États-Unis : Il tue son patron pro-Trump à coups de truelle

Un homme de la Floride est accusé d’avoir tué son patron et ami après une conversation houleuse sur la politique américaine.

Mason Trever Toney, 28 ans, aurait asséné plusieurs coups de truelle à son supérieur, William Knight. La tragique dispute a éclaté sur un chantier de construction d’Orange County, où les deux hommes travaillaient.

 

 

Des travailleurs ont décrit la victime comme étant un «fier Américain partisan de Donald Trump», a rapporté la chaîne CNN. Pour sa part, Mason Trever Toney a des vues «anti-gouvernement», ont indiqué ses collègues.

Via Fdesouche

2 commentaires

  1. Posté par Marcassin le

    Le camp du bien est décidément bien haineux.

  2. Posté par miranda le

    Cet accident n’est pas anodin. Les manipulations subtiles dont ont été capables pendant de nombreuses années les démocrates, peuvent encore produire leurs effets sur des individus fragiles.La société américaine semble divisée en deux camps politiques haineux aujourd’hui et l’élection de Trump a bien démontré le point de rupture entre ces deux camps.
    N’est-ce pas ce qui est en train de se produire en Europe? Grâce aux mêmes procédés ou techniques manipulatoires?

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.