France : il crie « Allah Akbar » et menace d’égorger des Roannais. Relâché 3 jours plus tard!

« Je vais t’égorger, je suis musulman, Allah Akbar, tu ne sais pas qui je suis. » C’est en ces termes qu’un individu de 31 ans a menacé des Roannais le 26 décembre dans la soirée à Roanne, armé d’une branche de 3 mètres. Maîtrisé par les victimes, il a par la suite été interpellé par la police [...].

L’individu a été placé en garde à vue puis interné d’office en psychiatrie pendant trois jours, avant d’être relâché.

[...]

Leprogres.fr

Nos remerciements à CretinusAlpestris

2 commentaires

  1. Posté par Léo C le

    Va falloir recruter du psychiatre, c’est indéniable, devant cette flambée de psychoses et déséquilibres divers.

  2. Posté par antoine le

    Cela démontre encore une fois de plus le niveau d’instabilité mentale de cet adorateur de la secte mortifère !
    Il faut croire qu’il y en a beaucoup (trop !).
    Une REMIGRATION de force s’impose !
    Attendre une analyse psychiatrique … pour quoi faire ?
    On sait d’avance qu’ils veulent notre PEAU !
    C’est répété tous les vendredis à la mosquée !
    Sourate 3 verset 151:
    « Nous allons lancer la terreur dans les cœurs des mécréants. Car ils ont associé à Allah (des idoles) sans aucune preuve descendue de Sa part. Le Feu sera leur refuge. Quel mauvais séjour, que celui des injustes!

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.