Mœurs politiciennes : masturbation à Paris, constipation en Thuringe 

Claude Haenggli
rédacteur/traducteur, Berne, Suisse

Mœurs politiciennes : masturbation à Paris, constipation en Thuringe 

 

Le premier ministre communiste non réélu de Thuringe, Bodo Ramelow, a nié à la télévision avoir essayé de fausser la votation au parlement régional par une « manœuvre-WC » qui lui est familière. Cette dénégation est un éclatant mensonge. En effet, comme le Bild-Zeitung a pu le documenter, Ramelow a bien mis par écrit sur Facebook son idée de proposer au parti d'opposition CDU que quatre de ses députés s'enferment aux toilettes pour ne pas voter et permettre ainsi sa réélection, malgré le fait qu’il n’avait plus de majorité. Il a d’ailleurs ajouté qu’il était lui-même un habitué de la « manœuvre-WC », qu’il avait déjà pratiquée deux fois lorsqu’il était encore dans l’opposition.

 

https://philosophia-perennis.com/2020/02/14/ramelow-und-das-klo-log-ramelow-die-bevoelkerung-dreist-an/

 

Traduction (Claude Haenggli) : Les toilettes du Landtag de Thuringe semblent jouer un rôle tout différent de celles du Bundestag.  Alors qu’il y a quelques années une équipe de télévision a pu trouver, lors d’une enquête, de nombreuses traces de cocaïne sur les WC du Bundestag, il semble que ceux du Landtag de Thuringe sont avant tout utilisés pour imposer ses idées politiques.

 

Claude Haenggli, 16.2.2020

4 commentaires

  1. Posté par Sergio le

    C’est avec une certaine inquiétude que l’on se rappelle que notre pianiste incontinente qui avait utilisé la même technique pour tenter de prendre la fuite, alors qu’elle avait été sommée de répondre à la question des réfugiés qu’elle allait chercher sur les côtes Libyennes.

  2. Posté par aldo le

    On se rappelle que les WC de la Treille, sous le bâtiment et la terrasse à côté de la Tour Baudet, avaient été fermés alors que le mentor du Baudet de la Tour sévissait au Conseil d’Etat et y rencontrait peut être bien son petit protégé. Cette fermeture avait été visiblement faite pour mettre un frein à ses frasques. Et ce ne sont pas ses dettes incroyables pour une « amie » de New-York qui auront pu faire longtemps illusion. Et avec Ketterer, ce n’était pas mieux, lorsqu’ un nègre a été arrêté en passant la douane avec une montre offerte par le Conseil d’Etat ou une mention similiaire et qu’il s’était référé à un cadeau de l’intéressé.
    La République bananière avec un tel symbole ne serait-elle pas aussi une République d’enculés parmi lesquels figurent prioritairement les contribuables. Ce qui explique les dettes à milliards… digne des cadeaux en milliard fait à par Liliane Bettencourt à François-Marie Banier pour satisfaire aux coûts incroyables aussi générés par ses obsessions. Il est clair que l’argent de l’Etat est encore plus facile à piquer dans un tel contexte. Ce qui explique la pourriture qui mine la démocratie avec ce soutien permanent à l’immigration de masse qui n’est pas totalement désintéressé, malgré l’apparence bonne conscience qui y préside.

  3. Posté par Gérard Guichard le

    Tout à fait; depuis 68, les divers bolcheviks ont déclenché des choses qu’ils ne maîtrisent plus. Et à mon avis, en plus, ils n’ont plus de sous :):)

  4. Posté par Bussy le

    Mais bon, que voulez-vous, les élites françaises ont eu comme guide Jean-Paul Sartre, stalinien convaincu et pédophile, ça doit être du même tabac avec les élites allemandes, alors qu’il y ait masturbation et constipation, pas étonnant…. et n’y-a-t-il pas encore pire ?
    D’ailleurs peut-être que tout ce cirque est organisé par les élites pour faire diversion sur des problèmes pires, comme des valises apportées par Soros ou les rois du pétrole……
    Tout commence à se savoir aujourd’hui, d’où l’affolement …..

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.