Simone de Beauvoir, symbole du féminisme, livrait des jeunes filles vierges à Jean-Paul Sartre

Le documentaire de la chaîne HBO sur Michael Jackson prédateur sexuel a provoqué une vague d’horreur indignée et de désapprobations. Mais il y a une autre célébrité, plus éthérée celle-là, qui, elle, échappe à l’opprobre malgré tout ce qui a été révélé sur ces prédations sexuelles. Je parle de Simone de Beauvoir dont l’Université Concordia honore la mémoire. Son institut d’études féminines, qui porte son nom, se présente comme l’un des lieux les plus novateurs au Québec et au Canada pour l’étude du féminisme.

Plusieurs livres et articles publiés depuis 20 ans font de Simone de Beauvoir la complice de son compagnon de vie, le philosophe Jean-Paul Sartre, dans ses agressions sexuelles sérielles sur des mineures. Avec un physique plutôt ingrat, Sartre, avait un appétit particulier pour les vierges que Simone de Beauvoir lui livrait après les avoir elle-même séduites. Elle les choisissait souvent parmi ses élèves.

[...]

Journaldemontreal.com

Nos remerciements à Josée-Christine Lavanchy-Trépey

10 commentaires

  1. Posté par Ernst Delma le

    Il est si facile et si commode de mésinterpréter les pensées et les vrais sentiments des autres, même quand ils seraient magnanimes, surtout quand ces autres-là s’appellent Simone de Beauvoir et Jean-Paul Sartre. De grâce, lisez La P Respectueuse de Jean-Paul Sartre, le grand Existentialiste, cette tête en or avant d’accoucher ou de croire en quoi que ce soit de haineux de lui. Personnellement je retiens de lui qu’il était un farouche défenseur de la Négritude. Quand les français reprochaient aux Africains l’expression de leurs mauvais souvenirs par le truchement de la négritude Jean-Paul Sartre de dire à ses amis blancs « Que voulez-vous qu’ils fassent ? Qu’ils vous serrent la main et qu’ils vous disent Merci Messieurs les blancs de nous avoir occupés. »

    Ernst Delma 1/30/2020

  2. Posté par Soumia MEJTIA le

    Je suis quand même atterrée devant ce que je viens de lire. Je n’ai jamais aimé la position alerte que prenait Simone quant au féminisme. Était- ce sincère toute cette clameur qu’elle écrivait pour le deuxième sexe? Louait-elle la femme pour mieux l’approcher infidèlement ?
    Je crois que beaucoup d’auteurs ne méritent pas leurs plumes …
    Que devient alors cette pensée quand leurs auteurs l’ont écrite sans la penser au plus profond d’eux ?

  3. Posté par Seror le

    Bravo pour cet article ! Ma prof de Philo, ancienne élève de S.de Beauvoir à été une de ces victimes….

  4. Posté par michel japart le

    ah bin quelle cochonne cette simone !elle cachait bien son jeu !

  5. Posté par Gérard Guichard le

    Ca, c’est le genre de nouvelles qu’on aime bien. Ca aide à la catharsis!
    Qu’on nous dise encore plein de choses sur les gauchistes et les syndicalistes de 1968!!

  6. Posté par Marie-France le

    en 2015 déjà on en parlait. Mais cela n’a jamais fait sourciller les féministes. C’est dire l’hypocrisie qui fait loi dans cette gauche faisandée.
    ………………………………………………….
    Et oui, M. Hofer, pas touche à la gauche…c’est comme avec la pédophilie promue dans les années 70-80 par des « artistes », journaleux ou intellos politiques de gauche… bof, pas grave.. ils ne savaient pas.. ils n’avaient pas les codes peut-être ???
    D’ailleurs, pour détourner l’attention de ces minables, haro sur l’Eglise catholique et ses prêtres pédophiles .., des actes perpétrés , justement dans ces années-là et qui , à l’époque devaient lire Le Monde et Libération ainsi que le livre de C**-Bendit ( Le grand bazar) dont la TV « bien- comme -il -faut » faisait la promo…
    La gauche , en France… et même chez nous, c’est Big Brother: elle nous dit ce qu’il faut penser nous assène ses vérités , nous prend pour des demeurés si on ne la suit pas…et si elle se trompe.. pas grave.. responsable mais pas coupable…

  7. Posté par aldo le

    Et la petite Greta est-elle aussi un jouet pour adulte proposée pour ce genre de prestations par ses parents indignes ? https://lesobservateurs.ch/2020/01/15/wef-greta-thunberg-vient-en-suisse-avec-une-exigence-radicale/#comment-307753

    Toute CETTE MASCARADE NOUS INDIQUE CLAIREMENT QUE LES SOUTIENS DES GAUCHES ET DE CERTAINES PSEUDO DROITES AUX PERVERS MUSULMANS ET MÊME A L’ÉTAT ISLAMIQUE ONT POUR ORIGINE AUSSI LEURS SOUMISSIONS A LEUR « PROPRES » PERVERSIONS. Le but de ces identitaires des perversions est de changer la société afin qu’elle se plie à leurs exigences, et qu’ils puissent enfin se déclarer normaux; voilà le moteur de nombre de perversions, dont la plus odieuse se retrouve dans la votation contre l’homophobie. Il est clair que les homos n’ont jamais voulu faire des vagues et qu’ils étaient à l’abri dans la discrétion. Ces futures votations nous proposent en fait un barrage totalitaire à la dénonciation des nombreux pédophiles qui gangrènent la politique, la médecine, les avocats, le juges et les parlementaires pressé de nous mettre sous leurs guillotines sous prétexte de protéger les homos.

  8. Posté par OneShot le

    L’existentialisme sarthrien, une escroquerie totale : « L’existence précède l’essence. » Lol ! Mensonge à l’origine de quelques unes des pires monstruosités contemporaines, dont la théorie du genre. On est « libre » de choisir sa vie à partir de rien, car à la naissance, on n’est rien (la biologie n’existe pas, vous pouvez choisir de devenir une girafe ou un poulpe. Mdr, j’exagère à peine mais c’est devenu le credo des sciences sociales !) Version de la folle de Beauvoir : « On ne naît pas femme, on le devient. » Donc, être femme (ou homme) est un choix. Inutile d’insister…
    Sarthre, militant communiste, était intellectuellement opposé à Raymond Aron, libéral. Aron a gagné le débat d’idées. Slogan des malades mentaux gauchistes : « On préfère avoir tort avec Sarthre que raison avec Aron… »

  9. Posté par Bussy le

    La classe des élites bien-pensantes donneuses de leçon est-elle bien différente aujourd’hui ?
    Juste un peu plus de cocaïne peut-être ?

  10. Posté par Christian Hofer le

    C’est exact : en 2015 déjà on en parlait. Mais cela n’a jamais fait sourciller les féministes. C’est dire l’hypocrisie qui fait loi dans cette gauche faisandée.

    « Simone de Beauvoir puisait dans ses classes de jeunes filles une chair fraîche à laquelle elle goûtait avant de la refiler, ou faut-il dire plus grossièrement encore, de la rabattre sur Sartre », écrira rageusement Bianca, à soixante-dix ans passés, les yeux enfin dessillés.

    https://www.gala.fr/l_actu/news_de_stars/jean-paul_sartre_simone_de_beauvoir_bianca_leur_jouet_sexuel_346146

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.