Bangladesh : Des chrétiens, dont une ado de 14 ans, enlevés et attaqués dans un camp de réfugiés pour Rohingya musulmans

Christian Hofer : Lorsqu'on découvre au détour d'un article que les musulmans Rohingyas possèdent une armée (Arakan Rohingya Salvation Army en photo d'illustration) qui agresse les chrétiens, très loin de l'image de pauvres victimes que l'on a vendue aux Occidentaux.

 


Des Chrétiens ont été enlevés et attaqués par une foule en colère dans un camp de réfugiés du Bangladesh où vivent principalement des musulmans Rohingyas.

Un pasteur, nommé Taher, et sa fille de 14 ans ont été parmi les personnes frappées et emmenées par la foule en colère le 27 janvier.

Selon Human Rights Watch, les agresseurs ont frappé les résidents, vandalisé les maisons et pillé les biens dans le camp de Cox's Bazaar.

Au moins 12 réfugiés chrétiens ont été blessés et hospitalisés après l'attaque, tandis qu'une église et une école ont également été détruites.

Le pasteur Taher et sa fille ont été enlevés de leur abri le lendemain de la terrible attaque.

Roshida, épouse inquiète, a déclaré à Human Rights Watch qu'elle craignait que son mari n'ait été tué.

Elle a déclaré : "Personne ne peut me donner d'informations claires, mais mes proches m'ont dit que ma fille a été forcée de se convertir à l'Islam et de se marier."

Selon l'agence de presse Benar et Radio Free Asia, les attaquants pourraient être liés à un groupe armé ethnique Rohingya, l'Armée du Salut Arakan Rohingya (ARSA).

Les victimes affirment également que les autorités bangladaises ont nié que l'attaque ait été spécifiquement dirigée contre des chrétiens.

[...]

Thescottishsun.co.uk / Hrw.org


Rappels :

Rohingyas. Le CF socialiste Alain Berset arrivé chez eux au Bangladesh avec 12 millions de frs a-t-il versé une partie à ces Rohingyas chrétiens doublement persécutés?

Pakistan : Sneha, chrétienne âgée de 14 ans, kidnappée, battue, violée, torturée pour avoir refusé de signer des certificats de mariage et de conversion à l’islam

Pakistan : enlèvement et conversion forcée d’une jeune chrétienne

Burkina Faso : Les islamistes forcent les chrétiens à se convertir à l’islam et profanent les symboles religieux chrétiens

Chrétiennes coptes enlevées et converties de force par les musulmans : nos médias romands s’en moquent

2 commentaires

  1. Posté par aldo le

    Avec les cadeaux de Berset sur notre pomme, ils ont pu s’acheter des armes pour continuer leurs exactions. Est-ce que ces imposteurs vont pourvoir continuer éternellement à vider nos caisse pour en profiter et nous plonger dans la pauvreté avant que nous puissions reprendre le pouvoir par tous les moyens ?

  2. Posté par antoine le

     » … on découvre au détour d’un article que les musulmans Rohingyas possèdent une armée Arakan Rohingya Salvation Army »
    C’est vrais que ces pauvres muzz Rohingya méritent tout le battage médiatique et la visite de M. Berset pour qu’on les victimise un peu plus (un peu trop !)
    Encore une fois l’enfumage de nos zélites pour nous faire prendre des vessies pour des lanternes …

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.