Nigéria : L’Etat islamique filme l’exécution d’un chrétien… par un jeune garçon

L’horreur absolue. Une vidéo publiée par l’agence de presse Amaq de l’Etat islamique met en scène un jeune garçon d’environ huit ans qui exécute un prisonnier chrétien nigérian dans la région de Borno, au nord-est du pays, rapporte notamment le Daily Mail.

Dans cette séquence, le jeune djihadiste met en garde les chrétiens du monde entier : « Nous ne nous arrêterons pas avant de nous venger de tout le sang qui a été versé ».

Les « petits du califat » utilisés pour les vidéos de propagande

Depuis sa création, l’Etat islamique utilise régulièrement de jeunes enfants, surnommés les « petits du califat », pour commettre des meurtres de prisonniers dans des vidéos de propagande. Le jour de Noël, le même groupe djihadiste avait filmé l’exécution de 13 otages, dont dix chrétiens. Il avait déclaré avoir tué les captifs pour se venger de la mort de leur dirigeant Abu Bakr al-Baghdadi en Syrie.

[...]

Valeurs Actuelles

4 commentaires

  1. Posté par Anna le

    Ab bon alors quels sont les commentaires des journalistes de « Temps présents » qui voudraient tant nous faire rapatrier les enfants des djihadistes ? En cas de problème, pourra-t-on porter plainte contre eux ?

  2. Posté par Hotch le

    La somaruga doit déjà être en route pour aller chercher cette saleté et nous l’imposer ici.

  3. Posté par mc le

    Vous exposez et les faux jetons ou les biens pensants nous disent que c’est des fake news. Cherchez l’erreur.

  4. Posté par Sergio le

    Parmi les pires infamies commises par l’être humain, nous avons l’utilisation abusive d’enfants. Cela va des jeunesses hitlériennes, aux enfants-soldats d’Afrique en passant par Sainte Greta ou un enfant turc noyé au bord d’une plage. L’homme peut produire ce qu’il existe de plus méprisable dans une société.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.