Stockholm : Un islamiste adorant Hitler torture un couple pendant des heures

 

Un couple suédois a été détenu pendant plusieurs heures par un islamiste adorateur d'Hitler dans le sud de Stockholm. Ils ont été torturés. Le but était de leur faire retirer un rapport sur un viol concernant un migrant afghan.

Le couple raconte avec ses propres mots l'incident dans une vidéo de Samnytt TV.

C'est dans la nuit du 16 au 17 août qu'Erik, 18 ans, et sa petite amie se trouvaient au domicile de Pa "Paul" Demba Nyassi, 21 ans, originaire de Gambie, pour boire de l'alcool avec quelques autres amis.

Les autres invités qui se trouvaient à la fête sont partis vers 22 heures de la résidence de Nyassi. Quand Erik et sa petite amie ont voulu quitter la maison à 1 h, Nyassi a soudain attaqué et a séquestré le couple.

Le couple affirme que Nyassi a exigé que la petite amie retire un rapport de police établi fin juillet concernant le viol de l'ami de Nyasi.

Selon le couple, Nyassi avait promis de témoigner contre le suspect.

 

Attention, images choquantes.

Pa ”Paul” Demba Nyassi

Alors que le couple quittait l'appartement, Nyassi a sorti une machette noire ressemblant à une longue épée. Il a poignardé par surprise Erik sur le côté du corps, puis il a forcé le couple à entrer dans la salle de bain.

Nyassi a commencé à frapper Erik à coups de poing et l'a forcé à retirer ses vêtements. Quand Erik s'est déshabillé, Nyassi lui a ordonné de lui donner sa montre-bracelet Armani.

Le Gambien veut lui montrer comment Hitler a fait

Nyassi a également sorti un rasoir et a déclaré qu'il allait montrer à Erik "comment Hitler a fait avec les Juifs". Il a commencé à lui raser les cheveux. Nyassi a également demandé à Erik s'il aimait Adolf Hitler.

 

Puis Erik a été obligé de s'allonger sur le sol. Il s'est fait piétiner au niveau de la tête pendant que Nyassi tirait avec un pistolet à air comprimé sur le corps.

La police a également trouvé des mégots de cigarettes dans la salle de bain. Le couple a affirné que Nyassi  les a utilisés lors de la torture.

[...]

Dans la salle de bain, la petite amie d'Erik a également été soumise à la torture. Elle a été frappée à la tête et s'est fait tirer dessus avec le pistolet à air. Le couple a déclaré que Nyassi appelait la fille "putain de juif" en arabe et menaçait également de lui couper son "nez de juive".

Au cours de la torture, Nyassi a eu des contacts téléphoniques avec le migrant afghan et a également filmé des parties de la scène. Il ressort clairement des appels téléphoniques et du trafic internet analysés par la police que les « frères de sang » ont été en contact étroit pendant une heure et vingt minutes. Mais malgré cela, l'Afghan a affirmé qu'il avait seulement tenté de dire à Nyassi de ne pas frapper.

Le couple a affirmé que durant la torture, la petite amie d'Erik a été forcée de parler à l'Afghan au téléphone. Elle a déclaré à la police que la personne à qui elle avait parlé dans la salle de bain "était la même personne qui l'avait précédemment violée". Nyassi et l'homme au téléphone auraient menacé la fille. La petite amie a aussi affirmé que l'Afghan avait ordonné à Nyassi de tuer le couple.

Lorsque le Gambien s'est focalisé sur Erik et l'a menacé de lui couper la gorge, la fille est parvenue à s'échapper de l'appartement.

Nyassi a poursuivi la fille une machette à la main. Erik est alors parvenu à se lever et s'est dirigé vers la porte d'entrée pour la verrouiller. Puis il a lui-même sauté par une fenêtre et a cherché de l'aide dans le voisinage.

"Pas plus grand Dieu qu'Allah"

La petite amie raconte également comment Erik a été menacé d'être décapité. Nyassi aurait également déclaré "qu'il n'y a pas de Dieu plus grand qu'Allah".

Le violeur est un migrant afghan qui est enregistré à Saltsjö-Boo au sud de Stockholm et a immigré en Suède en 2011. L'homme afghan s'avère être un très bon ami de Nyassi et il est considéré comme une sorte de "frère de sang". Dans l'annuaire téléphonique de Nyassi, l'Afghan porte le surnom de "Hitler AFG".

Ensemble, les "frères de sang" ont posté plusieurs photos accompagnées de textes indiquant qu'ils font une sorte de commerce ensemble.

Hitler adore les musulmans

Les informations contenues dans les dossiers d'enquête préliminaire de la police montrent que Nyassis porte le nom de Damian Bilal Rahman King sur les réseaux sociaux.

Le site d'informations suédois Samhällsnytt a passé en revue l'empreinte numérique de Nyassi, on y découvre que Nyassis a de la sympathie pour Adolf Hitler.

En outre, Nyassi a posté plusieurs commentaires montrant son amour pour l'Islam. Dans l'un de ces posts, une image est accompagnée par le texte ”the best book #islam”. Une image que son ami afghan - soupçonné de complicité - approuve.

Nyassi montre également un plaisir pour les armes qu'il appelle ses "meilleurs amis".

Délinquant violent grave

Un examen des antécédents criminels de Nyassi dévoile qu'il apparaît dans le registre pour une série d'infractions, y compris des voies de fait graves et des infractions liées aux drogues.

En mai dernier, un gang d'immigrants, dont Nyassi, a été accusé d'avoir volé une femme de 70 ans qui se déplaçait à l'aide d'un déambulateur.

En 2017, Nyassi a été condamné par le tribunal de district de Stockholm après avoir attaqué un couple suédois avec une bouteille en verre et donné des coups de pied, dans le centre de Stockholm.

Le tribunal de district a justifié la peine de probation en disant que Nyassi "semblait avoir eu un développement positif ces derniers temps".

L'année précédente, le même tribunal de district avait condamné Nyassi à six mois de détention pour mineurs après avoir tenté de trancher la gorge d'un garçon lors d'une dispute dans le centre-ville de Stockholm.

Nyassi n'a montré ni inquiétude et ni remords lorsque la police l'a mis en état d'arrestation. Au lieu de cela, il s'est mis à rire.

[...]

Le migrant afghan, qui selon les victimes a été impliqué dans l'agression et qui a entretenu des contacts téléphoniques fréquents durant la torture était considéré comme co-suspect dans l'affaire. Mais il a été libéré car il n'a pas été possible de prouver son implication.

(Traduction libre Christian Hofer pour les Observateurs.ch)

Samnytt.se

 

2 commentaires

  1. Posté par Léo C le

    Il est de ces instants où j’imagine cela à l’encontre de mes fils.

    C’est alors là que je me convaincs que je pourrais vider un barillet de 44 sur ce déchet.

  2. Posté par antoine le

    La peine de mort serait trop douce pour cet adorateur !!

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.