÈDE SON RESPIRATEUR

L’Italien Giuseppe Berardelli, 72 ans, se serait sacrifié pour qu’un plus jeune puisse vivre. On avait en tout cas envie d’y croire.

 

Don Giuseppe Berardelli, 72 ans, n'a pas eu une mort héroïque. Mais mérite qu'on lui rende hommage.

Un prêtre italien touché par le coronavirus a été hospitalisé. Dans un état, critique, il a fallu le placer sous respirateur. Mais le septuagénaire a fermement refusé, décidant de céder l’appareil à un patient plus jeune que lui. Une personne qui aurait de meilleures chances de survie. Et davantage d’années à vivre. Puis ce prêtre héroïque est mort.

Cette histoire belle et tragique a été révélée lundi par Alganews, qui se décrit comme un quotidien en ligne. Pleine d’émotion, elle raconte le «dernier geste d’amour» du prêtre de Bergame Giuseppe Berardelli, 72 ans. Il est précisé que ce sont ses paroissiens qui se sont cotisés pour lui acheter ce respirateur dont il avait tant besoin. Mais qu’il en a fait don à un autre, un inconnu, en espérant qu’il serait plus jeune et robuste que lui.

L'histoire devient virale

Un prêtre italien qui cède son respirateur à un autre et meurt. L’ultime décision de Giuseppe Berardelli a vite été repérée et racontée par d’autres médias italiens. Puis l’histoire a littéralement fait le tour du monde, reprise par des médias tant populaires que de référence des quatre coins de la planète. Parfois avec la prudence qui s’impose. Parfois pas.

Avec un joli élément qui est venu s’ajouter au récit, on ne sait pas à quel stade. Impossible aujourd’hui d’organiser de vraies funérailles en Italie. Mais les paroissiens du défunt, à Casigno, au nord-est de Bergame, sont sortis sur leurs balcons et ont applaudi pour lui rendre hommage.

Etat critique

Mais n’est-ce pas tout de même un peu trop beau pour être vrai? Portail d’information spécialisé dans les actualités liées à l'Église catholique, Crux semble le premier à s’être posé la question. Il a retrouvé Giuseppe Foresti, ami du défunt depuis seize ans, sacristain dans son église. La belle histoire, a-t-il témoigné, est une «fake news». Ou une «demi fake news».

Selon lui, à son arrivée à l’hôpital, Giuseppe Berardelli était déjà dans un état critique voire désespéré. Et il a bien refusé un respirateur. Mais «car il ne pouvait tout simplement pas le tolérer, en partie à cause de conditions de santé préexistantes»...

Démenti officiel

«La Repubblica» s’est ensuite également penchée sur la mort de Don Berardelli. Et explique que les autorités ecclésiastiques ont officiellement démenti la version selon laquelle il se serait sacrifié pour un plus jeune.

La morale? Évidemment, des journalistes ont été un peu vite en besogne. Mais si cette histoire poignante a tant et tant été racontée en ces temps de pandémie, d'anxiété, c’est qu’elle est inspirante et qu’on avait envie d’y croire, non? Besoin de savoir que même aux pires instants, on peut faire preuve d’une folle humanité et du don de soi le plus absolu?

Aimé et charismatique

Quoi qu’il en soit Giuseppe Berardelli n’est pas mort en héros et n'a pas refusé d’être traité pour qu’un plus jeune vive. Mais selon son ami Giuseppe Foresti, c’était un prêtre aimé et charismatique, entièrement dédié à la communauté, un modèle de vertu et de foi.

«La Repubicca» précise de son côté que le 16 mars dernier, les habitants de Casigno ont bel et bien rendu hommage au disparu, en «applaudissant longuement» depuis leur balcon.

Renaud Michiels

Un commentaire

  1. Posté par combattant le

    Dans le cas présent,ce n’est pas ce pape IMPOSTEUR qui aurait laissé sa place à un jeune,si ce blaireau aurait dû passer sous l’aspirateur.Tenez donc,impossible pour lui de pouvoir CONTINUER sa destruction des peuples de cette uerss crasseuse,corrompue,arogante,criminelle,pro-islamiste,anti judéo-chrétienne,ELLE A ABANDONNE l’Italie et son peuple façe à ce covid-19.UN GRAND MERCI A LA RUSSIE ET A VLADIMIR POUTINE dont j’ai une ADMIRATION TOTALE !.N’oubliez JAMAIS chers Italiens ce que cette eurss DIABOLIQUE,vous à laissés tombés comme des malpropres. ET DIRE QUE CETTE SUISSE VEUT FORCER LA PORTE POUR ENTRER DANS CET ENFER !.Un délire de plus de cette gauche-caviar,de ces verts-de-gris léchant les bottes et le bonnet d’ÂNE de la carbone greta Co2. VIVE LES PATRIOTES ! VOTEZ RN !

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.