Genève – Après un premier succès, défaite des pro-climat

David Ramseyer

Contrairement à un récent verdict vaudois, la justice genevoise a refusé d'acquitter un militant écologiste qui s'en était pris à Credit Suisse.

Cette fois, pas d'effusions de joie et d'applaudissements nourris, mais un silence désenchanté et des moues de dépit.

[...]

article complet:

5 commentaires

  1. Posté par Zendog le

    Pour une fois, bravo Genève ! Si chacun croit que sa cause est la vérité et que cela lui permet de braver les lois, il n’y a plus de démocratie possible, c’est le chaos.

  2. Posté par antoine le

    Y aurait-il 2 lectures de 2 verdicts différents mais éloigné que de 60km ?
    Apparemment la justice vaudoise est gangrénée par une certaine tendance …

  3. Posté par G. Vuilliomenet le

    « Le Tribunal genevois de police n’a pas suivi le même chemin. »

    BRAVO! Pourquoi ces petites ordures qui se pensent au-dessus de la loi parce qu’ils défendraient une cause devraient être acquittées.
    Il y a un seul chemin, celui de la voie légal, c’est-à-dire les urnes et les législateurs.
    Quant à toute cette pourriture de juges rouges, les législateurs devraient les mettre au pas et leur rappeler qu’ils n’ont pas à interpréter la loi mais à l’appliquer.

  4. Posté par Anna le

    A sa sortie du tribunal, Nicolas était visiblement touché. « Le peu de confiance que j’avais en la justice pour me protéger est ébranlé ». Quand on lit l’article on comprend que la confiance du pauvre Nicolas, est ébranlée par une peine de 10 jours amende à 30 francs avec sursis, soit 300 francs d’amende avec sursis….soit rien du tout. Un petit séjour au Iran par exemple, ferait le plus grand bien au jeune Nicolas qui aurait tout à gagner à se frotter à la réalité. J’ai le triste sentiment qu’il a été très couvé par ses parents…

  5. Posté par Sergio le

    Les juges rouges, les prêtres défroqués et autres avocats marrons ne semblent plus faire recette. Il serait salutaire, aussi pour notre environnement, que l’on revienne sur terre. Les gauchistes de salon et les fils à papa verdoyants doivent retourner à leurs chères études et envisager un autre avenir que l’anarchie d’opérette.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.