Magouilles de l’immigration : De nombreux Bangladais ont pu s’établir en Suisse grâce à des passeports portugais

On rappelle que près de 90% des Bangladais sont musulmans.

 


Les services officiels n’y ont vu que du feu: de nombreux Bangladais ont pu s’établir en Suisse grâce à des passeports portugais. Curieusement, ils sont devenus Européens sans parler le moindre mot de la langue liée à leur document. Ils ont ainsi pu s’établir, travailler et bénéficier de prestations sociales dans le pays.

Détenteur d’un permis C, un Bangladais habitant la région lausannoise depuis vingt ans serait au coeur de ce trafic.

[...]

20min.ch

Nos remerciements à Daniel Brand

3 commentaires

  1. Posté par aldo le

    20min.ch n’a pas jugé bon de soumettre son article aux commentaires… une évidence qui démontre bien qu’il y a aussi une forme de censure exercée par ces dégénérés aux prétentions de journalistes, qui veulent s’épargner du boulot. Mais apparemment la Suisse regorge de documentations méconnues de notre Conseil fédéral qui lit la presse pour savoir ce qu’il doit faire. https://www.files.ethz.ch/isn/137192/ISAS_Working_Paper_142_-_email_-_Moving_to_Europe_-_Bangladesh_Migration_to_Italy_07022012143721.pdf

  2. Posté par antoine le

    Vu que l’administraaaation fait parfaitement son travail, le problème est ailleurs !!

  3. Posté par Sergio le

    Nos services officiels de l’émigration ne feraient-ils pas la différence entre un Bantou et un Inuit ? Difficile à croire. Il me semble plutôt reconnaître l’œuvre de l’internationale socialiste et ses multiples ramifications qui parasitent le système à tous les niveaux.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.